VOTE | 194 fans

Script VF épisode radio Submission

SUBMISSION (Mission en sous-marin)

 

Gwen (au volant): Allez mamie! Avance!

Jack: Gwen, je crois que mamie respecte la limite de vitesse.

Gwen: On fait une course de haies sur la M4 à la poursuite d’aliens à cause de toi, Jack. Ianto soutiens-moi sur ce coup !

Ianto : Tu étais censé inspecter le casino alien et ressortir.

Gwen: Et pas leur prendre tout le fric.

Jack: Ce n’est pas une excuse pour hurler à la mamie.

Ianto : Dit l’homme le plus vieux de la planète.

Jack : Hé!

Gwen : S’il vous plait, est-ce quelqu’un peut shooter dans les pneus du mini-van de ces  aliens avant qu’on arrive sur le Severn Bridge ?

Jack : Donne-moi le canon plasma, je vais les faire exploser jusqu’en Angleterre. C’est leur problème !

Gwen: Jack, fais gaffe, ne laisse pas tomber le canon, on n’en a qu’un !

Jack : Wo!

Jack tire sur le pont.

Ianto : On a eu les aliens… et fait exploser  la moitié du Severn Bridge !

Cris. Le SUV dérape et va droit dans la Baie, plongeons, longue plainte sous-marine très lointaine et sourde. Jack et ses collègues remontent à la surface.

Jack : Gwen ? Ianto ?

Gwen : ça va, c’était quoi ?

Ianto : Toi aussi t’as entendu ?

Jack : Il y a quelque chose sous l’eau.

 

Générique

 

Jack : Poste de combat! Je veux connaître l’ampleur de ce truc!

Ianto (au clavier): Ook rechercher cri, pleurs, sirène dans l’eau.

Jack et Gwen: Wow!

Ianto : J’ai des résultats sur absolument tous les réseaux sociaux de la planète, Facebook, Twitter, Mixi, Qzone… La plupart rapporte que quiconque se soit trouvé dans l’eau entre 23h42 et 23h46 heure de Greenwich (gmt), a entendu ce cri.

Gwen: Donc partout dans le monde toutes les personnes ayant eu la tête sous l’eau à ce moment…

Ianto : …  a forcément entendu le cri. Sur tous les continents.

Gwen : Regardez ! Plusieurs personnes se sont noyées en Thaïlande à cause d’un son de dégénéré.

Jack : C’est une attaque. Quelqu’un en a-t-il fait un enregistrement? Il faut analyser ce truc.

Ianto : Je suis en train de pirater le centre anti-tsunami côté Pacifique en Indonésie. J’y suis. Je télécharge et le voici (long cri non humain)

Ianto : ça fait froid dans le dos. Et inconnu comme langage alien.

Gwen : On peut remonter à la source  si on utilise le réseau des micros ?

Ianto: On géo-localise la transmission. Je lance un algorithme de la vitesse du son : 342.2 m/ seconde.

Gwen : Mais c’est le calcul dans l’air ça.

Ianto : Oui, c’est approximativement 5  fois plus rapide sous l’eau, point de comparaison,  je vous demande une minute… ça nous fait 1,560 m/sec mais on prend en compte la salinité, la température et tous les facteurs de profondeurs, variation sensible de temps entre les centaines de micros éparpillés dans les océans et on a…ça. C’est là !

Gwen : Là ? Tu nous montres quoi là? La Nouvelle Guinée Papouasie ?

Ianto : Non, ce bout d’océan au sud de Tokyo,  à l’est de Manille.

Jack : Ce n’est pas du tout un bout d’océan, c’est la Fosse de Mariana.

Gwen: Comme la fosse du fond des mers?

Jack : Oui.

Gwen : Charmant!

Jack : Pas besoin d’être un voyageur du temps immortel du 51ème siècle pour savoir que c’est d’origine alien.

Ianto : Peut-être que cet alien n’est pas habitué à parler dans cette atmosphère. Si je ralentis le son, et le passe sous le filtre Bizenfield (yeah, ndr)…

Des mots deviennent distincts.

Gwen : C’est une voix humaine !

Voix au loin :… Nous,… nous, aidez-nous !

Jack : Voyons, une voix humaine qui peut traverser le globe. Une partie de cette équation est alien.

Ianto : Et pas moyen de communiquer avec. On n’a plus aucun signal.

Jack : Eh bien on part en vacances studieuses.

Gwen : Mais c’est l’endroit le plus profond de toute la planète, il est à quoi, 6000 miles sous l’eau sinon plus ! Personne ne sait ce qu’il y a en bas.

Jack : Oui mais c’est un signal alien. Torchwood ne peut pas lui tourner le dos.

Ianto : Ce n’est pas l’affaire de UNIT ?

Jack : Si, mais allez ! Vous avez entendu cette voix, vous ne crevez pas d’envie d’y arriver les premiers ?

Gwen : Oui mais on y va comment ? T‘as un sous-marin dans la poche ?

Jack : En fait oui…

Ianto : Gwen, ne le lance pas là-dessus, j’appelle Carlie Roberts. C’est une géologue des fonds marins basée à Tokyo, elle a bossé avec moi à Torchwood Londres avant que les Cybermen ne détruisent tout.

Sonnerie de téléphone.

Voix Féminine : Yo ?

Ianto : Carlie, c’est Ianto Jones

Carlie : Ianto ? ça fait un bail ! Où es-tu ?

Ianto : Torchwood Cardiff. Jamais allé plus loin que ça, contrairement à toi.

Carlie : Oui je sais pourquoi tu m’appelles, j’étais sous l’eau.

Ianto : Tu l’as entendu, le son, pas vrai ?

Carlie : ça ne ressemble à rien de ce que j’ai pu entendre de toute ma vie. Le gouvernement US a missionné un bateau Unit pour enquêter sur les lieux, Fosse de Mariana, dès demain première heure.

Jack : Carlie, ici Jack Harkness, nous avons traduit le cri, un cri de détresse, quoi que ce soit nous devons l’aider. Quelle est l’étendue de vos connaissances de la Fosse de Mariana ?

Carlie : Je l’ai étudiée toute ma vie mais elle reste mystérieuse. Nous en savons plus sur Mars que sur les profondeurs de notre propre océan.

Jack : ça vous tente une dernière mission ?

Ianto : Tu n’es pas obligée Carlie.

Carlie : Si ! Je viens ! Je serai ravie de te revoir.

Ianto : Moi aussi.

Jack : Carlie, nous prenons le prochain avion pour Tokyo, rejoignez-nous à l’aéroport demain à l’aube.

Carlie : Envoyez-moi vos horaires. A bientôt.

Jack : Ianto, c’est une de tes ex ?

 

***********

Carlie : Ianto c’est bon de te voir bienvenue à Tokyo !

Ianto : Bonjour Carlie.

Carlie : Laisse-moi voir, tu n’as pas du tout changé.

Ianto : Toi non plus.

Gwen : Moi c’est Gwen, Gwen Cooper.

Carlie : Enchantée.

Jack : Jack Harkness. Ianto m’a dit que vous étiez chic mais pas il a caché le fait que vous étiez la biologiste des fonds marins la plus sexy qui  soit.

Carlie : Oh, ça promet. Habillé comme dans les années 40 et le tact de la même décennie. Enchantée de vous connaître Soldat. Alors quel est le programme ?

Jack : C’est là juste en face.

Sirène de bateau.

Carlie : The USS Calvin ?

Jack : J’ai joué du gallon avec Unit, j’ai cité le Docteur 57 fois, c’est donc une Alliance officielle Torchwood/Unit.  Et voici le Arleigh Burke Class Destroyer, prêt à nous mener à la Fosse… En route, compagnons de bord!

Cudlow : Bienvenue sur le pont, Amiral Harkness.

Gwen : Amiral ? Non !

Jack : J’ai eu de l’avancement.

Cudlow : Je suis le Capitaine Cudlow et je suppose que vous êtes accompagné de conseillers spécialisés.

Jack : Capitaine, je vous présente Gwen Cooper, Ianto Jones et Carlie Roberts. Quel est le statut du signal ?

Cudlow : Mort. Rien depuis hier.

Gwen : Comment savoir s’il est encore là ? Il est peut être parti depuis longtemps !

Le cri revient.

Ianto : On dirait qu’il t’a entendu.

Gwen : On dirait qu’on est au-dessus de lui.

Carlie : Montrez-moi le compte-rendu  du sonar. L’ordinateur le situe dans la zone la plus profonde de la fosse.

Jack : A quelle distance ?

Cudlow : A 5 heures d’ici. Allez dormir avant, vous en aurez besoin.

Jack : Si la situation ne change pas oui.

 

*******

 

Le lendemain matin.

Cudlow (au micro) : Bonjour, prêts pour le déjeuner à bord de l’Octopus Rock.

Jack : Octopus Rock ? Bizarre nom pour un sous-marin.

Gwen: Octopus Rocks? Je connais… C’est Octopus… Des Sex PIstols. Parfait pour la circonstance.

Carlie : Jack, si vous faites une blague sur votre « sex pistol » la mission est terminée. Entrons.

Ianto : Tu sais c’est plus grand que je ne l’aurais cru. Il y a de la place.

Carlie : le Calvin a tout ce  qu’il faut (plein de trucs techniques dernier cri, ndr). Une nouvelle génération de sous-marins, la fierté de l’UNIT. J’ignore quelle ficelle vous avez tiré Jack mais elle est magnifique (les bateaux sont féminins en anglais, ndr).

Jack : C’est le pied d’être un Amiral. Fermeture de l’écoutille principale? Pressurisation? Ne vous bouchez pas les oreilles, inspirez et respirez normalement. Cudlow, faites-nous descendre quand vous voulez?

Cudlow : Ok je détache l’ancre.

Jack: En manuel. Merci Cudlow. On est sous l’eau. C’est bon pour 24h.

Gwen : Il se passe quoi après 24h ?

Carlie : On va manquer d’oxygène et le bateau va automatiquement remonter à la surface. Des batteries standard sont là pour donner du jus dans ce cas précis. Jack, vous savez que je peux piloter cet engin si vous êtes fatigué ou je ne sais…

Jack : Ah, vous bavez d’excitation rien qu’à l’idée… D’abord, soyez mon navigateur. Dites-nous ce que vous savez sur la fosse.

Carlie : C’est l’endroit le plus inhospitalier de la terre. On a envoyé 2 hommes là-bas dans les années 60 à bord d’un sous-marin italien appelé le Trieste. Les 2 seules personnes à n’avoir jamais été aussi profond dans l’océan. Et nous serons les premiers à y retourner après plus de 50 ans. S’il existe un seul secret encore caché dans ce monde, il est en bas (bruits à l'extérieur) Vous entendez ? Ce sont des baleines blanches qui écho-localisent les calamars. C’est très profond pour elle. Fascinant !

Des bruits de ferrailles qui s’entrechoquent.

Gwen : C’est quoi ça ?

Carlie : C’est juste le trou (écoutille) qui se tasse sous la pression.

Ianto : ça fait pas mal de bruit, c’est normal ?

Carlie : Oui pas de souci. Quand on aura atteint les fonds la pression sur nous sera 1000 fois plus forte qu’à la surface. Imaginez un peu, une colonne d’eau haute de 11 kilomètres posée sur vos têtes. Pop. Comme on pose le pied sur un raisin. (to pop = éclater, comme le popcorn, ndr)

Ianto : J’avais oublié à quel point tu étais drôle.

Carlie : Allez Ianto, où est ton goût de l’aventure ?

Ianto : Au sol avec ton raison éclaté.

Carlie : Relevez-le (le bateau, ndr), tout doux Jack. Vous ne tenez pas à détruire la flore maritime.

Jack : Bien reçu !

Carlie : 10915 pieds. 16…17… nous sommes plus profond qu’aucun autre humain avant nous.

Jack rit.

Carlie : Bienvenue au fin fond du monde !

Gwen : C’est le noir total.

Carlie : Est-ce que c’est mieux là ?

Gwen : Tout ce que je vois c’est une couche de machins gris au fond.

Carlie : C’est  la cendre des fumoirs noirs ou la neige marine. La façon gentille de dire des crottes de poissons.

Gwen : Oh personne ne sait que personne n’est venu ici depuis 50 ans. Ce sont des crottes de nez !

Ianto : Je règle le sonar pour qu’il nous mène à la source du cri. Et le fumoir noir n’est pas sous un volcan, pas vrai ?

Carlie : En effet. Les cheminées hydrothermales. L’eau s’infiltre dans la croûte terrestre où elle se réchauffe jusqu’à 400 degrés Celcius et remonte sous forme de lances compostées de sulfate. Incroyablement toxique. Mais le périmètre autour de cette cheminée grouille de vie. Certains disent que tout a commencé ici.

Gwen : Vous voulez dire que la vie sur Terre a commencé ici ?

Carlie : Peut-être. Et d’après la carte du sonar nous nous dirigeons tout droit vers cette cheminée.

Ianto : Regardez, en voilà un !

Carlie : Jamais je n’aurais cru que j’en verrais un en chair et en os. C’est plus beau que dans mes rêves. Comme un phare au milieu de l’océan. Le dernier refuge pour des créatures oubliées depuis longtemps. Le monde a avancé mais ici…

Jack : C’est l’endroit le plus bizarre que j’ai vu de ma vie. Juste droit dans la croûte terrestre.

Un grognement sourd.

Gwen : Vous avez entendu ?

Carlie : C’est la pression, c’est tout. Ici la chaîne alimentaire est basée sur une bactérie qui vit du sulfure d’hydrogène.

Gwen : Encore ce bruit ?

Carlie : C’est juste le trou (l’écoutille, ndr) qui couine.

Gwen : Oui vous avez raison c’est juste que ça ressemblait à quelque chose…

Des coups sur la carcasse du bateau.

Gwen : … qui frappe à la porte ?!

Ianto : Je n’y vois rien.

Jack : Carlie, passez-moi les lampes torches.

Carlie : Oui. Plusieurs apodes ont déjà été vus en train d’attaquer des sous-marins mais là on dirait que c’était…

Jack : Mûrement réfléchi oui ! Vous arrivez à voir quelque chose ?

Ianto et Gwen : Rien du tout.

Carlie : Quelque chose vient de passer devant mon hublot.

Jack : C’était quoi ?

Carlie : Je ne sais pas c’était trop rapide je ne saurais dire si…

Des bruits plus forts.

Jack : Ok je m’en occupe.

Gwen : Attends ! C’était quoi ?

Carlie : Lui, peut-être.

Gwen : Il est passé de l’autre côté.

Ianto : Il est où ? C’est quoi ?

Jack : Comment peut-il se déplacer ainsi ?

Gwen : Quoi ? Oh !

Carlie : C’est impossible !

Jack : C’est quoi ?

Gwen : C’est un homme. Un homme. Un humain. Un homme complètement ordinaire.

Jack : Dehors ?

Carlie : Impossible !

Gwen : Approchez, venez voir ! Car un homme ici c’est déjà bizarre mais il ne porte même pas de combinaison de plongée.

Jack : Il reste juste là debout.

Gwen : Il est vieux. Comment il a fait pour arriver là ?

Encore des bruits.

Ianto : Ah il s’énerve !

Carlie : Il y a écrit “Doyle” sur sa salopette.

Jack : Il ouvre la bouche, il essaie de communiquer.

Un cri énorme, le sous-marin est secoué.

Jack : Tout le monde va bien ?

Carlie : Oui, que personne ne bouge ! L’alarme de détresse devrait sonner.

En effet, l’alarme se déclenche.

Carlie : Alors c’est lui, notre source.

Jack : Un vieil homme au fin fond de la mer. Et sa voix a grillé notre moteur. A cause de la proximité?

Ianto : Super, on a quoi pour se défendre?

Jack: Se défendre? Ce n’est pas l’Octobre Rouge (célèbre sous-marin, ndr)! Mais l’écoutille est épaisse, 7 pouces d’acier, rien ne rentrera ici.

Des coups.

Ianto : Il est en train de défoncer le bateau, avec ses poings.

Jack : Et je reste debout. On devrait partir.

Gwen : Non, on devrait lui parler. Nous sommes en mission de sauvetage non ? (Mais les coups deviennent violents) Ok, c’est foireux, j’arrête promis. Comment on bouge ce machin ? On doit décamper d’ici.

Jack : Gwen, attache la batterie d’urgence pour démarrer le système. Carlie, donne-lui un coup de main.

Carlie: Entendu.

Jack : Ianto, prend l’ordinateur portable et calcule la distance la plus sécure !

Gwen : Jack, viens les câbles sont trop hauts pour Carlie.

Carlie : Que personne ne touche de métal. Ne touchez à rien !

Jack : Allez bébé ! Sors-nous de là!

Carlie : Je crois que le truc (...?) hydraulique est mort.

Ianto : Jack on ne va pas pouvoir monter plus haut. Tu vas heurter la crête.

Carlie : On ne va pas y arriver.

Le bateau semble se coincer et se balancer.

Carlie : Les systèmes sont morts. C’est mauvais.

Ianto : Et cette chose qui va nous poursuivre.

Gwen : C’est mauvais à quel point Jack ?

Jack: Je ne sais pas, je vérifie les mesures analogues, peut-être si je remplace…

Gwen : C’est mauvais comment?

Jack: Je ne sais pas Gwen, ce n’est pas bon. Elle s’est probablement enfuie.

Ianto : On peut réparer ?

Jack : Nous avons de l’air, nous sommes stabilisés, ce qui veut dire qu’on a du temps.

Gwen : Le temps de quoi au juste? De mourir doucement, dans la douleur ?

Ianto : On doit lancer un S.O.S.

Carlie : C’est le seul sous-marin capable d’atteindre cette profondeur. Nous sommes coincés plus profond, jamais nous ne remonterons. Nous allons mourir ici.

Ianto : Carlie, s’il te plait.

Carlie : Je ne serais pas là si tu ne m’avais pas appelée, me retrouvant après tant d’années pour me demander de venir mourir ici ! Tu n’aurais pas dû m’appeler. Pourquoi l’as-tu fait ?

Ianto : Tu étais la plus qualifiée pour ce travail.

Carlie : Je suis une idiote. Je vais mourir sans espoir, comme une grosse idiote !

Gwen : Carlie, regarde-moi ! Tout le monde est mort à Torchwood 1, et j’en suis désolée, mais nous sommes Torchwood 3 et on va s’en sortir je te le promets… Jack ?

Jack : J’ai crashé pas mal de vaisseaux dans mon temps  mais sur du roc. Là on aurait frappé du métal. Ianto, éteins les lumières extérieures… Qu’est-ce que tu vois ?

Ianto : Attends, là sur le sol, je vois des lettres, c’est de l’anglais je crois… GUE ou Gue… quelqu’un a une idée ?

Carlie : Oh mon Dieu ! C’est le Guernica ! Le Trieste, le sous-marin italien qui est descendu ici avait eu un jumeau, un sous-marin espagnol appelé le Guernica qui a disparu en mer en 1959. Puis l’année qui a suivi le Trieste est venu ici et est entré dans l’Histoire. Mais en réalité le Guernica a été le premier à être envoyé ici.

Ianto : Sur la salopette du gars il y avait écrit « Doyle ». C’est un des gars de l’équipe du Guernica, Capitaine Samuel Doyle, 50 ans et Henry Goddard 44 ans. And maintenant Capitaine Doyles erre comme une âme en peine.

Gwen : Il ne peut pas être devenu un fantôme à moins que les fantômes vieillissent. Vous avez dit qu’il avait 50 ans quand il a disparu.

Ianto : Et ce qui est dehors a plutôt une centaine d’années.

Carlie : Si ces 2 ont bien disparu ici en 1959, ce sont bien Samuel et Henry les premiers à avoir atteint ces profondeurs. Le gouvernement américain a dû couvrit l’échec de la mission.

Gwen : D’accord, Si c’est bien Sam, pourquoi avoir attendu si longtemps avant d’appeler à l’aide ?

Ianto : Poste de combat,  Il revient! Sam revient!

Gwen : Une seconde,  il s’est arrêté. Pourquoi est-ce qu’il ne s’approche pas plus ?

Ianto : Il fait juste des petits pas dans le noir. Bouche ouverte comme un chanteur d’opéra. Il a l’air anxieux.

Jack : Ou piégé. Carlie, tu disais que le périmètre autour du fumoir noir était de combien ?

Carlie  : de 15 à 20  mètres je crois. On est à un peu moins de 20 mètres actuellement.

Jack : Fascinant. Il est piégé, entravé au fumoir !

Carlie : Bien sûr ! Cette créature respire du sulfure d’hydrogène. C’est pourquoi vous deviez passer sa voix à travers le filtre. Il parle dans une atmosphère de sulfure d’hydrogène.

Gwen : Et cette chose alien protège le corps de Sam de la pression de l’eau sinon il aurait été écrabouillé comme un grain de raisin, c’est ça ?

Ianto : Et si elle a pris possession du corps de Sam elle doit avoir accès à son cerveau, d’où son signal qui était en anglais.

Jack : C’est peut-être un parasite alien. Mais si l’alien protège Sam, elle demande quoi en retour ?

Ianto : Je crois voir de l’atmosphère à l’intérieur du Guernica.  On dirait de la glace à l’intérieur.

Carlie : Tu es sérieux ?

Ianto : Regarde ! Alors ?

Carlie : Ianto, tu es un génie ! Le Guernica est un sous-marin Bathyscaphe, quelconque. Peu de technique. S’il a pu rester épargné et que tout y est intact depuis tout ce temps alors on peut y monter et refaire surface à son bord. Nous sommes sauvés !

Gwen : Je me réjouirai quand on aura atteint la surface. Donc ces deux combinaisons de plongée, on peut les utiliser à cette profondeur ?

Carlie : Oui, UNIT technique étudiée pour supporter la pression d’une telle profondeur.

Ianto : Tu tiens absolument à sortir dehors avec cet alien ? Ce truc des 20 mètres est tout au plus une théorie.

Gwen : Ou on reste assis ici et on meurt. Allez, Jack, on va nager un peu.

 

********

 

Jack : C’est ta première fois ?

Gwen : A part Offswitch Bay, si ça compte ? C’est tout. Test, test… Ianto, tu me reçois ?

Ianto : 5 sur 5. Jack ?

Jack : Oui. Allons-y. On n’a pas le temps si on veut garder assez d’air.

Ianto : Soyez prudents. Toi aussi Jack, tu sais ce que peut faire un alien.

Jack : Bien-sûr. On sera vite de retour. Promis.

Ianto : Tu as intérêt. Bonne chance Monsieur. J’ouvre l’écoutille.

Gwen : Oh mon dieu la pression !

Jack : Tout va  bien. La combinaison nous protège.

Gwen : Le fait de savoir où on est, l’endroit le plus profond au monde, terrifiant.

Jack : Garde ton calme.

Gwen : Et si l’alien était piégé comme nous, je devrais entrer en contact avec lui. Essayer de l’aider.

Jack : Rien ne t’arrête, toi !

Gwen : Jamais !

Jack : Alors sois prudente. On ne va pas te perdre ici Gwen Cooper. Je continue vers le Guernica.

Gwen : Ianto, met-moi en communication avec Sam.

Ianto : C’est  fait. On t’écoute tous mais tu seras la seule qu’il entendra.

Gwen : D’accord. Bonjour, je m’appelle Gwen Cooper.

Sam : Nuit magnifique n’est-ce pas ? Jamais nous ne voyons la lumière du jour, ici-bas, dans le noir.

Gwen : Suis-je en train de parler à Samuel Doyle ou à quelqu’un d’autre ?

Sam : Appelez-moi Sam ! Cela fait si longtemps que je n’ai parlé à âme qui vive.

Gwen : Nous sommes venus vous aider.

Sam : Je vous en remercie. Nous espérions que quelqu’un viendrait. Nous l’avions tant espéré.

Gwen : Donc vous n’êtes pas tout seul ?

Sam : J’ai un camarade. J’ai de la compagnie dans le noir.

Gwen : Comment vous êtes arrivé ici ?

Sam : Nous sommes tombés des étoiles il y a fort longtemps. Cette brèche en ce monde est l’endroit le plus approprié pour nous alimenter.

Gwen : Pourquoi nous attaquer ? Nous voulons vous aider.

Sam : Vraiment, vous êtes douce comme un cupcake. J’ai passé toute ma vie avec lui. Je ne peux pas le laisser mourir.

Gwen : Où est votre copain ? Comment l’aider ? De quoi a-t-il besoin ?

Sam : Viens avec moi Gwen. Il a besoin de toi. Il a besoin d’un corps.

Gwen : Sans moi, désolée.

Sam : Imaginez, votre ami est mourant, vous feriez tout pour le sauver. Pour garder sa voix dans votre tête. Vous partagez une vie et sans lui vous seriez perdue.

Gwen : Jamais je ne tuerai d’innocentes personnes pour le sauver et depuis quand ma vie est moins précieuse que celle de votre copain ?

Sam : Pardonnez-moi ! Je suis resté si longtemps dans le noir. Mais vous êtes si nombreux et nous ne sommes qu’une poignée. Peut-être que l’un de vous pourrait se donner à nous comme un cadeau ?

Jack : Gwen ! Je suis arrivé au Guernica. 

Gwen : Sam, écoutez-moi ! Nous voulons vous aider. Donnez-nous le temps d’y réfléchir, d’accord ?

Sam : Gwen Cooper. La fille au cupcake. Je reste là, je vous attends.

Carlie : Elle ne pensait pas ce qu’elle dit ? Négocier avec des aliens, vous faites ça?

Ianto : Gwen ne laisserait jamais tomber personne. D’ailleurs elle te ressemble.

Carlie : Et Jack ?

Ianto : Oh tu lui as aussi tapé dans l’œil.

Carlie : Vous êtes ensemble vous deux, pas vrai ?

Ianto : C’est si évident que ça ?

Carlie : Oh tu sais on est serré ici. Ce genre de choses, les petits regards, furtifs, et où il pose sa main à 30000 pieds.

Ianto : Oh je suis embarrassé là.

Carlie : Ne le sois pas ! C’est bien.

Ianto : J’aurais dû te le dire quand même. J’aurais dû agir différemment avec toi sur pas mal de choses. Désolé de t’avoir embarqué là-dedans.

Carlie : C’est ma faute. Je suis tombée amoureuse de toi, et s’il n’y avait pas eu Lisa…

Ianto (cassant) : Ce truc avec Jack, c’est différent.

Carlie : Oh eh bien oui, c’est un homme.

Ianto : Non ce n’est pas ça. Je l’aime mais il ne sera jamais à moi. La vie sera toujours en mouvement pour lui et un jour il me quittera. Il n’aura pas le choix. Il est devenu expert à voir les autres partir.

Carlie : Crois-moi, tu n’es pas facile à quitter.

Ianto : Et tu sais quoi ? Tu n’es pas la seule qualifiée pour ce boulot. J’aurais pu faire appel à des tas de personnes.

Carlie (rit) : Bien.

Ianto : Comme quoi…

Carlie : Oui, comme quoi…

Jack : Gwen est avec moi à bord du Guernica. La combinaison indique que la pression et la mixture sont viables. On enlève nos casques.

Ianto : C’est comment dedans ?

Jack : ça sent le renfermé, c’est humide mais respirable à première vue.

Gwen : Et il gèle aussi.

Jack : Certains de leurs outils sont complètement gelés. Les batteries sont mortes aussi. On a juste à les recharger à bord de l’Octopus Rock et le bateau repart. Une minute, c’est quoi ? On n’est pas tout seul ici.

Gwen : C’est Henry Goddard, l’autre membre de l’équipage mais il est congelé.

Carlie : Henry ne s’en est pas sorti ?

Jack : Non. C’est devenu un bâtonnet de glace à la viande (rho, ndr).

Gwen : Regarde, Henry a un dictaphone dans la main.  Euh… pardon, donnez-moi oh non ! Sa main !

Ianto : Sa main ?

Gwen : Elle s’est cassée comme une stalactite.

Ianto : Aïe !

Gwen : Désolée ! Je vais la poser ici, oh (dégoûtée) Oh, bon il en a une autre hein ! Voyons si le dictaphone fonctionne.

(Gwen met le dictaphone en route. Les dernières paroles de Henry…)

Henry (mourant) : Henry Goddard. 21 août au soir, 1959. Je raccommodais une fuite sur l’une des cloisons quand je me suis évanoui. Quand je suis revenu à moi j’ai enfermé Sam dans les ténèbres aqueuses. J’ignore pourquoi. Comme si j’étais possédé. J’ai essayé d’ouvrir l’écoutille pour le faire entrer mais il l’a arrachée et l’eau s’est mise à envahir le sous-marin. Il voulait mourir. Mais la pression de l’eau ne l’a pas tué. Il se tient debout juste en face de mon hublot. Il me regarde, en attendant ma mort. Sam ? Sam ? Je t’aime tellement. Tu m’as dit de ne jamais se quitter fâchés. Je regrette. Je suis désolé de t’avoir laissé partir fâché, je voulais que tu le saches. Je t’aime.

Gwen : Pauvre gars.

Jack : Donc l’alien a pris possession de Henry en premier lieu puis a choisi Sam pour d’autres raisons. Pourquoi ? Je sèche. Il nous manque des indices.

Gwen : Peut-être qu’Henry ne faisait pas l’affaire. Physiquement. Oh attend, il a autre chose dans la main. Oh je suis vraiment, vraiment désolée Henry. Bref, c’est une boîte de pilules.

Jack : Gwen, ce sont des antidépresseurs, on en prescrivait dans les années 50. Henry devait cacher quelque chose. Ianto, Carlie ? Demi-tour vers le Rock.

Gwen : Donc l’alien a pris possession de Henry mais ces cachets indiquent que le corps d’Henry n’était pas assez bien.

Jack : On serait bien restés pour en savoir plus mais il ne nous reste que 2 heures d’oxygène.

Carlie : Attends, tu te souviens que Sam et Henry avaient demandé de l’aide ? Ils sont donc ici avant le Guernica en 1959. Mais les plaques tectoniques qui forment la Fosse ont presque 200 millions d’années. Ils auraient pu attendre très longtemps.

Ianto : Mais le Guernica les a retrouvés. Tu penses qu’il a coulé ou que l’alien l’a fait couler ?

Carlie : Quelqu’un devait être sauvé mais pourquoi maintenant ? L’alien a retrouvé Sam il y a 50 ans de cela pourquoi avoir attendu 50 autres années avant d'appeler à l’aide ?

Ianto : Ils ont attendu 50 ans. Le Capitaine Samuel Doyles était âgé de 50 ans. Pigé ?

Jack : Oui c’est ça ! Passe-moi l communicateur je dois lui parler.

Carlie : Soyez prudent ! On ne doit pas le fâcher !

Jack : Sam ? Ici Jack Harkness. De Capitaine à Capitaine. Si votre copain a besoin d’un corps, pourquoi avoir attendu 50 ans avant de demander de l’aide ?

Sam : La vie de Sam était si courte. 50 petites années. 50 années d’amour, de pertes, de migraines, je joie et puis rien. Si petit, si minuscule.

Jack : Mais il n’a jamais été question de corps. Depuis toujours ce sont  nos esprits que vous vouliez. Vous aviez 50 ans des souvenirs de Sam à exploiter. Vous avez revécu chaque moment de sa vie. Il vous fallait quelqu’un de nouveau. Vous n’êtes pas perdu. Vous êtes affamé !

Sam : J’ai besoin de souvenirs pour remplacer les miens. Pour réécrire 115 millions d’années de culpabilité. C’est le temps que j’ai passé dans cet endroit.

Jack : Vous n’avez pas crié pour votre copain mais pour vous. Vous avez passé tout ce temps au fin fond de l’eau ! Que vous est-il arrivé bon sang?

Sam : Vous êtes différent des autres.

Jack : Eh bien, j’ai vécu une très longue vie tout comme vous. Mais je l’ai vécue dans la lumière.

Sam : Nous ne sommes pas égaux, Jack Harkness. Rien dans cette partie infime… (il hurle)

Jack : Tu ne vas pas te nourrir de nous. Tu vas rester là dans le noir. Carlie ! On fait comment pour la mise à quai ? Je pense qu’on s’est tout dit !

Carlie : Je rallie le Rock au Guernica. Gwen, sécurise la passe de la mise à quai !

Gwen : Passe de mise à quai sécurisée ! Connectés, allons-y, entrons dans le Guernica !

Ianto : Attends ! Qu’est-ce qui va l’empêcher d’attirer quelqu’un d’autre ? On doit le maîtriser.

Jack : Il est entravé au fumoir noir. Sinon il meurt.

Ianto : On peut le noyer ? L’oxyde et le sulfure autour de lui l’intoxiqueront.

Carlie : Nous le ferons une fois remontés à la surface.  Nous pourrons balancer des explosifs jusqu’à lui.

Jack : Le plus important c’est de rester éloigné de lui. Tout le monde à bord du Guernica !

 

*******

 

Carlie : On gèle ici. Gwen, vérifie que le levier du ballast est lisible.

Gwen : Oui il l’est.

Carlie : Tu devras tourner ce levier pour nous faire descendre. Tu n’auras droit qu’à un essai.

Gwen : D’accord !

Un coup sur la carcasse du bateau.

Jack : Oh, par pitié dites-moi que ce n’est pas Moby Dick qui frappe à la porte !

Carlie : C’est Sam. Il est revenu !

Jack : Mince, il a fissuré l’écoutille. Carlie, quelle est l’étendue de la fuite?

Carlie : Mauvaise, je n’arrive pas à la colmater. Le Guernica peut quand même remonter malgré l’eau dans la chambre mais il faut faire vite. On doit se désamarrer une fois sur le Rock et tourner le levier  à ce moment-là.

Des secousses.

Ianto : Oh ! Vite on retourne au Rock !

Carlie : Elle a été géniale comme sous-marin.

Jack : Hé écoutez, les coups ont cessé.

Gwen : Uh, quelque chose vient de passer sous ma jambe !

Jack : Qui a une lampe ?

Gwen : Les combinaisons de plongée ont des lampes intégrées. Qui est le plus proche d’elles ?

Ianto : Moi.

Jack : Eclaire-nous ! Gwen, tiens-toi prête pour tourner le levier !

Gwen : Il est sous l’eau je vais devoir plonger pour le retrouver.

Jack : Il doit être tourné sinon on est coincés.

Gwen : OK (elle inspire et plonge)… Je ne le trouve pas. Je vais replonger.

Carlie : Je vais t’aider. Cupcake.

Gwen : Carlie, tu deviens coquine.

Carlie (possédée) : Désolée.

Elle veut saisir Gwen.

Gwen : Lâche-moi ! Tu n’es pas Carlie !

Jack : Lâche-la !  Ianto, ces fichues lampes ?

Ianto : Je les ai.

Carlie : Merci Ianto. Je peux enfin voir tous vos jolis visages !

Jack : Comment es-tu entré(e)?

Carlie : Comment crois-tu que je suis entré il y a 50 ans de cela ? Henry n’a jamais réparé la fuite. Je suis entré par la cloison.

Gwen : J’étouffe.

Jack : Lâche-là ! Prend-moi ! Il te faudra des milliers d’années pour te nourrir de mes souvenirs.

Carlie : Tu es trop empli de regrets. Je le sens. Si tes amis pouvaient voir les choses que tu as faites. Ils ne pourraient plus t’aimer. Mais les souvenirs de Gwen sont frais et doux.

Gwen : Tu ne rentreras pas dans ma tête !

Ianto : Comment oses-tu bébé ?

Carlie : Oh Jack, tu es partout dans l’esprit du cupcake. Tu y as laissé ton empreinte.

Ianto : Laisse-la tranquille !

Carlie : Oh, tu n’as pas peur Ianto ? Que Jack soit plus épris d’elle que de toi ?

Jack : Ne l’écoute pas !

Ianto : Pathétique créature ! Tu sais c’est l’endroit le plus isolé au monde et tu le mérites.

Carlie : Je n’ai pas toujours été seul(e). Il y a bien longtemps j’avais un compagnon. Nos soleils se sont effondrés, tout comme le vôtre un jour. Je lui ai promis de l’attendre et nous nous enfuirions ensemble mais le monde s’est mis à brûler, et j’avais peur. Si peur. Je me suis envolé vers les cieux pour sauver ma vie et quand j’ai regardé en bas il me criait quelque chose. Il est mort en criant. Son visage fut la dernière chose que j’ai vue, et son chagrin. Je suis toujours piégé ici comme si je n’avais pas quitté cet endroit. J’ai besoin de nouveaux souvenirs pour échapper à celui-ci.

Carlie gémit, Gwen parvient à se libérer.

Ianto : Gwen est libre !

Ianto : Tiens-la !

Jack : Je la tiens !

Gwen : Je tourne le levier alors magnez-vous !

Jack : De plus en plus loin du fumoir noir : ton lien vital.  Je suis désolé mais tu vas mourir.

Carlie : Fais demi-tour sinon ce corps va mourir. Cette femme, Carlie va mourir.

Ianto : Jack, on ne peut pas la tuer !

Jack : Désolé, mais ce vieux système tient à peine la route. On ne peut pas changer de direction et rien ne nous arrêtera.

Ianto : Mais Carlie va mourir.

Jack : Suis le plan/programme !

Carlie : Vous et moi sommes les derniers de notre espèce Jack. Qui nous pardonnera pour ce que nous avons fait ?

Jack : Peut-être que jamais personne ne nous pardonnera. Et il nous faut vivre toutes ces longues années pour s’habituer à ça. Car je l’ai compris il y a bien longtemps, tel est le prix de l’immortalité. Pas de fin, pas de rédemption ni d’absolution.  Toi tu as de la chance, tu peux mourir.

Carlie : Est-ce qu’il m’attend Capitaine ? Y-a-t-il une vie pour moi au-delà ? Par pitié dites-moi qu’il attend !

Jack : Cela vous aiderait-il si je vous répondais oui ?

Carlie : Oh oui cela m’aiderait tellement.

Jack : Alors je suis désolé. Car je peux vous dire ce qui vous attend (Dans un murmure) Rien.

Carlie (effrayée) : Qui êtes-vous ?

Jack : Je suis le visage que vous voyez quand vous mourez !

Carlie expire.

Ianto: Carlie ? Carlie? Elle ne respire pas.

Jack : On n’aurait rien pu faire Ianto. L’alien était lié à sa force de vie.

Ianto : Tu ne le sais pas Jack. Elle peut être en vie. Aide-moi ! Tiens-la ! (massage cardiaque)  1, 2, 3, 4…. Torchwood dans le coup, qui nous tue à la fin.

Gwen : Continue, Ianto !

Jack : Elle est partie.

Gwen : Ne t’avise pas de laisser tomber !

Ianto : 1, 2, 3, 4. 1, 2, 3 , 4...

Carlie toussote.

Ianto : Elle est en vie.

Gwen : Oh mon dieu ! Tu as réussi !

Carlie : Est-il parti ? Est-il mort ?

Ianto : Il est parti, tout va bien.

 

*********

 

Carlie : De l’air pur ! C’est si bon !

Gwen : Le soleil je pensais ne plus jamais le voir.

Carlie : Tout compte fait, je me disais, peut-être ai-je abandonné Torchwood trop tôt ? Car le Fosse de Mariana reste inexplorée. Qui sait ce qui peut y avoir d’autre en bas ? Si je pouvais convaincre UNIT de monnayer d’autres missions.

Ianto : C’est Torchwood ça ! C’est dans le sang.

Carlie : Je t’aurais bien demandé de m’accompagner mais je crois que ta vie a pris un tournant plus serein.

Ianto : Oui et j’en suis heureux. Dieu sait quand ça s’arrêtera.

Carlie : Au moins tu ne seras pas seul, comme cette chose.

Jack : Un cœur coupable a besoin de se confesser. On lui aura au moins donné l’occasion de le faire. Acte final.

Gwen : C’est aussi ce que tu cherches à avoir ?

Jack : Je pense oui. Mais pour ça je devrais devenir mortel et cela n’arrivera jamais donc je ne le saurai  jamais.

 

FIN

Ecrit par chrismaz66 
HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

HypnoChannel fête la Saint Valentin avec un bouquet de vidéos !
Notre cadeau | Un bouquet de vidéos !

HypnoCup 2020: La Finale!
La Finale | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Sir Michael Palin rejoint Torchwood pour un épisode audio

Sir Michael Palin rejoint Torchwood pour un épisode audio
Dans un article de Radiotimes, on apprend que Sir Michael Palin rejoint le casting de Torchwood pour...

Bonne Année !

Bonne Année !
Le quartier vous souhaite à tous une excellente année 2020 ! La santé, la prospérité et la sérénité...

John Barrowman : nouvel album

John Barrowman : nouvel album
À chaque occasion une action! John Barrowman ne rate jamais les Noëls en famille, en concert ou en...

CALENDRIER

CALENDRIER
En ce dernier mois de l'année (eh oui déjà), mois de réjouissances et de bulles qui piquent, le...

ANNIVERSAIRE

ANNIVERSAIRE
Aujourd'hui 19 novembre c'est l'anniversaire de notre chère Naoko Mori (alias Toshiko Sato dans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

God Save The Queen JOHN BARROWMAN le forum

HypnoRooms

elyxir, 23.02.2020 à 20:58

Hello ! Y'a du nouveau sur X-Files : design, sondage, calendrier... Et l'animation "A ton clavier" toujours en cours, venez nous rendre visite !

EBishop, Avant-hier à 11:24

Hello ;-) Un nouveau sondage est disponible sur le quartier Profilage ! A très vite !

Miniheart, Avant-hier à 13:42

Nouvelle photos du mois sur le quartier Heartland.

pretty31, Avant-hier à 19:03

Nouveau duel sur Haven, A travers la faille : Wisteria Lane (Desperate Housewives) vs Stars Hollow (Gilmore Girls)

ShanInXYZ, Hier à 17:18

Derniers jours pour voter pour le concours de wallpapers sur le Quartier Doctor Who, n'oubliez pas de passer jetez un coup d'oeil

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News