VOTE | 194 fans

Script VF épisode radio Lost Souls

LES ÂMES PERDUES

 

Un homme est en train de vérifier des installations mécaniques. Par micro, on entend une femme lui parler.  

FEMME : Léon, où en êtes-vous ?

LEON : J’ai sécurisé la valve, l’aimant est réparé, professeur, encore quelques vérifications et ce sera bon.

FEMME : Parfait. Tout doit être opérationnel pour demain. A tout à l’heure.

LEON : Oui, je vous retrouve en haut d’ici un moment.

Des voix immatérielles se font entendre.

LES VOIX : Approchez. Venez à moi.

LEON : Qui est là ? N’avancez pas.

LES VOIX : Vous ne pouvez pas nous échapper. Votre vie est à nous.

(Cris).

 

Générique de début TWTWTWTW...

 

Dans une discothèque

JACK : Reculez, tout le monde en arrière !

HOMME : Mais que faites-vous là ?

JACK : Nous pourchassons un weevil. Un visage qui ressemble à un masque de cuir, des dents pointues et horriblement mal habillé.

HOMME : Bordel, mais vous êtes qui ?

JACK : Capitaine Jack Harkness. Torchwood!

GWEN : Gwen Cooper, on traque des extra-terrestres.

IANTO : Ianto Jones. Prêt à l'attraper avant...

GWEN : Par ici, vers la sortie de secours !

JACK : Pardon, laissez passer…

Dehors, un téléphone sonne, celui de Jack.

JACK : Continuez sans moi. Allo ?

MARTHA : Jack ?

JACK : Martha Jones !! La voix d’un rossignol au beau milieu d’une chasse aux weevils…

MARTHA : Jack, où es-tu ?

JACK : On est en train de traquer un weevil près de la baie de Cardiff. C’est une nuit plutôt calme en fait.

MARTHA : Jack, j’ai besoin de vous.

JACK : Ne me dis pas que tu as enfin vu la lumière et largué ton fiancé ?  J’arrive par le prochain train !

MARTHA : Je ne suis pas à Londres . Je suis en Suisse. As-tu déjà entendu parler du CERN ?

JACK : Le siège du célèbre accélérateur de particules ? Que fais-tu là-bas ?

MARTHA : Il va y avoir un grand évènement ici, avec des hommes politiques, des diplomates et l’armée qui va sécuriser tous les lieux.

JACK : Cela risque d’être amusant.

MARTHA : Jack, écoute-moi! J’ai une amie qui travaillait ici mais elle a disparu quand je suis arrivée. Elle parmi d’autres. Jack, il se passe des choses bizarres ici. Mon ami a disparu. Je t’en prie, dis-moi que tu vas venir.

JACK : Evidemment.

MARTHA : Mais évitez de sortir vos flingues, mon patron n’apprécierait pas vraiment. Mais j’ai besoin d’un regard neuf et affûté sur ce qui se passe ici et… mince… quelqu'un arrive, je dois y aller…

JACK : Martha ?… Où est passé le weevil ?

GWEN : Il s’est jeté dans la baie.

JACK : Oh, les weevils savent nager ?

IANTO: Visiblement pas. Quelqu’un veut un café ?

JACK : Du café. Bonne idée. Ensuite, Torchwood part pour la Suisse.

 

Dans l’avion

Une hôtesse annonce l’atterrissage pour Genève dans 30 minutes.

JACK : Est-ce que je vous ai déjà raconté la fois où j’ai voyagé de Vénus jusqu’à Mars ? Vous auriez vu l’équipage… toutes ces mains, tous ces pénis…

GWEN : Oui, merci Jack. Bien, j’ai découvert quelques trucs sur cette région dédiée aux particules physiques. Plus de 10 000 personnes travaillent ici, originaires d’une centaine de pays différents.

JACK : Martha m’a dit que des gens disparaissaient.

GWEN : Eh bien, il m’a été impossible d’en retrouver une trace officielle, pas d’accident ni de disparition. Tout ce que j’ai trouvé, c’est un groupe de chercheurs scientifiques qui travaillent sous le sigle de LHC.

JACK : L’accélérateur géant d’hydrogène. Une vrai beauté… oh (Rires), j’adore ces gens qui repoussent sans cesse les limites de la connaissance humaine !

IANTO : Et que comptent-ils faire avec cet hydro-machin ?

JACK : Ils cherchent la particule de Higgs.

GWEN : La quoi ?

JACK : La particule fondamentale de la Vie. Regardez par la fenêtre. Vous voyez ces nuages ?

GWEN : Ouais.

JACK : A quoi ressemblent-ils ?

IANTO : A de la barbe à papa !

JACK : Oui, ils ont l’air solides mais en fait ce n’est pas le cas.

GWEN : Jack, on sait tous de quoi sont faits les nuages…

JACK : Imagine que tu as un immense appareil photo numérique, et que tu zoomes au centre du nuage, que tu puisses y voir la moindre goutte d’eau qu’il contient. Tu zoomes encore, tu verras que chaque goutte de pluie est faite de molécules, h2o, continue de zoomer et tu verras que chaque molécule d’hydrogène est faite d’un proton et d’un électron. Zoome encore sur le proton, et là ça devient intéressant… Au CERN, ils ont trouvé le moyen de regarder à travers ces particules qui sont à l’origine de toute forme de matière que ce soit, dans tout l’univers, dans chaque chose.

IANTO : Leur appareil photo est drôlement grand.

JACK : Pas tout à fait. Ils ont construit le plus grand accélérateur de particules au monde, il s’étend de la Suisse jusqu’en France, enfoui dans le sol. C’est un tunnel circulaire de 27 Kms de diamètre. Ils vont y envoyer des protons lancés à la vitesse de la lumière, ces protons vont s’entrechoquer les uns aux autres et Bouh! (rires)… un peu comme le Big Bang.

GWEN : Impressionnant. Mais pourquoi des gens disparaissent-ils ?

JACK : Aucune idée. Ces personnes ont peut-être découvert quelque chose et ont dû être éliminées. Cette histoire de protons n’est pas à prendre à la légère. Certains doivent penser pouvoir grâce à ça ouvrir des portes vers des mondes parallèles, ou créer des trous noirs, ou pire encore, s’en servir pour bouleverser le cours des choses sur Terre.

IANTO : Quoi ?

JACK : Hé, pas de panique! Ce n’est qu’une théorie. Tout ira bien. Et Martha nous a eu des billets pour entrer au CERN.

 

L’avion atterrit.

JACK : Prépare-toi à recevoir la plus belle embrassade de toute ta vie, Docteur Jones !

MARTHA : Jack, c’est si bon de te revoir! Gwen, Ianto, comment allez-vous ?

GWEN : On fait aller, merci.

IANTO : Ravi de te revoir Martha. Comment vas-tu depuis… les… funérailles ?

MARTHA : Ça va je te remercie. J'ai beaucoup travaillé en fait.

JACK : Très bien, alors raconte-nous ce qui se passe!

MARTHA : Mon amie, Julia Swales, elle travaillait ici comme médecin et il y a quelques semaines, elle a traité des patients atteints de symptômes que personne n’a pu expliquer. Et comme personne ne pouvait rien faire pour ces malades, on les a envoyés dans un hôpital spécialisé, de l’autre côté de la frontière, en France. Logique. Sauf que lorsque Julia a contacté ledit hôpital, elle a appris que les malades n’étaient jamais arrivés. Ils se sont volatilisés. Ils étaient 11. Et quand Julia a disparu, j’ai compris que j’allais avoir besoin de vous. Julia s’en est inquiétée, elle m’en a parlé dès que j’ai intégré le service médical militaire.

JACK : Intelligente, cette Julia.

MARTHA : Intelligente mais elle a aussi disparu à son tour. Aucune trace ni explication. Il y a 2 jours un autre chercheur est tombé malade, il est toujours là, j’aimerais que vous veniez le voir.

JACK : Et tu peux nous y conduire sans alarmer les forces armées de l’Unit ?

MARTHA : On a le champ libre. Le lancement de l’accélérateur a été activé aujourd’hui et au moment où je vous parle, on donne une réception pour les ambassadeurs et autres dignitaires.

JACK : Une fête pour les ambassadeurs… Mmmm, des ambassadeurs à la noce.

MARTHA : Oui Jack.

JACK : Parfait.

AGENT DE SECURITE : Veuillez présenter vos laisser-passer, je vous prie.

MARTHA : Voici le mien. Et je vous présente Ianto Jones, il doit figurer dans votre liste.

AGENT : Monsieur Ianto Jones, l’Ambassadeur du Pays de Galles !

IANTO : Bonjour, oui c’est moi.

JACK : Quoi ?

MARTHA : Et voici son épouse, Gwen.

GWEN : Salut...

MARTHA : Et leur secrétaire personnel, M. Harkness.

AGENT : Salut madame, voici votre pass.

IANTO : Merci… Chérie, on entre ?

GWEN : Avec plaisir, chéri.

AGENT (à Jack) : Et en voici un pour vous.

JACK : Oui, n’importe quoi…

MARTHA : Si vous voulez bien me suivre, monsieur l’Ambassadeur. Et avant que je n’oublie, voici pour vous un pack d’entrée avec des plans détaillés des lieux. Nous n’aimons pas que nos invités se perdent dans nos murs.

IANTO : Mademoiselle, avec de tels plans, vous nous êtes d'un grand secours.

MARTHA : Veuillez entrer dans l’ascenseur, nous allons descendre.

 

Ils arrivent à destination.

GWEN : Ouille, mes yeux vont exploser. Nous sommes descendus bien bas ?

MARTHA : Oui, à environ une centaine de mètres.

IANTO : Nos blue-tooth vont fonctionner ?

MARTHA : Normalement oui. Faites un essai.

JACK (à l’oreillette) : Jack… à Gwen. Ianto ?

GWEN : Oui.

IANTO : Cinq sur cinq.

MARTHA : On y est.

 

***

MARTHA : On est en infiltration, Jack, n’oublie pas.

JACK : Je sais.

MARTHA : C’est tout un monde souterrain ici, avec des laboratoires de recherches, des bureaux, la salle de contrôle est de ce côté, et ça… c’est ATLAS. Le plus grand détecteur de particules au monde, whouah…

JACK : Impressionnant… on dirait un moteur d’avion.

GWEN : Aussi grand que Londres.

MARTHA : Et derrière, c’est l’entrée du tunnel.

JACK : Et c’est là que se trouve le LHC….

KATRINA : L’Accélérateur Géant de Particules d’Hydrogène, pour être précis. C’est le cylindre dans lequel nous propulsons les protons. Bienvenue, je suis Katrina Johnson, responsable du projet LHC. Et vous êtes… ?

JACK : Jack Harkness…

IANTO : Mon assistant personnel. Ianto Jones, Ambassadeur du Pays de Galles, et voici mon épouse Gwen.

KATRINA : Ravie de vous avoir avec nous.

GWEN : On dirait que c’est un grand jour pour vous ?

KATRINA : Le plus important de tous oui. J’ai consacré toute ma carrière pour enfin connaître cet instant. Nous avons à ce jour découvert le moyen de percer les secrets de la Matière noire. Ce que nous nous apprêtons à faire pourrait bien bouleverser notre compréhension totale de l’Univers.

JACK : Et l’activation de l’Accélérateur est prévue pour quand ?

KATRINA : En fait le compte à rebours a déjà commencé. Peut-être pourriez-vous faire visiter le site à nos invités, Docteur Jones ?

MARTHA : Tout à fait.

KATRINA : A présent, veuillez m’excuser…

MARTHA : Monsieur l’Ambassadeur, si vous voulez bien me suivre.

IANTO : Merci, Docteur Jones.

MARTHA : Très bien, le malade est de ce côté du couloir.

HARRINGTON : Bonjour Martha, je me demandais où vous étiez passée.

MARTHA : Je faisais visiter les lieux. Monsieur l’Ambassadeur, je vous présente le Dr. Oliver Harrington, chef du service médical et mon patron.

JACK : Enchanté, Docteur.

IANTO : Quel équipement sophistiqué vous avez là !

HARRINGTON : C’est que nous sommes confrontés à une situation peu ordinaire, voyez-vous. De l’extérieur cela peut faire penser à une base secrète souterraine .

IANTO : Je vois très bien ce que vous voulez dire.

HARRINGTON : Oh, je ne dis pas que ce n’est pas un honneur pour moi que d’être ici, nous sommes peu nombreux à avoir cette chance de travailler aux côtés des plus grands chercheurs au monde.

GWEN : Dr.Harrington, quand vous activerez l’accélérateur de particules, y aura t-il des effets secondaires, la santé de la population travaillant sur le site ne risque-t-elle rien ?

HARRINGTON : Pas du tout. Tout a été vérifié et revérifié. Aucun problème n’est à craindre. Dormir dans un vol-au vent, ma foi, serait bien plus risqué pour votre santé !

GWEN : C’est rassurant.

HARRINGTON : Veuillez m’excuser à présent. Je représente tout le service médical et je devrais déjà me trouver dans la salle de contrôle. Je suis certain que le Dr. Jones va bien s’occuper de vous…

Il s’en va.

JACK : C’est un type séduisant. Mais il a un regard triste, je trouve.

MARTHA : Sa femme est morte l’an passé. Depuis il se noie dans le travail, pour conjurer sa douleur.

JACK : Ok, Dr. Jones, allons voir votre patient!

MARTHA : Oui, il est en soins intensifs… C’est par là.

 

Au chevet du patient.

JACK : C’est qui ?

MARTHA: Il s’appelle Léon Forret, il est technicien. Il travaillait dans le tunnel lorsque quelque chose s’est produit. Son micro blue-tooth étant branché, on l’a entendu crier.

JACK :  Je ne vois aucune blessure apparente, ni de marques d’attaque.

MARTHA : Il est dans un coma profond. Aucune réaction. Du moins pas si l’on se fie à nos relevés.

GWEN : Ok, et ça, c’est le scanner pour tissus profonds du derme ?

Le scanner est en marche.

GWEN : Mais c’est génial, je n’ai jamais vu un tel appareil marcher comme…

MARTHA : Oui, Owen travaillait dessus avant de… Ces relevés n’ont aucun sens.

IANTO : Mais c’est quoi ça ? Vous avez vu sa peau ?

MARTHA : Elle… brille. On peut voir à travers.

IANTO : Ça c’est dégoûtant!

MARTHA : Ok, tout le monde recule ! Léon, restez avec moi. Léon, est-ce que vous m’entendez ?

LEON : Votre vie est ….

GWEN : Qu’est-ce qu’il dit ?

MARTHA : Très bien, Léon, on va vous aider.

LEON : Je vous prie, ne le prenez pas pour… non….

MARTHA : Chut… Je vais vous donner quelque chose contre la douleur.

Léon se calme.

GWEN : Il semble s’être stabilisé.

MARTHA : Je n’ai jamais rien vu de tel.

IANTO : Crois-tu qu’il est arrivé la même chose aux personnes qui ont disparu ?

JACK : Léon était dans le tunnel quand il est tombé malade, c’est ça ? Donc il a du être exposé à quelque chose….

GWEN : A l’accélérateur ?

JACK : C’est possible. Donc, nous devons savoir où se trouvaient les autres personnes quand elles sont tombées malades. Il y a forcément un lien entre eux

MARTHA : J’ai une liste avec leur nom, ici.

GWEN : Où peut-on trouver un ordinateur, pour étudier les accès, les bases de données et tout le reste?

MARTHA : Euh… Dans la salle informatique, de ce côté du couloir, la 3ème porte à droite.

GWEN : Ianto, mon salaud, tu viens avec moi. On va faire un peu de piratage !

JACK : N’est-elle pas adorable quand elle fait la chef ? Bon, allons voir ce qui cloche avec l’ange Gabriel ici!

MARTHA : Jack, comment vas-tu ? Ça fait un bail depuis Tosh et Owen. La dernière fois qu’on en a parlé…

JACK : Ils sont morts. Mais je dois rester fort pour les autres… Je vais bien.

MARTHA : Tu vas bien ?! Jack, je te connais. Je sais ce qu’ils représentaient pour toi, je sais ce qu’ils représentaient pour moi.

JACK : On s’en remet. Tu sais, ça nous poursuit, ça me poursuit. On essaie tous de tricher mais personne n’y échappe. Sauf moi… toujours moi. Je n’ai pas pu les sauver, Martha.

MARTHA: Jack, je suis tellement… Je suis vraiment désolée.

JACK : Le mieux que je puisse faire à présent c’est de prendre soin de Gwen (soupir) et Ianto.

MARTHA : Ne culpabilise pas. Ce n’est pas de ta faute pour Tosh et Owen.

JACK : Je les ai recrutés. Je leur ai fait voir un ciel nouveau et maintenant… Bref, occupons-nous de notre golden boy, et tâchons de savoir ce qui lui arrive!

 

Dans la salle informatique.

GWEN : Ok, que savons-nous de Julia ?

IANTO : Swayles, Julia.

GWEN : Quand est-elle tombée malade ?

IANTO : Il y a 2 jours, elle aurait été transférée dans un hôpital à Evian-Les-Bains.

GWEN : Etait-elle dans le tunnel quand on a retrouvé Léon ?

IANTO : Un instant… Euh il est écrit que c’est elle-même qui l’aurait trouvé.

GWEN : Johnnie Russo, disparue il y a une semaine.

IANTO : Oui, et selon son journal informatique, elle travaillait sur l’aimant à quadruple faces quand elle s’est évanouie. Un malaise dû à une sévère migraine, selon le diagnostic du Dr. Harrington.

GWEN : S’il on se fie à ce que je lis, ces aimants font partie intégrante de l’accélérateur. Dans le tunnel.

IANTO : Alan Nielson, agent de maintenance, dans le tunnel. Jacques Fournier, expert en réfrigération, il s’est évanoui une fois terminée l’installation définitive des températures optimales.

GWEN : Dans le tunnel. Donc, toutes ces personnes sont entrées dans le tunnel en parfaite santé et en sont ressorties en souffrant de migraines. Mais Léon s'illumine aussi comme eux, c'est comme si...

IANTO : On avait sorti le sapin de Noël !!

 

MARTHA : Jack, regarde la composition du foie.

JACK : Quoi ?

MARTHA : On dirait qu’il perd de sa densité.

JACK : Bizarre.

MARTHA : Tous ses organes vitaux s’effacent, comme s’il était fait de papier de soie ou de quelque chose de ce genre. Il se désintègre. Ce n’est pas possible.

JACK : Quoi ?

MARTHA : Le corps humain est fait d’atomes n’est-ce pas ? Et chaque atome a un noyau constitué de protons et de neutrons qui flottent à travers des électrons. Et c’est pour ça qu’il tombe en morceaux! Ses neutrons ont disparu !

JACK : On ne perd pas ses neutrons, impossible, ils font partie de toi.

MARTHA : Je ne pense pas qu’il en a perdu mais plutôt qu’on les lui a pris !

JACK : Oh non !

MARTHA : Tu as déjà vu ça ?

JACK : Il y a bien des années, selon mon échelle de temps, à l’époque où je travaillais pour l’Agence du Temps, j’ai vu une colonie entière finir de la même façon que notre golden boy. Crois-moi, ce n’était pas beau à voir. Il y avait ces créatures… (soupir), on ferait mieux de prévenir Gwen et Ianto.

 

Dans la salle informatique

GWEN : Ok, quelque chose s’est produit dans le tunnel, mais est-ce que cela a un lien avec l’accélérateur ? Ils ne l’ont pas encore activé….

IANTO : Attends… (il pianote sur le clavier), ils ont procédé à un test au mois de mai dernier, juste quelques secondes, mais ils en sont bien ressortis vivants.

JACK : Mais je me demande ce qui s’en est aussi échappé ! L’accélérateur n’a peut-être fonctionné que pendant quelques nanosecondes mais quelque chose a pénétré dans le tunnel.

MARTHA : Une créature qui se nourrit des neutrons que possède le corps humain.

JACK : Quelques nano-secondes au mois de mai aura suffit pour qu’une seule créature s’en échappe. Mais lors de l’expérience complète, qui sait ce qui risque de nous rendre visite? Je crois qu’il est temps d’avoir une discussion avec le Professeur Johnson.

GWEN : Certaines des personnes disparues ne sont pas enregistrées dans les données médicales ni même par l’Armée. Il est question de 12 personnes. Elles ne peuvent pas avoir disparu sans laisser de trace à moins qu’une personne cherche à dissimuler toute preuve de ces disparitions.

JACK : Quelqu' un qui est en place ici.

MARTHA : Et qui connaît cette Base comme sa poche.

GWEN : Moi je saurais quoi faire. C’est vrai ici c’est aussi grand qu’une ville, aucun risque de se faire surprendre. Il y a des tas d’endroits pour cacher des corps.

IANTO : J’ouvre un satellite pour mesurer l’étendue de ce site, et la comparer avec les plans que Martha nous a fourni. C’est parti…

GWEN : Regardez. Il y a un petit bâtiment en surface. A l’ouest du site principal. Il ne figure pas sur les plans.

MARTHA : Julia s’y trouve peut-être. J’y vais!

JACK : Ok, bonne chance! Gwen, Ianto, je dois me rendre à la salle de contrôle. Je connais un moyen pour maîtriser cette créature mais il nous faut d’abord la localiser, ce qui signifie que vous deux, vous allez entrer dans le tunnel.

GWEN : D’accord.

IANTO : On est déjà partis.

JACK : J’espère que vous avez emporté votre petite laine !

 

Dans le tunnel

IANTO : Ça, ce n’est pas un boulot pour un Ambassadeur du Pays de Galles !

GWEN : Ok, Jack, on est dans le tunnel.

JACK : Vous voyez quoi ?

GWEN : Pas grand-chose, il fait sombre.

IANTO : Et il fait froid.

JACK : Est-ce que Ianto est en train de ronchonner ?

GWEN : Oh que oui.

JACK : Bien, commencez à scanner. Recherchez toute trace de la créature et si vous trouvez quelque chose, dites le moi immédiatement, je vous donnerai les instructions. Et ne prenez aucun risque!

IANTO : Espérons qu’elle nous donne le choix !

JACK : Bonne chasse.

GWEN : Bon, je vais par là, toi tu vas de… (surprise), des vélos ?

IANTO : Ils étaient mentionnés dans le pack d’information. Chaque technicien en a un pour circuler la dedans.

GWEN : Ok, Ok, on tente le coup. (Elle grimpe sur son vélo). Et bien, je ne me sens absolument pas ridicule !

IANTO: Bien, chacun va pédaler d’un côté du tunnel, et puis on se retrouve au milieu.

GWEN : Oui, faisons un peu d’exercice.

IANTO : On en a besoin.

GWEN : Fais gaffe, oui !

 

Salle de contrôle

TOM : Pr. Johnson, nous sommes presque prêts.

KATRINA : Merci Tom. Mesdames et Messieurs, votre attention je vous prie!

JACK : Dépêche!

KATRINA : Tout d'abord je tiens à vous féliciter, chacun d’entre vous . Pour avoir travaillé si dur, pour votre dévouement et, je suis sincère, pour le génie dont vous avez fait preuve durant ces derniers mois. Aujourd’hui est à marquer d’une pierre blanche dans l’Histoire de la Science. D’ici quelques petites minutes, notre connaissance des lois sur la Physique sera propulsée vers une nouvelle ère.

TOM : Température en tunnel diminuée.

JACK : Pr. Johnson, n’ouvrez pas! Fermez-le immédiatement !

KATRINA : Mais que fait cet homme ici ?

JACK : Pr. Johnson, je vous ordonne de fermer l’accélérateur.

KATRINA : Vous êtes l’assistant de l’Ambassadeur du Pays de Galles, non ? (rires).

JACK : Jack Harkness, et je suis Torchwood.

KATRINA : Torchwood… Et c’est quoi Torchwood ?

JACK : Torchwood est ici pour protéger la Terre contre les menaces d’invasion par les aliens.

KATRINA : Une invasion par des extra-terrestres ! Certes... Mais de quoi parlez-vous ?

JACK : Ecoutez moi. Quand le LHC a été testé en mai, quelque chose s’en est échappé.

KATRINA : Comment êtes-vous au courant pour les tests ?

JACK : C’est une créature qui se nourrit des neutrons présents dans les corps humains.

KATRINA : Qu’est-ce qui vous fait penser une chose pareille ?

JACK : Oh, parce que 12 personnes ont disparu. Et que le malade que vous gardez ici a une fâcheuse tendance à briller dans le noir !

KATRINA : De quelles personnes parlez-vous ? Des personnes auraient disparu ?

JACK (cynique) : Oh, je ne peux pas croire franchement que ne soyez pas au courant de tout ce qui se passe ici…

KATRINA : Je n’ai pas le temps d’écouter vos délires ! Tom, restez pour le rapport je vous prie.

 

Dans le tunnel

MARTHA : Gwen ?

GWEN : Martha ? Alors c’est comment là-haut ?

MARTHA : Il pleut. Et en bas ?

GWEN : Il fait froid, c’est humide, underground. J’aurais tout aussi bien pu rester à Cardiff !

MARTHA : Pas de trace de la créature dont parle Jack ?

GWEN : Non rien. Et toi t’en es où ?

MARTHA : C’est assez tortueux mais j’y suis presque… Gwen, tu vas bien ? Je veux dire depuis Tosh et Owen…

GWEN : Franchement… non pas très bien. Je ne parle pas du fait qu’on soit passés par la phase du « oh, ils sont partis pour toujours », mais j’espérais que les funérailles nous rapprocheraient un peu plus, tu vois, mais quand j’y pense, c’est à peine si je peux en parler à Jack, ou à toi ou à quiconque… A chaque fois que j’y pense, j’ai comme un sentiment de… un sentiment de...

MARTHA : De culpabilité ?

GWEN : Oui c’est ça, de culpabilité. Je n’ose imaginer ce que cela doit être pour Jack. Tant d’amis et d’amours partis depuis des siècles d’existence.

MARTHA : L’homme qui ne meurt jamais.

GWEN : Je n’imagine pas une vie plus… solitaire que la sienne.

MARTHA : Gwen ! Je crois que j’ai trouvé le bâtiment.

GWEN : Ok, bonne chance et sois prudente Martha, d’accord ?

MARTHA : Oui… très bien… Fin de transmission. (Elle essaie d’ouvrir une porte). Pas moyen sans tournevis supersonique, hein ? Alors l’huile de coude fera l’affaire. (Elle ouvre la porte). Oh non, mon dieu ! Julia ?… Julia, tu m’entends ?

 

IANTO : Gwen ? Tu me reçois, Gwen ?

GWEN : Quoi ?

IANTO : Mon vélo a une sonnette ! (Il fait tinter la sonnette).

GWEN : Je suis ravie pour toi. On se les gèle.

IANTO : C’est pareil ici. Tu vois quelque chose ?

GWEN : Non.

VOIX : Ianto !

Ianto freine.

IANTO : Gwen ?

GWEN : Quoi ?

IANTO : Je crois que j’ai trouvé quelque chose. Qui est là ?

VOIX : Les morts, nous sommes morts et nous revenons.

IANTO (à Gwen) : Tu as entendu ?

GWEN : J’arrive.

IANTO : Fais vite… (A la voix) : Bonjour, alors vous êtes un mort, vous n’êtes pas un alien ?

VOIX : Si… Pour toi j’ai toujours été un alien, garçon de café ! Moi qui croyais être médecin…

IANTO : Owen… C’est toi ?

VOIX : Aide-moi Ianto.

IANTO : En fait maintenant je peux te l’avouer, je ne crois pas aux fantômes.

VOIX : Aide-nous. Nous sommes perdus.

IANTO : Où êtes-vous ? Où êtes-vous ?

VOIX : Dans les ténèbres. Aide-nous, Ianto Jones, nous sommes affamés !

 

***

KATRINA : Combien de temps avant l’activation, Tom ?

TOM : 12 minutes et 15 secondes.

JACK : Vous faites une énorme erreur.

KATRINA : Ecoutez, même en supposant que ce que vous racontez soit vrai, c’est de toute façon impossible d’arrêter le processus. Il ne s’agit pas d’appuyer sur un bouton et voilà.

GWEN : Jack ?

JACK : Qu’est-ce qu’il y a, Gwen ?

GWEN : Ianto a trouvé la créature. Je vais le rejoindre.

MARTHA : Jack, tu me reçois ?

JACK : Oui.

MARTHA : J’ai trouvé le bâtiment, celui qui ne figurait pas sur les plans. Les personnes disparues sont toutes ici.

KATRINA : Mais personne n’a disparu…

MARTHA : Ils sont 12, tous dans le coma, et ils brillent, ils scintillent comme des anges. Je les ai trouvés Professeur Johnson !!

KATRINA : Je ne comprends pas. Je ne suis au courant de rien.

MARTHA : Alors qui les a tous emmenés ici et falsifié les dossiers médicaux ?

JACK : Quelqu'un qui en sait plus qu’il ne devrait sur la créature du tunnel. Vos tests du mois de mai ont permis à quelque chose de pénétrer dans notre monde, Professeur, et le pire est encore à venir si vous ne mettez pas un terme immédiatement à ce que vous faites.

KATRINA : Tout est déjà programmé. Impossible de l’arrêter. Je ne peux rien faire.

 

Dans le tunnel

VOIX : Ianto, c’est moi, Tosh…

IANTO : C’est dans ma tête, je vois ce qui m’arrive, c’est juste des particules…

VOIX : Aide moi, je t’en prie, Ianto, c’est moi Lisa. Prend-moi dans tes bras.

IANTO : Tu n’es pas Lisa, impossible, elle est morte. Ils sont tous morts !

JACK : Ianto, tu m’entends ?

IANTO : Oui, Jack.

JACK : Gwen arrive. Ça va ?

IANTO : Oui… Non… Je crois.

JACK : Ça ne m’aide pas. Qu’est-ce qui se passe ?

IANTO : Il est dans mon esprit, Jack, l’alien, il me parle ! Il dit qu’il est Owen, et Tosh et Lisa.

JACK : Les morts restent morts. Ils ne reviennent jamais. Ce n’est qu’un alien, comme les weevils, fais-moi confiance!

VOIX : Ianto Jones, c’est moi seule que tu dois écouter. Que ma voix. Il n’y a que nous.

JACK : Ianto, écoute moi, ce n’est pas ….

Ianto coupe la communication avec Jack.

VOIX : C’est ça. Juste toi et moi. Ianto Jones et Lisa Hallett.

GWEN : Ianto, tu m’entends ?

VOIX : Tu te souviens quand on s’est arrêtés dans ce restaurant grec ?

IANTO : Taisez-vous !

VOIX : Et cette nuit où tu m’as aimée…

IANTO : Arrêtez !!!

GWEN : Ianto, où es-tu ? Répond-moi !

VOIX : Ignore-la. Je suis là, j’ai toujours été là pour toi. Approche, viens à moi!

GWEN : Tiens bon!

IANTO : Non ! (Il crie).

 

Dans le bâtiment

MARTHA : Tiens bon, Julia, surtout tiens le coup. Jack, que se passe-t-il ?

JACK : Ianto et Gwen ont trouvé la créature et le Pr. Johnson m’affirme qu’elle ne peut rien faire pour stopper l’activation de l’Accélérateur.

MARTHA : Force-la !

JACK : Oh (cynique), je n’y avais pas pensé. Occupe- toi de tes patients, Docteur Jones, je me charge du Professeur Johnson.

MARTHA ! Oh, Oliver, Dieu soit loué, il se passe quelque chose d’étrange…

HARRINGTON : Martha, vous ne devriez pas vous trouver ici. ( Il a une arme).

MARTHA : Oh mon Dieu, c’est vous ! Vous avez toute autorité, vous seul pouviez entrer dans…

HARRINGTON : N’essayez pas de me résister, je vous prie, parce que….

MARTHA : Oh… (cris).

HARRINGTON : …je n’ai pas vraiment envie d’avoir à tuer quelqu'un.

 

Dans le tunnel

GWEN : Oh non, Ianto, tu m’entends trésor ?

IANTO : Lisa !

GWEN : Non c’est moi, Gwen. Allez viens, appuie-toi sur moi.

VOIX : On reviendra te chercher, Gwen Cooper. Surveille tes pas!

GWEN : Je ne vous écoute pas !!

GWEN : Ianto ?

IANTO : Gwen, laisse-moi y aller.

GWEN : Qu’est-ce que tu me chantes ? Allez viens.

IANTO : Tu ne comprends pas, ils ont besoin qu’on les aide. Laisse-moi aller avec Lisa, avec Tosh…

GWEN : Pas question, je ne te laisserai pas.

IANTO : Je veux être avec eux !! Je veux qu’ils reviennent !

 

Salle de contrôle

JACK : Ecoutez. Je suis Torchwood, et vous êtes des scientifiques. Vous êtes ici pour trouver des réponses, hé bien je connais les réponses. Si vous mettez en action l’Accélérateur maintenant, l’Enfer va se répandre.

KATRINA : Vous êtes sérieux ?…Très bien, j’ignore ce qui se passe mais de toute évidence il se passe bien quelque chose, alors tant que nous ne saurons pas de quoi il s’agit, nous levons la procédure et préparons-nous à être sous quarantaine. Écoutez-moi tous! Je ne veux personne prés de la console d’activation.

JACK : Ok, vous propulsez deux faisceaux de protons l’un contre l’autre, c’est bien ça ?

KATRINA : Oui, c’est exact.

JACK : Et cet appareil est-il muni d’un système anti-protons ?

KATRINA : C’est-ce qui nous a valu le Prix Nobel dans les années 80.

JACK : Oh je suis ravi pour vous. Donc vous possédez toujours ce système ?

KATRINA : Nous l’utilisons pour créer des atomes d’anti-matière. Mais… oui c’est ça, si j’inverse la polarité des aimants, et si je remplace le faisceau de protons par de l’anti-proton…

JACK: Ils s’annulent mutuellement. Le portail sera ouvert et nous vivrons tous heureux jusqu’à la fin des temps !

KATRINA : C’est brillant !

JACK : C’est tout moi.

HARRINGTON : Arrière, reculez !

MARTHA : Jack!

JACK : Martha, Dr. Harrington!

HARRINGTON : Dégagez de la console d’activation, sinon je la tue!

JACK : Ok, Oliver, baissez votre arme!

HARRINGTON : J’ai dit « reculez! ».

 

Dans le tunnel

Gwen soulève Ianto.

GWEN : Allez Ianto.

VOIX : Gwen Cooper.

GWEN : Je ne vous écoute PAS !!

VOIX : Est-ce que Ianto est devenu un ange ?

GWEN : Ianto, dépêche, debout ! Jack, tu me reçois ?

JACK : Ce n’est pas le moment, Gwen, j’ai de la compagnie.

GWEN : Elle a attaqué Ianto. Il brille, c’est de pire en pire, et là elle revient pour me chercher.

JACK : Êtes-vous près d’une sortie ?

GWEN : Oui, j’en vois une, on y est presque.

JACK : Je ne peux pas te parler. Sortez vite du tunnel !

GWEN : Et si on y arrive pas ?

JACK : De quoi tu parles Gwen ? Je ne vais pas vous perdre. Bat-toi, sortez de là. Restez en vie !

GWEN : Jack ? Jack ?

VOIX : Jack se fiche bien des morts.

GWEN : Oh toi fous-moi la paix ! Ce n’est pas le moment !

 

Salle de contrôle

JACK : Oliver, écoutez-moi. Vous y gagneriez quoi en tuant Martha ?

HARRINGTON : Quelle différence si je la tue ? Elle reviendra, vous ne comprenez pas ?

JACK : En mai dernier après les tests, vous avez entendu une voix, n’est-ce pas ?

HARRINGTON : Mm..

JACK : Qui était-ce ?

HARRINGTON : Ma femme. Elle m’est revenue.

CATHERINA : C’est impossible.

HARRINGTON : Ne réalisez-vous donc pas ce que vous faites ici ? Suis-je donc le seul à le voir ?

KATRINA : De quoi parlez-vous ?

HARRINGTON : Vous avez ouvert la Porte… du Paradis.

JACK : Non, Oliver, ce n’est pas le Paradis, c’est une dimension parallèle. Une créature s’en est échappée et elle se nourrit de personnes. Les voix ne sont qu’un piège pour vous attirer.

HARRINGTON : C’est faux. Mary m’a parlé. Elle m’a dit que si je l’aidais, elle pourrait ramener tous les autres à la vie. Et c’est-ce qui se passe.

MARTHA : Mais cette créature, elle a attaqué ces personnes.

HARRINGTON : Attaqué ? Avez-vous vu comme elles brillent ? Ces personnes deviennent des anges. C’est pourquoi j’ai dû les cacher, les protéger jusqu’à ce qu’elles deviennent assez fortes. Quand le portail sera ouvert, leurs âmes redescendront du Paradis, et ils reviendront à la vie, avec Mary.

MARTHA : Non, ce sont leurs neutrons qui ont disparu, pas leur âme. Oliver, votre femme est morte, elle ne reviendra pas.

HARRINGTON : Ah vous croyez cela ? Et que savez-vous d’autre ?

MARTHA : Je ne sais pas, je vous le promets. Peut-être qu’il y a bien une vie après la mort, un paradis même, mais la voix que vous avez entendue ne venait pas de là-bas.

HARRINGTON : Vous avez tort. J’ai la Foi.

MARTHA : Et je la respecte. Mais la créature se sert de vous. Imaginez un instant que je peux avoir raison et que vous vous trompez. Allez-vous sérieusement condamner à mort toutes les personnes qui vivent sur cette planète ?

HARRINGTON : Oh elles ne vont pas mourir, pas réellement.

JACK : Personne ne peut l’affirmer. Vous voulez risquer la vie de tous ces gens parce qu’une voix vous a dit que c’était Mary ? Ne voyez vous pas que c’est juste impossible ?

HARRINGTON : Mais elle m’a dit des choses…. Des choses que seuls nous deux savions.

JACK : Oliver, elle est maligne. Elle sait où appuyer. Ces voix ne sont pas celles de personnes décédées, croyez-moi!

KATRINA : Dr. Harrington, écoutez-moi! Je me fiche de savoir si vous croyez réellement qu’il s’agisse de votre femme, ou d’un fantôme, ou même si c’est Jack qui a raison, que c’est une sorte d’alien. Nous ne prendrons aucun risque. Nous allons immédiatement neutraliser l’Accélérateur.

HARRINGTON : Non, non… Je ne peux pas la perdre à nouveau.

JACK : Martha, vas avec lui, qu’il ne s’approche pas de l’Accélérateur.

MARTHA : Je m’en occupe.

JACK : Bien, Professeur, nous devons à présent inverser la polarité ou les créatures seront là pour de bon, et la première chose qu’elles trouveront… (soupir) …Gwen et Ianto !

 

****

Dans le tunnel

GWEN : Ok, on y est presque. Encore quelques petits pas de plus…

IANTO : Toutes les choses que j’ai vues, à Torchwood, les merveilles de l’Univers…. Et je vais mourir dans un tunnel, en Suisse (Il pleure)….

GWEN : Quoi, tu aurais préféré les Bahamas ?

IANTO : J’ai froid, j’ai si froid.

GWEN : Ianto, écoute-moi, on est presque hors de vue, regarde, d’après les plans, la sortie se trouve à côté de la salle de contrôle. Jack est là-bas. Et il y a aussi du café, tu adores le café hein ? Du café et Jack, allez Ianto! Je t’en supplie, je ne peux plus te porter….

VOIX : Ne me quitte pas Gwen. Ne me laisse pas seule dans le noir.

GWEN : Ne t’approche pas. Reste où tu es !

VOIX : C’est nous, Owen, et Tosh… Nous sommes tous les morts. Nous voulons revenir à la Vie.

GWEN : Je suis vivante, Ianto est vivant. Et nous n’écoutons pas !! Ianto, s’il te plait, avance.

 

Salle de contrôle

JACK : Ok, veuillez reculez. Je sens que deux faisceaux de protons sont sur le point d’être lancés.

KATRINA :Eest-ce que vous réalisez ce que vous êtes en train de faire ?

JACK : Pas vraiment. J’agis au coup par coup. C’est-ce que je fais de mieux.

KATRINA : Vous pouvez vraiment les arrêter ?

JACK : Non. Mais je peux les empêcher de créer un passage dans le temps et l’espace. Et croyez-moi, un tel passage serait une source d’ennuis terribles.

KATRINA : Et le Dr. Harrington ?

JACK : Professeur, le dr. Harrington était à deux pas de détruire le monde, alors m’occuper de son bien-être là tout de suite, ce n’est pas mon affaire.

KATRINA : Très bien.

JACK : Bien, professeur, je vais faire ce que vous vouliez. Je vais vous montrer la particule Fondamentale de la Vie. Le « Higgs ».

KATRINA : Le « Higgs », je vais réellement le voir aujourd’hui ?

JACK : Oui, si on peut commencer ?

KATRINA : Bien-sûr… Les protons ne vont pas s’entrechoquer les uns aux autres, le faisceau de protons va heurter le faisceau d’anti-protons à la place, et ils n’exploseront pas, ils vont créer la particule "de Higgs ». Nous avions tout faux, mais ça c’est... Oh mon Dieu !

JACK : Par George, elle a enfin compris !

KATRINA : La particule, c’est la Vie et les protons avec les anti-protons vont la créer…

JACK : Professeur Johnson, nous allons avoir un bébé !!

KATRINA : Mais comment empêcher la formation du passage ?

JACK : Les anti-protons vont s’en charger en neutralisant les protons. La particule « Higgs » n’est qu’un effet collatéral. C’est presque un contrecoup.

KATRINA : Nous allons re-créer la Vie et ce n’est qu’un effet secondaire… alors la particule « Higgs », la matière noire, l’énergie quantique, nous tous, tout, tout cela n’est qu’un… accident ?

JACK : Ouais, c’est sympa non ?

TOM : Professeur Johnson.

KATRINA : Oui Tom, qu’y-a-t-il ?

TOM : Le Dr. Harrington vient d’activer la séquence de fermeture du tunnel.

 

Dans le tunnel

GWEN : Ianto, viens, on est dans la sortie, allez viens!… Dr. Harrington ?

HARRINGTON : Que faites-vous ici ?

GWEN : Je sors de ce tunnel aussi vite que je peux. Alors, aidez-moi à le porter.

HARRINGTON : Bien-sûr, je viens… Me voici!

MARTHA : Gwen, arrête-le, arrête Harrington !

GWEN : Quoi ?

HARRINGTON : Je retourne dans le tunnel. Ne cherchez pas à me rattraper. Je vous demande pardon.

MARTHA : Attendez, Oliver, les portes vont se fermer….

GWEN : Martha, je dois mettre Ianto au chaud tout de suite, s’il te plait…

 

Salle de contrôle

TOM : Séquence de fermeture du tunnel achevée. Le tunnel est à présent scellé. L’Accélérateur est maintenant activé.

JACK : Allez, allez, Professeur, ce bouton-ci.

KATRINA : D’accord… Regardez, un faisceau d’anti-protons. Nous l’avons crée.

JACK : Gwen, dis-moi que tu n’es plus dans le tunnel.

MARTHA : Jack ? C’est Martha, je suis avec Gwen et Ianto, ils vont bien. Oliver s’est enfermé dans le tunnel.

GWEN : Je n’ai pas pu l’en empêcher, Jack.

KATRINA : Le pauvre homme, il va être…

JACK : C’est trop tard.

 

Dans le tunnel

HARRINGTON : Mary, tu es là ?

VOIX : Je suis là, je t’attendais, mon amour.

HARRINGTON : Oh, c’est si bon d’entendre ta voix. Nous serons bientôt réunis ma chérie. Tous ces mois sans toi, je me suis senti si seul. Je n’ai fait que rêver de toi mais bientôt nous serons de nouveau ensemble, pour toujours.

VOIX (Elles rient) : Vous autres humains, si souvent perdus par l’amour. Rêve donc du Néant, et prépare-toi à plonger dans les ténèbres! Nous sommes revenus, chez nous.

HARRINGTON : Alors il disait vrai ? (Il pleure). Tu n’as jamais été Mary ! Tu m’as menti !

VOIX : Tu n’as pas besoin d’elle. Mais nous avons besoin de toi .

HARRINGTON : Mais vous saviez des choses ! Des choses qu’elle seule pouvait connaître !

VOIX : Nous les avons puisées de ton esprit fracturé. Tu nous as ouvert un passage, tu nous as permis de contrôler et de dévorer les esprits de ce monde. Une source nouvelle d’énergie capable de nous nourrir durant des siècles.

HARRINGTON : Vous vous nourrissez de nos esprits ?

VOIX : Nous nous sommes servis de toi, Oliver Harrington. De ta faiblesse, de ton goût pour les armes.

HARRINGTON : Oh mon Dieu… Tous ces gens….

VOIX : Votre espèce ne représente rien de plus pour nous que de la simple nourriture.

HARRINGTON : Non, non, non, nous sommes bien plus que ça, et nous vous arrêterons, nous mourrons….(cris).

 

Salle de contrôle.

TOM : Professeur, regardez, sur l’écran.

KATRINA : La particule « Higgs », c’est si beau!

JACK : Et c’est en chacun de nous. C’est la Vie, vous voyez, le Bien qui se dégage de tout cela.

KATRINA : Etes-vous certain d’avoir stopper l’infiltration de ces créatures ?

JACK : Oui. Ces créatures étant parties, vos anges dans le coma vont se réveiller naturellement. Gwen ? Gwen, tu es là ?

GWEN : Oui, hum, oui, totalement gelée mais je suis là et Ianto ne « brille » plus. Je pense que ça va aller pour lui maintenant.

JACK : On vient vous chercher.

GWEN : Merci.

KATRINA : Oui, merci. Merci pour tout.

 

Epilogue

GWEN : Je t’ai traîné tout le temps et tu ne t’en souviens pas ?

IANTO : Tout oublié mais… Gwen ?

GWEN : Oui ?

IANTO : Merci.

GWEN : Pas de quoi.

MARTHA : Le voilà, le héros du jour.

JACK : Dr. Jones ! Comment va ta copine Julia ?

MARTHA : Elle va bien, et tu sais quoi, ils vont tous bien. Je dois juste laisser HQ connaître la conjecture d'Oliver.

IANTO (récitant un poème) : Les ruisseaux vont cesser de couler, le vent cessera de souffler, les nuages cesseront de planer, le cœur cessera de battre...

JACK : Car tout meurt un jour… Je ne te savais pas féru de Tennison, Ianto ?

IANTO : On a tous des parts d’ombre.

JACK : Vous autres humains du 21ème siècle, avec votre science, vos croyances, votre poésie… Et bien, vous êtes super !

GWEN : C’est toi qui le dis : la race humaine doit être prête ! Mais toi que sais-tu, Jack ?

JACK : Je sais que vous valez le coup que l’on se batte pour vous.

IANTO : Non, ce n’est pas une réponse ça ! Pourquoi « nous » ? Pourquoi viennent-ils toujours à nous ?

JACK : Parce que vous êtes particuliers. Vous n’arrêtez jamais de chercher des réponses à tout. Parfois je crois que vous ne savez même pas quelles questions il vous faut poser mais vous cherchez toujours vos réponses.

GWEN : Les questions sur la vie et la mort, c’est vrai.

JACK : Quelque part dans le chaos de la Lumière et des Ténèbres, de la Science et des protons, des Dieux, des étoiles et de la… mort, il y a une réponse. Parfois je crois que la réponse réside dans le seul fait de poser la question, et parfois je me dis que… j’aurais bien besoin d’un café. (Rires). Allez on rentre chez nous.

IANTO : Hmmm.

(Rires).

 

FIN

Ecrit par chrismaz66 
HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

HypnoChannel fête la Saint Valentin avec un bouquet de vidéos !
Notre cadeau | Un bouquet de vidéos !

HypnoCup 2020: La Finale!
La Finale | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Sir Michael Palin rejoint Torchwood pour un épisode audio

Sir Michael Palin rejoint Torchwood pour un épisode audio
Dans un article de Radiotimes, on apprend que Sir Michael Palin rejoint le casting de Torchwood pour...

Bonne Année !

Bonne Année !
Le quartier vous souhaite à tous une excellente année 2020 ! La santé, la prospérité et la sérénité...

John Barrowman : nouvel album

John Barrowman : nouvel album
À chaque occasion une action! John Barrowman ne rate jamais les Noëls en famille, en concert ou en...

CALENDRIER

CALENDRIER
En ce dernier mois de l'année (eh oui déjà), mois de réjouissances et de bulles qui piquent, le...

ANNIVERSAIRE

ANNIVERSAIRE
Aujourd'hui 19 novembre c'est l'anniversaire de notre chère Naoko Mori (alias Toshiko Sato dans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

God Save The Queen JOHN BARROWMAN le forum

HypnoRooms

elyxir, 23.02.2020 à 20:58

Hello ! Y'a du nouveau sur X-Files : design, sondage, calendrier... Et l'animation "A ton clavier" toujours en cours, venez nous rendre visite !

EBishop, Avant-hier à 11:24

Hello ;-) Un nouveau sondage est disponible sur le quartier Profilage ! A très vite !

Miniheart, Avant-hier à 13:42

Nouvelle photos du mois sur le quartier Heartland.

pretty31, Avant-hier à 19:03

Nouveau duel sur Haven, A travers la faille : Wisteria Lane (Desperate Housewives) vs Stars Hollow (Gilmore Girls)

ShanInXYZ, Hier à 17:18

Derniers jours pour voter pour le concours de wallpapers sur le Quartier Doctor Who, n'oubliez pas de passer jetez un coup d'oeil

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News