VOTE | 195 fans

#113 : La fin des temps

    Suite à l'action d'Owen sur la faille dans l'épisode précédent, d'étranges phénomènes se manifestent dans Cardiff. La peste noire décime les patients d'un hôpital, un gladiateur romain fait irruption dans le centre ville et tue des passants et des fantômes viennent hanter les membres de Torchwood. Ils ont tous le même dialogue : "Ouvrir la brèche pour tout arranger".

    Mais cela n'aurait-il pas un rapport avec la mystérieuse réapparition du non moins mystérieux Bilis Manger ?

Popularité


5 - 2 votes

Titre VO
End of days

Titre VF
La fin des temps

Première diffusion
07.01.2007

Première diffusion en France
09.11.2007

Vidéos

Torchwood Declassified 1x13 -To The End

Torchwood Declassified 1x13 -To The End

  

Owen tire sur Jack

Owen tire sur Jack

  

Jack affronte Abaddon

Jack affronte Abaddon

  

Jack revient à la vie

Jack revient à la vie

  

Plus de détails

Scénario : Chris Chibnall

Réalisation : Ashley Way

Crédits : Noriko Aida (Mère de Toshiko), Jamie Belton (soldat romain), Matthew Graville (Docteur), Louise Delamere (Diane Holmes).

Trivia : En 2008, cet épisode a gagné 3 prix aux BAFTA Cymru.

    Dans sa chambre, Gwen observe Rhys dormir. Il se réveille doucement, et l’ambiance est chaleureuse. Mais évidemment le téléphone sonne : c’est Jack. Il demande à Gwen de regarder les informations télévisées. Entre OVNIS et phénomènes étranges, il semble que la faille se soit manifestée à une échelle planétaire. De retour au hub, Jack explique qu’il a passé une partie de la nuit au téléphone avec des organisations de type CIA, MI5… Ils veulent tous savoir si Torchwood est à l’origine de ces faits étranges. Et malheureusement, il semble que tous les incidents dans le monde proviennent de la faille de Cardiff. Jack insiste sur le fait que tout est de la faute d’Owen qui a ouvert la faille sans avoir toutes les données de l’équation. Après une prise de bec avec lui, Jack envoie Owen à l’hôpital, où le taux de mortalité vient de crever le plafond. Tosh l’accompagne. 

   Pendant ce temps, Gwen, appelée par Andy, ancien collègue policier, se rend avec Jack au commissariat. Un homme a été arrêté pour double meurtre, et il est vêtu comme un centurion, et parle uniquement le latin. Jack intervient et maîtrise le Romain. A l’hôpital, Owen et Tosh se rendent compte que le taux de mortalité élevé est dû à une épidémie suite à l’arrivée d’une patiente en haillons. Owen comprend vite que la patiente en question provient du Moyen-Age et qu’elle est arrivée accompagnée de la peste noire. Owen donne le protocole à suivre au médecin chef de l’hôpital et s’en retourne vers le Hub. Tosh traîne un peu. En effet, elle aperçoit sa mère au fond du couloir, telle un fantôme, qui lui explique qu’elle doit ouvrir la faille pour stopper toute cette folie. Simultanément, au poste de police, Gwen propose à Jack de faire avec toutes ces personnes arrivées par la faille, pareil qu’avec lui et Tosh pour les renvoyer dans leurs époques respectives. Malheureusement, il lui avoue que cette manipulation de la faille est d’une part trop complexe, et d’autre part trop risquée, en insistant sur le fait qu’elle doit avoir confiance en lui. En allant chercher le SUV, dans une cellule, Gwen aperçoit Bilis Manger, le propriétaire du Ritz, qui lui dit seulement « je suis désolé ». Quand Jack l’interpelle, elle se rend compte qu’il n’y a personne dans la cellule.
 
   De retour au Hub, Gwen explique à Jack ce qu’elle a vu. Au même moment, Ianto arrive avec un Weevil pour le mettre en cellule. Il leur explique qu’il y en a plein les rues et que toutes les cellules sont pleines. Ils risquent de devoir activer celles des niveaux inférieurs, jamais utilisées à ce jour. Suite à cela, Jack et Gwen s’en vont enquêter sur Bilis afin de le retrouver. Seul au niveau des cellules, Ianto voit à son tour un mirage. C’est Lisa, sa petite amie décédée suite à sa conversion en femme cybernétique. Elle est humaine et explique à Ianto qu’il va y avoir des millions de morts s’il ne se résout pas à ouvrir la faille. Et comme pour les autres, en un instant, le mirage a disparu.

   Tous de retour au Hub, Jack interroge Owen et Tosh afin de savoir comment cela s’est passé à l’hôpital. Tosh est encore sous le choc de sa vision, et Owen est très en colère par la peur de voir surgir d’autres maladies du passé, ou pire du futur. Les esprits s’échauffent, et Owen s’en prend à Jack. Il lui reproche de ne pas leur donner d’ordres précis, et de ne pas savoir comment gérer la situation. Les secrets de Jack sur son passé lui sont aussi reprochés.  A son tour, Jack commence les reproches : le fait qu’Owen ait ouvert la faille, en sachant que ça allait à l’encontre des règles de Torchwood. La colère d’Owen s’intensifie, et il se met à demander à Jack qui il est. Il lui avoue qu’il a vérifié et que le Capitaine Jack Harkness n’existe pas, et que donc il n’a aucune raison de suivre les ordres d’une personne qui n’existe pas. Sur ces mots, Jack vire Owen en lui demandant instamment de quitter le Hub, en précisant aux autres que s’ils pensent comme Owen, ils doivent le suivre et quitter Torchwood. Il a besoin de leur confiance. Owen finit par sortir, ne montrant pas son hésitation aux autres membres, mais avec beaucoup de mal.

   Tout de suite après, Jack et Gwen se rendent au magasin de Bilis. Il leur avoue qu’il possède le don de voyager dans le temps et l’espace et que grâce à ce don, il est capable de voir l’Histoire dans son intégralité. Il finit par leur dire que le retour de Jack et Tosh dans le présent avait un prix, et qu’à cause de cela, la faille se désagrège. Selon lui, la seule chose à faire pour renverser le processus est de rouvrir la faille dans son intégralité afin qu’elle ravale toutes les anomalies. Jack s’y oppose fermement tandis que Gwen le questionne sur la possibilité d’accomplir ce que propose Bilis. Et ce dernier répond de suite que Jack connaît très bien cette possibilité. Encore une fois, Jack désapprouve en disant à Gwen que ce qu'il vient de se passer empirerait si la faille était rouverte. Ce à quoi Bilis rétorque immédiatement que s’ils ne le font pas, ce serait encore pire. Jack commence à comprendre les motivations de Bilis et le menace de son arme. Aussitôt celui-ci disparaît. Alors que Jack sort en trombe afin de rejoindre le Hub pour rechercher des traces de Bilis, Gwen tarde dans la boutique. Bilis réapparaît et lui montre une image du futur : la mort de Rhys. Elle part aussitôt chez elle le retrouver, et l’emmène contre son gré au Hub pour le mettre à l'abri dans une cellule. 

   Pendant ce temps, Owen, ruminant les événements de la journée dans un bar, est lui aussi victime d’un mirage, à l’instar de ses collègues. En ce qui le concerne, c’est Diane, l’aviatrice, qui lui dit être perdue dans la faille, et que la seule solution pour qu’ils se retrouvent est de l’ouvrir complètement. Au Hub, Gwen explique brièvement à Rhys pourquoi elle l’a enfermé et remonte rejoindre ses collègues. Elle explique sa vision aux autres et Jack la rassure quand d’un coup, l’alarme du Hub se met en route. Aussitôt Gwen descend voir Rhys. Bilis est au niveau des cellules, il s’approche de Rhys et le poignarde. Quand Gwen arrive, il est mort, et plus personne n’est là. Gwen est en état de choc.

   Une fois Rhys remonté en salle d’autopsie, elle finit par s’en prendre à Jack car il refuse d’ouvrir la faille ou d’utiliser un artefact afin de ressusciter Rhys.  En pleine dispute, Owen revient à la base, mais pas pour aider l’équipe : il est décidé à rouvrir la faille. Jack demande à l’équipe de l’arrêter, mais personne n’accepte. Ils vont tous l’aider. Et quand Jack essaye de les arrêter en leur expliquant que c’est ce que Bilis voulait depuis le début, Owen lui tire  dessus et le tue. Tout le monde est sous le choc de la mort de Jack et tout particulièrement Ianto. Mais en dépit de cela, ils continuent le protocole d’ouverture de la faille.

   La faille s’ouvre, et le Hub se met à trembler, quand Jack revient à la vie. Gwen et Ianto épaulent Jack pour sortir du Hub. Au passage, Ianto attrape le manteau de son capitaine, et tous ensembles sortent de Torchwood sur le point de s’effondrer. A peine sortis, ils tombent sur Bilis qui leur explique qu’en ouvrant la faille ils ont relâché Abbadon. Un alien de la taille d’un building, jusque-là enfermé sous la faille, qui se repaît de la vie de tous les gens qui croisent son ombre. Et en voyant ça, Jack demande que Gwen, seule, l’emmène dans un terrain vague. Arrivés là-bas, il lui demande de partir et attire Abbadon vers lui, et au moment où le monstre commence à se nourrir de la vie de Jack, sachant qu’il est immortel, Abbadon implose et disparaît. Tout est redevenu normal. Rhys est en vie, mais Jack lui est sur le sol, dans ce terrain vague. Il est mort.

   De retour au Hub, tous autour du cadavre de Jack, disposé dans un des frigos, ils le regardent. Gwen questionne Owen afin de savoir s’il est vraiment mort, et la réponse est oui. Pensant qu’il est temps pour lui, toute l’équipe le quitte pour reprendre le travail et remettre de l’ordre à la base. Sauf Gwen qui refuse la mort du capitaine. Tosh et Owen l’observent sur la vidéo surveillance. Quand à Ianto, les larmes aux yeux, il remet de l’ordre dans le bureau de Jack. Ses yeux se posent sur son manteau galonné. Il se dirige vers lui, le prend dans ses bras, l’approche de son visage pour le sentir, et fond en larmes. A la morgue, Tosh essaie de convaincre Gwen de laisser Jack partir. Mais elle s’y refuse, elle est persuadée qu’il va revenir à la vie, elle lui affirme qu’elle croit en lui. Toutefois, elle finit par lui déposer un baiser et tourne les talons… A peine à mi-chemin, elle entend Jack la remercier, et comprend qu’il est enfin revenu.

   A l’étage, Ianto et Tosh s’affairent à démonter le manipulateur de la faille, quand Jack apparaît devant leurs yeux. Tosh court vers lui pour le prendre dans ses bras. Ianto lui aussi se précipite vers lui et avec sa retenue habituelle, il lui tend la main de façon respectueuse. Jack le prend dans ses bras pour l’étreindre, et finit par l’embrasser. Et quand Owen arrive dans la salle, voyant Jack s’approcher de lui, les larmes lui montent aux yeux. Jack lui dit qu’il lui pardonne et prend Owen dans ses bras qui se met à pleurer.

   Finalement, Gwen explique à Jack qu’ils avaient tous vus des gens qu’ils aimaient leurs disant d’ouvrir la faille. Elle demande à Jack qui il avait vu et il répond : « personne ». Elle finit par lui demander quelle est la seule personne qui aurait pu lui faire ouvrir la faille et il lui répond « un docteur ».

   En repartant vers la grande salle, Jack se rend compte que la main coupée du Docteur qu'il garde réagit et il entend le bruit du Tardis. Et quand Gwen le rejoint, il n’y a plus personne. Jack a disparu…  

 

Ecrit par tomdevil 

Séquence d'ouverture habituelle, avec la voix-off de Jack disant : « Torchwood, indépendante du gouvernement, plus puissante que la police. Nous traquons toute forme de vie extra-terrestre sur Terre, et nous nous armons pour défendre l'avenir de l'Humanité. Le 21ème siècle est celui de tous les changements, et il faut s'y préparer ».

 

INTERIEUR - APPARTEMENT DE GWEN – CHAMBRE - MATIN

Gwen est accoudée dans son lit et regarde Rhys dormir.

RHYS : Tu sais que c'est mal poli de mater les gens.

Gwen se met à rire. Rhys se tourne vers elle.

GWEN : Il est pas trop tard pour tu ailles faire du café ?

RHYS : Et j'y gagnerais quoi ?

GWEN : Tu voudrais quoi ?

RHYS : Je peux te faire un dessin si tu veux ?

Ils s'embrassent puis Rhys sort du lit, nu.

GWEN : Joli cul !

Rhys sort de la chambre en se tapotant la fesse, Gwen rit et son téléphone sonne.

RHYS : Ne réponds pas !

Gwen prend son téléphone, regarde qui c'est, son sourire disparaît.

GWEN : Oui ?

JACK (au téléphone) : Tu regardes les infos ?

 

APPARTEMENT DE GWEN - LIVING

Gwen est debout devant la télévision, dans sa robe de chambre.

JOURNALISTE (à la télé) : On se demande encore si les évènements de la nuit dernière sont liés. Les premières hypothèses suggéraient l'implication de terroristes, mais ce matin certains experts semblent privilégier la thèse d'un canular. Les premières apparitions faisaient état, ce matin, d'objets volants non identifiés au-dessus du Taj Mahal en Inde...

La régie télé montre des images d'ovnis puis des images de Londres où des policiers britanniques mettent en joue des civils habillés en costume médiéval.

JOURNALISTE (à la télé) : ...arrivés ici peu après minuit heure anglaise. Ce matin à Londres ont eu lieu des affrontements entre la police et des soldats habillés en costume d'époque. Certains groupes religieux proclament clairement que ceci est la manifestation de leurs croyances.

RHYS: les terroristes font exploser des bombes, là c'est différent. Tu penses que c'est des terroristes ?

GWEN

UNE FIDELE RELIGIEUSE (à la télé) : Vous ne nous croyiez pas. A présent si. Le jour du Jugement Dernier est arrivé. C'est la fin des temps...

 

Générique de début

 

Ianto lit un passage de la Bible.

IANTO : ...et moi j'entendis mais sans comprendre, et je dis « Mon Seigneur quelle sera la fin de toutes ces choses ? » et il dit « Vas Daniel car ces choses sont scellées jusqu'à la fin du temps ». Daniel, chapitre 12, verset 10.

GWEN : C'est pas très rassurant tout ça.

Owen regarde la main dans son bocal, se tenant encore l'épaule blessée.

OWEN : Cet appareil déconne, il n'arrête pas de perdre de la puissance. Oh désolé, je t'ai coupé dans tes prophéties de malheur, à moins que tu n'avais fini ?

IANTO : Non, c'est que le début.

Jack est assis à son bureau, Toshiko est à ses côtés avec son ordinateur portable. Alors que Ianto reprend sa lecture sur l'histoire du monde, Jack se lève et les rejoint dans le hub.

IANTO : Abaddon, le Grand Dévoreur qui va plonger le monde dans les ténèbres.

JACK : Oui, merci Ianto. Je me passerais de vos superstitions. Vous autres adorez les histoires qui prétendent que tout est écrit d'avance.

IANTO : Merci, je me sens beaucoup plus rassuré.

JACK : Bon, j'ai passé toute la nuit au téléphone avec le gouvernement, l'Unit, la CIA, la moitié du monde occidental et une bonne partie des pays de l'Est, et tous m'ont posé la même question : « Est-ce qu'on est à l'origine de tout ça ? »

Jack lance un regard à Ianto qui détourne aussitôt le sien, sachant pertinemment que le fait de ne pas avoir pû empêcher Owen d'ouvrir la Faille le place en position de responsable, au même titre qu'Owen.

GWEN : Et c'est le cas ?

TOSHIKO : J'ai répertorié toutes les anomalies temporelles qui on été reportées, en essayant de remonter à la source.

Toshiko active avec son palm l'écran du moniteur. De nombreuses lignes rouges divergent toutes depuis Cardiff.

GWEN : Merde !

JACK : L'épicentre de toutes ces divergences temporelles se situe ici dans cette ville, dans notre base. Tout ce que vous voyez là autour ne sont que des répliques du phénomène de base. La Faille se fissure à cause de toi.

Jack s'adresse à Owen. Ce dernier le défie du regard.

OWEN : Quoi ?

JACK : Tu as ouvert la Faille sans en mesurer les conséquences. Tu as permis à la brèche temporelle de s'élargir, et le temps s'enfuit à travers elle.

OWEN : Sans moi vous seriez toujours dans les années 40, alors soit on reste là à pleurer sur notre sort soit on trouve une solution.

JACK : Amenez tous ceux qui se sont égarés à travers le temps, et mettez-les dans le caveau.

OWEN : Et on en fait quoi ?

JACK : On suit la phase n°1, ensuite on s'occupe de la phase n°2.

OWEN : Tu ne peux pas contrôler le temps, on ne peut pas les renvoyer chez eux. Qu'est-ce que tu vas faire ?

JACK : On trouvera une solution.

Tous restent silencieux devant la colère de Jack, et l'absence totale de plans cohérents.

JACK : Eh, ce n'est pas la fin du monde. Croyez-moi.

Une alarme se déclenche et Ianto court vers l'ordinateur de Jack pour en connaître l'origine.

IANTO : Message prioritaire, ils ont besoin d'aide à l'hôpital, le taux de mortalité vient d'exploser. Ils isolent le bâtiment et le déclarent en quarantaine.

OWEN : J'y vais.

JACK : Tosh, tu vas avec lui.

OWEN : Non, merci, j'ai besoin de personne.

TOSHIKO : Tais-toi Owen, on ne sera pas trop de deux.

GWEN : Tu avais vraiment besoin de t'en prendre à lui devant tout le monde ?

JACK : Chacun doit être responsable de ses actes.

GWEN : Et on a tous des sentiments, Jack, même Owen.

JACK : Et tu en sais quelque chose !

Jack s'éloigne, laissant Gwen abasourdie.

GWEN : Il vous a ramené. Tu aurais préféré être resté coincé pendant la deuxième guerre mondiale ?

Le téléphone de Gwen sonne, elle l'allume dans un mouvement de colère, Jack la regarde, impassible.

GWEN : Allo ?

AGENT ANDY (au téléphone) : Gwen ? C'est Andy. écoute...

 

PLAN COUPE AU POSTE DE POLICE

ANDY : Je ne savais pas qui appeler...

Dans une cellule, un soldat romain hurle. Jack et Gwen sont devant l'accueil du poste de police, avec Andy. Ils observent à travers la vidéo de surveillance le soldat dans sa cellule.

AGENT ANDY : Double meurtre, il a poignardé deux types à Penarth, d'une sauvagerie sans nom, et sans pitié. On est censés faire quoi là ? Il ne parle pas un mot d'anglais, et il est déguisé en soldat romain ma parole.

JACK : Il n'est pas déguisé en soldat romain, C'EST un soldat romain, et il crie en latin.

ANDY : Tout ce que j'ai compris, c'est « gethly geyer ».

GWEN : Gathly gyer. Il y a une forteresse romaine là-bas, construite en 75 après J.C.

JACK : Alors c'est là-bas qu'il voulait aller. Il s'est retrouvé coincé quand le temps s'est déréglé.

ANDY : Euh, excusez-moi, quand vous retombez sur terre, dîtes-le moi...

JACK : Ce soldat est arrivé ici par une faille temporelle.

ANDY : Il plaisante là non ?

Ils descendent au quartier cellulaire. Jack marche devant, tandis qu'Andy essaie encore de rationaliser ce qui se passe.

ANDY : Ça n'existe pas ces trucs, pas à Cardiff en tout cas.

JACK : Ce n'est pas parce que vous ne comprenez pas quelque chose que ça n'existe pas.

GWEN : Je sais que c'est difficile à croire Andy, mais...

ANDY : Très bien Mulder et Scully, à supposer que ce soit réel, ce dont je doute fort, car c'est des conneries, mais à supposer, je fais quoi, moi, d'un prisonnier qui a 2000 ans ? Je veux dire, est-ce qu'il a les mêmes droits que tout citoyen lambda ? Et je présente ça comment au ministère de l'intérieur ?

Arrivés face à la porte de la cellule, Jack sort une seringue d'une petite boîte métallique.

JACK : On va vous en débarrasser.

Jack soulève la petite trappe sur la porte, le soldat se rue vers lui en hurlant à travers le trou.

SOLDAT :Ego somesen pre homo indomitus. Varere, valve varere (« J'ai toujours rêvé d'être un homme insoumis, super puissant. »)

JACK : En toute autre circonstance, m'occuper d'un soldat romain aussi exubérant aurait été un vrai délice pour commencer une journée.

Gardant la seringue dans la main, Jack tend la boîte métallique à Gwen.

GWEN : Sois prudent, Jack.

Jack pénètre dans la cellule. Gwen et Andy se dépêchent de refermer la porte derrière lui.

ANDY : Ce qui se raconte un peu partout, dehors dans la rue, la fin du monde, tu y crois ?

GWEN : Oh Andy ne sois pas bête, tu crois que le monde va s'écrouler durant ton service ?

ANDY : Je connais ce sourire que tu prend devant les gens.

GWEN : De quoi tu parles ?

ANDY : De ce sourire que tu as quand tu veux rassurer les gens alors qu'au fond de toi, tu sais que c'est la cata.

 

INTERIEUR – HOPITAL - ZONE DE QUARANTAINE

Owen discute avec un médecin, dans la zone de confinement, Toshiko les suit. Tous portent une combinaison stérile.

MEDECIN : Voici la première victime, pas de papiers d'identité sur elle, elle a atterri en plein milieu des urgences, personne ne l'a vu arriver, elle ne s'est pas présentée au bureau des admissions.

TOSHIKO : Que s'est-il passé ?

MEDECIN : Elle s'est mise à cracher du sang. On l'a tout de suite mise en isolement et environ une heure après certains parmi le personnel ont commencé à présenter les mêmes symptômes.

Ils entrent sous une bâche en plastique où se trouve, enveloppé, le corps de la première victime.

TOSHIKO : Quel genre de symptômes ?

MEDECIN : Des lésions cutanées, de la fièvre, des frissons, des maux de tête, ainsi que des tâches noirâtres sur la peau.

OWEN : Indiquant des lésions sous-cutanées et peut-être aussi des hémorragies internes.

MEDECIN : Après le personnel, d'autres personnes dans la salle d'attente ont été contaminées, depuis qu'elle a été admise.

Toshiko ouvre un sac qui se trouve au bord du lit, en sort des vêtements appartenant à la victime, et réalise l'horreur de la situation.

TOSHIKO : Ce ne sont pas des vêtements contemporains.

OWEN : Sa dentition n'est pas vraiment contemporaine non plus. Et merde.

MEDECIN : Dès qu'on a compris l'ampleur de la contamination, nous avons isolé toute la zone.

Owen sort de la bâche, ayant vu ce qu'il y avait à voir. Le médecin et Tosh le suivent...

OWEN : Combien de personnes infectées en tout ?

MEDECIN : 30, voire 40.

OWEN : Tous sont en quarantaine ?

MEDECIN : Oui je crois.

OWEN : Bien, détruisez sur le champs leurs effets personnels ainsi que tous les draps.

Owen regarde Tosh, il respire profondément, tandis que le médecin s'éloigne pour appliquer les consignes d'incinération.

TOSHIKO : Alors ?

OWEN : Cette femme ne vient pas de ce siècle, plutôt du 14ème siècle, je dirai. Putain, c'est la Peste Noire, Tosh. Tout le service d'urgences est infecté par la Peste, et c'est de ma faute.

MEDECIN : Le labo effectue des analyses pour trouver ce que c'est.

Impuissants, Owen et Tosh s'éloignent.

OWEN : Donnez aux patients 30 milligrammes de streptomycine, de chlorophénécol et 2 de tetricycline.

MEDECIN : Mais c'est le traitement indiqué pour la Peste bubonique.

OWEN : Bravo, docteur House, vous l'avez votre diagnostic !

MEDECIN : Et vous, vous faîtes quoi à présent ?

OWEN : Et bien, c'est un hôpital ici, il existe une procédure à suivre non ?

MEDECIN : Oui, mais on nous a bien signalé que Torchwood allait reprendre les choses en main. Que faut-il qu'on fasse si on trouve de nouveaux cas de contamination ?

TOSHIKO : On cherche une solution pour les stopper.

MEDECIN : Mais on vous a attendu, nous ! Vous devez arrêter tout ça, vous devez faire quelque chose !

OWEN : Non, vous vous en chargez. Des gens de toutes les époques sont en train de s'échouer ici, amenant avec eux les pires fléaux de l'Histoire de l'Humanité, alors vous feriez mieux de vous y préparer !

TOSHIKO : Owen.

OWEN : Je vous ai fait peur ? Car moi j'ai la pétoche ! Allez viens Tosh...

TOSHIKO : Assurez-vous qu'ils reçoivent leur traitement, et appelez-nous si les choses s'aggravent.

MEDECIN : Je vois pas comment ça pourrait être pire.

Sans lui répondre, Toshiko lance un dernier regard au médecin avant de courir rattraper Owen. Toshiko enlève son masque de protection et traverse un couloir. Owen est hors de sa vue.

TOSHIKO : Owen ? Owen ?

Toshiko regarde autour d'elle. Soudain elle aperçoit sa mère qui lui fait face, dans le couloir. Elle s'adresse à Tosh en japonais.

MERE DE TOS: Il arrive, il sort des ténèbres.

TOSHIKO (en japonais) : Qu'est-ce qui arrive ?

MERE DE TOSH : Si c'est la seule solution, tu dois le faire.

TOSHIKO : Faire quoi, maman ?

L'apparition s'évapore et Owen entre dans le couloir.

OWEN : Tosh, tu viens, c'est pas le moment de glander !

 

INTERIEUR - POSTE DE POLICE - CELLULE

Jack et Gwen passent au scanner le corps endormi du soldat.

GWEN : Si Owen a réussi à vous ramener toi et Tosh en ouvrant la Faille, peut-être qu'on pourrait faire pareil pour tous ces gens ? On a toujours le manipulateur de Faille.

JACK : C'est totalement différent. Il s'agit à présent de prendre le pouvoir sur le temps, pas juste de ramener 2 personnes du passé vers leur époque. En plus, regarde les conséquences que cela a déclenché. Si on y touche à nouveau, toute la planète serait en danger. T'ai-je déjà laissée tomber ?

Gwen lui sourit légèrement puis retourne vers le quartier des cellules, laissant Jack terminer le travail. Elle entend soudain une voix qui l'appelle. Elle se retourne vers la gauche et voit Bilis assis dans une cellule.

BILIS (par télépathie) : Je suis désolé. Vraiment désolé pour vous.

Jack lève les yeux et voit Gwen debout en train de fixer l'intérieur de la cellule.

JACK :Gwen ! Gwen ! Gwen !

Gwen réagit à ses cris et le regarde.

JACK : Allez, magne-toi !

Lorsque Gwen rejette un œil vers la cellule, Bilis s'est évaporé. Elle entre dans la cellule pour être sûre mais n'y voit plus rien. Elle en ressort, perplexe.

 

INTERIEUR - LE HUB - CAVEAUX

Le soldat romain gît inconscient dans l'une des cellules du hub. Jack et Gwen l'observent à travers la vitre.

JACK : Tu es sûre que c'était le même type ?

GWEN : Absolument, Bilis le gardien du dancing., c'était lui.

Gwen s'éloigne de la cellule.

JACK : Et c'est tout ce qu'il t'a dit « je suis désolé »?

GWEN : Ouais !

JACK : Mais de quoi serait-il désolé ?

La porte au fond du couloir s'ouvre dans un grand bruit et Ianto entre, en poussant un weevil devant lui, armé du spray anti-weevil, qu'il colle sur le visage de la créature.

IANTO : Chaud devant !

Le weevil persifle. Ianto lui envoie une giclée de son spray en pleine figure puis le jette dans une des cellules où la créature vient se coller à la vitre, en gémissant.

IANTO :13 autres weevils ont été signalés dans la nature. A ce rythme-là, il nous faut un autre endroit.

JACK : Tout semble atteindre un stade critique.

GWEN : C'est pas possible de les faire taire ?

IANTO :si t'as une proposition...?

JACK : Peut-être sont-ils trop sensibles à ce changement temporel, cela doit les bouleverser plus que nous l'imaginons.

IANTO : Toutes les cellules des 9 premiers étages sont prises. Est-ce-que je dois activer les cellules des étages inférieurs ? Depuis que je suis là, on n'a jamais eu à s'en servir.

JACK : Oui, fais-le. Gwen, tu as sans doute raison, allons vérifier ce qu'on a sur ton type du dancing. Nous devons à tout prix le retrouver.

GWEN : D'accord.

Jack sort de la cave, suivi par Gwen. Ianto reste là à regarder le weevil gémir. Quelque chose semble bouger sur sa gauche. Il se retourne et voit Lisa adossée au mur, complètement humaine.

LISA : Bonjour Ianto.

Ianto la regarde, béat. Il se remémore les instants de bonheur qu'ils avaient partagés. Lisa s'approche lentement vers lui.

IANTO : Qu'est-ce que tu veux ? Que fais-tu ici ? Tu n'es pas réelle.

LISA : Il n'existe qu'une seule façon d'arrêter cela, avant qu'il ne soit trop tard. Des gens vont mourir, Ianto. Des milliers de gens... à moins que tu n'ouvre la Faille.

Ianto ferme les yeux. Lorsqu'il les ouvre, Lisa a disparu. Le weevil fixe l'endroit où elle se tenait une seconde plus tôt, et se met à grogner. Ianto n'était pas le seul à l'avoir vue. Ianto regarde tout autour de lui, sa respiration est forte. Le weevil le fixe à nouveau en persiflant dans sa direction.

 

INTERIEUR - LE HUB - PARTIE CENTRALE

Owen entre dans le hub, et Jack qui remonte avec Gwen de la cave, l'apostrophe.

JACK : Owen, comment ça s'est passé à l'hôpital ?

OWEN : Super fun ! Ils ont une épidémie de Peste Noire.

Toshiko entre à son tour dans le hub. Elle regarde, figée, son écran d'ordinateur.

GWEN : Quoi ? Oh mon dieu !

JACK : Comment ils s'en sortent ?

Tosh ne répond pas.

JACK : Tosh ! Comment ils s'en sortent ?

TOSHIKO : Euh... Owen a fait placer la zone en quarantaine et on s'est assurés que les malades aient le traitement adéquat.

OWEN : La seule chose positive, c'est qu'aujourd'hui on peut soigner cette maladie, mais qu'est-ce qui peut bien sortir encore de la Faille, Jack ? On fait quoi si les prochaines victimes se ramènent avec la variole ou le virus Ebola ou n'importe quelle autre maladie du futur, dont on ne connaît rien. On fera quoi à ce moment-là ?

JACK : Oui, mais ça ne sert à rien d'anticiper sur les catastrophes à venir.

Jack s'avance et Owen lui barre le passage, lui faisant face avec aplomb.

OWEN : Mais il faut s'y préparer, sinon on sert à rien. Tout ce qu'on fait là, c'est de mettre des pansements sur des plaies béantes.

JACK : Qu'est-ce tu proposes ?

OWEN : Je propose que TU nous dises quelles sont les instructions à suivre !

Toshiko et Gwen se regardent. Gwen fait un pas en avant et tente de lui dire de se calmer, sans succès.

GWEN : Owen.

Ianto entre lui aussi et se met à côté de Toshiko pour mieux voir.

OWEN : Non mais c'est vrai, vous pensez tous la même chose que moi. C'est toi le big boss, tu gardes tous tes petits secrets, mais il serait temps d'en partager quelques uns avec nous et nous dire comment on va se sortir de là !

JACK : Tu veux connaître un secret ? Il n'y a pas de solution. Je ne peux pas arranger ça, parce que cela n'aurait jamais du se produire. La première chose que tu as apprise en intégrant Torchwood, c'est de ne jamais toucher à la Faille. Tu as désobéis et tout ce qui arrive maintenant est entièrement de ta faute.

OWEN : Si j'ai enfreins les règles, c'était pour vous ramener !

JACK : Et maintenant des gens sont entrain de mourir.

OWEN : Quoi ? J'aurai du ne rien faire alors ? Et puis putain, t'es qui au juste, Jack Harkness ? Tu n'existe même pas, on a vérifié. Alors si tu n'es personne, pourquoi devrais-je suivre tes ordres ?

JACK : Sors !

OWEN : Quoi ?

JACK : Sors d'ici ! Tu es relevé de tes fonctions !

TOSHIKO : Non tu ne peux pas faire ça.

OWEN : Vas te faire foutre !

GWEN : Jack, attend !

Ignorant les protestations des autres, Jack s'avance vers Owen, et se fait menaçant.

JACK : Tu es viré !

OWEN : Ah c'est comme ça ! Le monde s'écroule et toi tu me vires ?

GWEN : Arrêtez tous les deux, on doit se serrer les coudes, là.

JACK : Si je ne peux plus compter sur toi, si je n'ai plus ta totale confiance, alors tu n'as plus rien à faire ici, et c'est valable pour chacun d'entre vous. Si vous pensez comme Owen, alors partez maintenant.

Gwen, Ianto et Tosh regardent tous vers Owen avant de détourner leur regard, sachant tous qu'ils resteraient. Owen secoua la tête.

OWEN : Maintenant on sait à quoi s'en tenir. Cela me laisse donc 24h pour profiter de la vie.

GWEN : De quoi tu parles ?

OWEN : Tu sais bien, Gwen, personne ne quitte Torchwood intact. Durant les 24h qui viennent, à un moment ou un autre, j'aurais droit au Retcon, et tous mes souvenirs seront effacés. J'ignore quand, ou comment mais croyez-moi, il finira par m'avoir.

GWEN : Jack, c'est allé beaucoup trop loin...

Owen sort son revolver de la poche de son pantalon, le tient un moment levé, luttant pour ne pas faire marche arrière et s'excuser auprès de Jack.

OWEN : Je crois que c'est le moment de se dire au revoir.

Il pose le revolver et commence à quitter la pièce.

OWEN : Au fait, bonne chance avec la fin du monde.

Owen s'arrête au niveau de Gwen.

OWEN : Merci pour les bons souvenirs.

Owen s'en va.

GWEN : Jack, je t'en prie...!

 

INTERIEUR - PORTE COULISSANTE DU HUB

Owen sort par la porte coulissante. Il s'appuie contre le mur en attendant l'ouverture, refoulant des larmes. Il entre dans l'ascenseur et fait une pause, puis appuie sur le bouton, incapable de remédier à son licenciement.

 

INTERIEUR - GALERIE MARCHANDE - JOUR

Jack et Gwen marchent dans une galerie marchande. Ianto leur donne des indications à l'oreillette.

IANTO : La boutique de Bilis se trouve à 20 mètres sur votre gauche.

Une enseigne sur le devant de la boutique où est écrit « un point à temps - pièces d'horlogerie réparées et remises au goût du jour ». C'est une boutique de réveils et d'horlogerie. Jack et Gwen entrent dans la boutique pleine de vieilles horloges. Ils regardent partout pour voir Bilis arriver, en vain.

GWEN : Wow, certains objets doivent dater de plusieurs siècles.

JACK : Il récupère de vieux objets du passé, les ramène ici, les vend pour son propre compte. C'est un bon plan business.

GWEN : Hum...

Bilis descend d'un escalier à colimaçon, à l'arrière du magasin.

BILIS : Il faut bien gagner sa vie...

JACK : Vous êtes de 1941.

BILIS : Tout comme vous. Rebonjour.

Bilis se met en travers d'eux pour se diriger vers son poste de travail.

GWEN : Comment pouvez-vous être dans deux époques différentes ?

BILIS : Je peux changer de périodes, comme l'on change de pièce. Au début j'ai cru à un don extraordinaire, mais j'ai ensuite réalisé que c'était une malédiction.

GWEN : Pourquoi ?

BILIS : Je peux voir toute l'Histoire, mais je n'y ai ma place nulle part. Et donc votre retour a eu un prix : le temps s'est fragmenté. Cette ville est sur une faille temporelle, la seule façon de régler le problème serait d'ouvrir complètement cette faille pour qu'elle ravale tout ce qui en est sorti.

JACK : Pas question. C'est trop dangereux.

GWEN : C'est faisable ?

BILIS : Bien sûr, n'est-ce pas, Capitaine ?

GWEN : Jack ?

JACK : Tu as vu ce qui se passe, si on ouvre totalement la Faille. Des millions de vies seraient en péril.

BILIS : Mais si vous ne faîtes rien, d'autres périront, des vies seront perdues.

Bilis s'adresse directement à Gwen, sachant la saisir dans son humanité. Jack se met à rire et pointe son arme sur Bilis. Gwen recule, et Bilis lève les bras en signe de soumission.

JACK : Vous en savez beaucoup, vous allez venir avec nous.

BILIS : Je suis désolé.

Bilis sourit et disparaît. Gwen s'avance, ébahie devant cette soudaine disparition, et Jack range son arme dans son étui.

JACK : Mince ! Vérifie l'activité temporelle de ces lieux. On doit absolument le retrouver, allez viens !

Jack sort de la boutique. À reculons, Gwen se dirige vers la sortie, le bruit des horloges l'assourdissent. Elle entend la voix de Bilis qui l'appelle. Elle se tourne vers la sortie et tombe nez-à-nez avec Bilis, le bousculant presque. Gwen tente d'ouvrir la porte mais Bilis l'en empêche fermement. Gwen fait face à Bilis, qui lui dit :

BILIS : Je ne suis pas votre ennemi.

GWEN : Pourquoi m'avez-vous dit que vous étiez désolé dans la cellule ?

BILIS : Parfois il vaut mieux vivre dans l'ignorance. A moins que vous vouliez vraiment savoir ?

GWEN : Savoir quoi ?

BILIS : Donnez-moi vos mains, et je vous montrerai.

GWEN : d'accord.

BILIS : Vous êtes sûre de le vouloir ?

GWEN :Oui.

Bilis tend ses mains, Gwen les saisit. Ses yeux sontgrand ouverts. Bilis lui montre alors une partie du futur, du moins ce qu'il veut lui faire croire. Rhys est allongé par terre, dans leur appartement, baignant dans son propre sang. Gwen, terrifiée, retire ses mains avec hargne.

BILIS : Désolé.

GWEN : Que m'avez-vous montré ?

BILIS : le futur.

Gwen saisit la porte et sort en courant, elle dépasse Jack, qui marche nonchalamment.

JACK : Où étais-tu passée, Gwen ?

Jack se met à courir pour la rattraper mais elle disparaît au coin de la rue marchande et sort de son champs de vision.

 

INTERIEUR - APPARTEMENT DE GWEN - ENTREE

Gwen rentre dans son appartement et court vers le salon. Elle cherche partout Rhys quand ce dernier se relève de derrière leur coin cuisine.

RHYS : Hey c'est toi ?

Soulagée, Gwen lui sourit.

GWEN : Ouais, c'est moi. Hé, tu nettoie le four ?

RHYS : Ouais, il faut bien que quelque un le fasse.

Gwen le saisit par le bras.

GWEN : On doit s'en aller d'ici.

RHYS : Où ? Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

GWEN : on doit partir, c'est tout.

RHYS : Bon, mais laisse moi finir le...

GWEN : Rhys, on doit y aller, maintenant.

RHYS : Et c'est reparti, toujours pressée depuis que tu as commencé ce putain de job !

Gwen sort un pistolet tranquillisant et envoie une décharge sur la poitrine de Rhys. Sous le choc, Rhys s'écroule au sol.

GWEN : Je suis désolée.

 

INTERIEUR - UN BAR

Owen est accoudé à un comptoir de bar, se tenant la tête. Devant lui, 3 verres vides. Il entend une voix qui murmure son nom, il se retourne. Diane se tient près de lui.

DIANE :Owen.

OWEN : Mon dieu, Diane ? Mon dieu !

DIANE : Je suis perdue, Owen.

Owen tend le bras vers cette vision.

OWEN : Je peux te toucher, j'y comprend rien. Mais où es-tu allée ?

DIANE : Ramène-moi, je t'en prie Owen. Tu peux me ramener n'est-ce pas ?

OWEN : Je n'en sais rien, tout part de travers.

DIANE : Je t'en supplie, Owen, ramène-moi. Ouvre la Faille.

Un barman se penche pour ramasser un verre. Il est pile au milieu, mais il ne voit pas Diane.

BARMAN : Je vous sers un autre verre, mon gars ?

Le barman s'en va et Diane a disparu. Owen reste là, la bouche grande ouverte, des larmes coulent sur ses joues, fixant l'endroit où Diane se tenait une seconde plus tôt.

 

INTERIEUR - LE HUB - LES CAVES

Gwen regarde la cellule où est allongé Rhys.

GWEN : Wouaw, calme-toi.

RHYS : Qu'est-ce qui se passe, je rêve ou quoi ?

GWEN : C'est ici que je bosse.

RHYS : Tu bosses dans une prison ?

GWEN : Non, c'est juste des cellules.

RHYS : Tu m'as mis dans une prison ? Putain, tu joues à quoi là ?

GWEN : C'est pour te protéger, je t'assure.

RHYS : J'étais pas en danger à la maison !

GWEN : Si, tu l'étais, je te promets.

RHYS : Ecoute, Gwen, tu ferais mieux de me dire ce qui se passe, car je commence à en avoir ras-le-bol depuis quelques mois. C'est quoi ce cirque ?

GWEN : Rhys, écoute-moi tu veux. Tu dois me faire confiance. Je sais, ça n'en a pas l'air mais tout ce que j'essaie de faire c'est de te protéger.

Un cri sourd, semblant venir d'un étage supérieur, fait sursauter Rhys.

RHYS : Putain, c'est quoi ça ?

GWEN : Essaie de te détendre, je vais revenir.

RHYS : Quoi, tu vas pas me laisser ici tout seul ?

Gwen se dirige vers la sortie.

GWEN :Je suis désolée.

RHYS : Gwen ! Gwen !

GWEN : Je suis désolée.

Gwen sort, laissant Rhys tout seul.

RHYS : Merde!

 

INTERIEUR - LE HUB - PARTIE CENTRALE

Gwen retourne au hub, et se met à son poste de travail. Jack discute avec Tosh et Ianto, un peu plus loin.

JACK : Il s'est réveillé ?

GWEN : Oui, oui, il est réveillé. Tosh est-ce que tu peux activer l'écran de contrôle des cellules ?

Tosh lui fait oui de la tête et se munit de son palm.

GWEN : Je veux juste garder un œil sur l'écran, je sais ça paraît bizarre mais...

TOSHIKO : Aucun problème.

GWEN : Merci de m'avoir aidé à le ramener ici.

TOSHIKO : J'ai du mal à comprendre comment Bilis a pu te montrer cette vision.

Gwen regarde Rhys sur la vidéo, il fait les cent pas dans la cellule, puis s'effondre sur le banc en se tenant la tête.

GWEN : Ça avait l'air si réel, Tosh. J'étais chez moi, je pouvais sentir les odeurs et entendre les bruits comme si j'y étais.

Ianto semble mal à l'aise. Jack se rapproche de Gwen qui continue de raconter sa vision, visiblement émue.

GWEN : ...je pouvais toucher le sang, je le sens encore dans mes mains, le sang de Rhys.

Jack prend la main de Gwen et la rassure.

JACK : Ça n'arrivera pas.

Gwen ferme les yeux et essaie d'y croire.

JACK : Allez, on a encore du boulot.

Jack retourne près de Tosh et de Ianto. Les lumières s'éteignent soudain et une alarme retentit.

JACK : Qu'est-ce qui se passe ?

TOSHIKO : Le système de sécurité a été coupé.

Toshiko et Ianto se pressent pour trouver ce qui cloche.

JACK : Ok, que personne ne panique !

Gwen court vers la cave. Jack la suit.

GWEN : Rhys !

 

INTERIEUR - AUX CAVES

La porte de la cellule de Rhys s'ouvre toute seule. Il s'approche doucement de l'entrée. Il essaie d'ouvrir la porte d'accès mais elle est fermée à clé. Il se retourne et voit Bilis qui le fixe à l'autre bout du couloir, un genoux à terre. Bilis se relève rapidement.

RHYS : Oh euh... Vous travaillez ici ?

Bilis lui sourit, et s'avance vers lui, les mains jointes dans son dos.

RHYS : Moi c'est Rhys, le fiancé de Gwen.

Toujours silencieux, Bilis presse le pas en direction de Rhys. Arrivé à sa portée, il plante un couteau dans l'estomac de celui-ci. Rhys recule, pour échapper au couteau, et regarde le sang couler de sa blessure. Bilis se rapproche un peu plus et enfonce le couteau dans la poitrine de Rhys, au niveau du cœur. Rhys s'effondre, agonisant. Bilis reprend le couteau avec un calme absolu, et le nettoie avec son mouchoir. Puis il disparaît.

 

RETOUR - AU HUB - PARTIE CENTRALE

Toshiko et Ianto sont toujours en place à leur poste. La lumière revient d'elle-même et tous deux se regardent, étonnés.

 

INTERIEUR - AUX CAVES

Gwen déboule dans la cave, suivie de prés par Jack. Elle voit le corps de Rhys par terre, baignant dans une mare de sang, tout comme dans sa vision.

GWEN : Non !

Gwen prend Rhys dans ses bras. Elle le serre tout contre elle, en hurlant. Jack essaie de la dégager. Elle se tourne vers lui complètement bouleversée.

GWEN : On peux le ramener !

Jack lui prend le visage pour qu'elle le regarde, ses yeux sont pleins de larmes car il n'a pas su veiller sur eux.

JACK : Il n'y a plus rien à faire.

Gwen s'accroche à Rhys, hurlant toujours.

 

INTERIEUR - LE HUB - SALLE D'AUTOPSIE

Le corps de Rhys est allongé sur la table d'autopsie. Toshiko et Ianto sont sur les marches de l'escalier, silencieux. Gwen est assise près de Rhys. Elle a sa main posée sur son front, et le regarde fixement, comme si elle voulait se saisir de sa mort. Jack lui nettoie son autre main, la débarrasse du sang.

GWEN : Je dois prévenir sa famille.

IANTO : On va s'en occuper.

GWEN : Comme vous avez fait avec le portier la première fois que je vous ai vus ? Pas question, tu ne t'en occuperas pas Ianto.

TOSHIKO : Je suis désolée, Gwen.

Gwen se met à rire.

GWEN : Tu ne le connaissais même pas.

Jack arrête de lui nettoyer la main et recule.

GWEN : Alors ça se passe comme ça. On finit tous tout seul ? Et bien pas moi. Pas question. Tu vas le ramener, Jack.

JACK : Non.

GWEN : Le gant de résurrection...

IANTO : Il a été détruit.

GWEN: On va trouver autre chose.

JACK : J'ai dit non.

GWEN : Bon le temps s'est déglingué, alors on peux revenir dans le passé, au moment précis où...

JACK : Gwen !

GWEN : Alors tu dois trouver autre chose, sinon à quoi tu sers, putain ?

Gwen fonce sur Jack en criant et le frappe avec ses poings. Jack la tient à distance pendant un instant puis l'enlace gentiment pour la calmer.

JACK : Je suis désolé. Je suis vraiment désolé.

Les larmes de Gwen se mêlent à celles de Jack, qui continue à la serrer contre sa poitrine. Owen débarque dans la salle d'autopsie et s'arrête en haut de l'escalier, en voyant la scène.

OWEN : Merde. Qu'est-ce qui s'est passé ?

TOSHIKO : Tu es revenu !

Toshiko lui adresse un large sourire, mais il descend l'escalier en vitesse en l'ignorant totalement. Il sort Gwen des bras de Jack mais elle le repousse violemment.

GWEN : Ne me touche pas !

OWEN : Combien d'autres personnes doivent encore souffrir ?

Gwen retourne s'asseoir près du corps de Rhys. Jack regarde Owen sans broncher.

OWEN : Je vais mettre un terme à tout ça. Je vais ouvrir la Faille.

Owen remonte l'escalier et retourne au hub. Ianto lance un regard à Jack puis suit Owen.

JACK : Empêche-le de le faire.

Ianto s'arrête et se retourne vers Jack.

IANTO : Non.

Jack, incrédule, regarde Ianto sortir. Jamais il n'aurait pu croire que même Ianto puisse lui désobéir. Toshiko lui emboîte le pas.

TOSHIKO : Je vais les aider.

Gwen se lève et quitte rapidement la salle d'autopsie. Comme prise de démence, elle s'arrête pour dire à Jack :

GWEN : Bilis avait raison. Si on ouvre la Faille, tout redeviendra normal. Owen a raison, je vais ramener Rhys.

JACK : Gwen ! Gwen !

 

INTERIEUR - LE HUB - PARTIE CENTRALE

Owen pianote sur un clavier d'ordinateur, Ianto lui donnant des instructions.

IANTO : Saisis le protocole d'urgence numéro un.

Gwen pousse Owen et se met à sa place devant l'écran. Une fois le code saisi, une alarme retentit dans le hub.

 

INTERIEUR - LE HUB - SALLE D'AUTOPSIE

Jack sort son arme et monte l'escalier.

 

INTERIEUR - LE HUB - PARTIE CENTRALE

Gwen tapote toujours sur le clavier lorsque Jack arrive. Owen lui barre le chemin.

JACK : Eloigne-toi de cet ordinateur, Gwen ! C'est un piège. Toutes ces perturbations à travers le monde, ce ne sont que des diversions. C'est exactement ce que Bilis attendait.

OWEN : De quoi as-tu peur, Jack ?

Gwen continue de taper, sans se soucier du reste. L'ordinateur exige un mot de passe. Ianto se penche vers Gwen.

IANTO : Rhéa Silva.

Gwen tape le code et Jack pointe son arme sur elle. Owen recule de côté.

JACK : J'ai dit, dégage !

Tous fixent Jack.

TOSHIKO : Mais qu'est-ce qui te prend ?

JACK : Dernier avertissement.

Gwen s'avance vers Jack, à bout portant de son arme.

GWEN : Vas-y, Jack.

JACK : Mais c'est une vraie mutinerie à présent. Toshiko qui couche avec le premier alien venu qui lui offre un joli pendentif. Owen, si fort qu'il aime se faire enfermer en compagnie d'un weevil, avec l'espoir de se faire massacrer. Ianto qui cache sa cyber petite-amie au sous-sol, tes 3 copains l'ont criblée de balles, tu te souviens ?

GWEN : Je dois ramener Rhys.

Jack baisse son arme et regarde Gwen.

JACK : Ouais, tu es tellement amoureuse de Rhys que tu passes la moitié de ton temps dans le lit d'Owen.

Gwen lui assène un coup violent au visage, ce qui l'envoie à terre. Owen se saisit de l'arme et la pointe en direction de Jack.

GWEN : Vas te faire foutre !

OWEN : On te relève de tes fonctions, Capitaine. On va ouvrir la Faille et récupérer ce qu'on a perdu.

Gwen retourne vers l'ordinateur qui exige à présent l'identification rétinienne de chaque membre de Torchwood.

GWEN : Merde !

Jack tente de se relever tout en surveillant Owen.

JACK : Tu veux prendre le commandement, Owen ? Pour cela, il faudrait d'abord que tu aies plus de couilles.

Jack se remet debout et Owen lui tire une balle en plein front. Jack s'effondre, mort. Owen lui tire encore deux fois dessus. Owen se met à trembler, tandis que Toshiko porte sa main à la bouche, choquée.

OWEN : J'en ai marre qu'on me sous-estime !

Gwen s'avance doucement vers Owen pour lui prendre son arme. Ianto s'agenouille près du corps de Jack.

IANTO : Qu'est-ce que tu as fait ?

Tous fixent Owen, incrédules. Mais ils doivent continuer et scannent chacun leur rétine pour accéder à l'ordinateur.

GWEN : Il manque celle de Jack.

Owen scanne la rétine de Jack. Les scan sont vérifiés puis l'ordinateur indique « autorisation accordée. Attention : infrastructure de Torchwood en danger ». Gwen se retourne vers les autres puis son regard se pose sur Rhys allongé sur la table. Elle est plus que jamais déterminée. Elle appuie pour activer le protocole d'urgence et tout le hub se met à trembler. Une alarme retentit. La Faille est en train de s'ouvrir. Les personnes dans les cellules se mettent à crier. Jack suffoque en revenant à la vie, il saisit la cheville de Gwen qui hurle. Les autres regardent tous Jack, estomaqués.

OWEN : Mon dieu !

JACK : Qu'avez-vous fait ?

Gwen regarde vers la chute d'eau. Celle-ci se met à s'électriser pour devenir un véritable éclair de lumière, qui s'intensifie et se dirige vers le ciel. La Faille est alors complètement ouverte. Le hub est pris de secousses violentes et tous se préparent à vider les lieux... Le soldat romain disparaît de la cellule, l'ouverture de la Faille commence à inverser le processus. Gwen essaie de relever Jack, Ianto lui donne un coup de main tandis que l'endroit explose en mille éclats de verre.

GWEN : Aide-moi à le sortir de là.

Jack rejoint Tosh et Owen en chancelant, Gwen et Ianto le portent par l'épaule. Gwen ne voit pas le corps de Rhys disparaître de la table. Owen force l'ouverture de la porte coulissante. Lorsque Gwen, Jack et Ianto passent devant le bureau de Jack, Ianto saisit le manteau de ce dernier qui se dégage un peu de son emprise, ayant visiblement retrouver ses forces.

JACK : Allez-y !

Ils quittent le hub dont les murs s'écroulent l'un après l'autre.

 

EXTERIEUR - RUELLE ETROITE - JOUR

Owen court dans la ruelle, avec Toshiko. Ianto, Jack et Gwen les suivent, Jack s'agrippant encore à eux pour marcher.

GWEN : Tout va bien, Jack. Tout est en train de revenir à la normale.

Owen et Tosh s'arrêtent et regardent loin devant eux. Gwen lâche Jack et regarde à son tour devant elle. Ianto tient toujours Jack sur son épaule. Bilis les observe, confiant, à l'autre bout de la rue. Gwen s'avance lentement puis s'arrête alors que Bilis s'adresse à eux, d'un ton triomphant :

BILIS : Venu des ténèbres, le voici !

GWEN : De quoi parle-t-il ?

Gwen parle fort, elle est médusée et réalise que Bilis l'a bel et bien dupée.

BILIS : Le fils de la Bête. Chassé à l'aube des temps, enchaîné dans le roc, et emprisonné sous la Faille.

GWEN : Quoi ?

Bilis ne répond pas. Il lève les yeux au ciel.

BILIS : Gloire à Abaddon. Le Grand Dévoreur...

Gwen suit le regard de Bilis, se retourne, le reste de l'équipe fait de même. Une gigantesque créature cornue s'avance vers les immeubles, les surplombant depuis ses hauteurs, et se met à grogner furieusement. Chacun de ses pas de géant fait trembler le sol et les alarmes de voitures se mettent à retentir tout autour.

BILIS : Venu se repaître de la Vie. Le monde entier mourra sous son ombre.

Abadon avance toujours, puis s'éloigne du groupe. Il se dirige vers le centre de la ville où, paniquée, la foule tente d'échapper à son ombre. Mais de nombreux passants tombent raides morts dés que l'ombre de la Bête les effleure.

BILIS : Je te regarde, mon Dieu, et je sais que ma mission est accomplie.

Gwen entend Bilis qui s'évapore. Elle se tourne pour être sûre. Elle rejoint alors le reste de l'équipe. Jack est à présent remis du choc. Il est à nouveau le boss.

GWEN : Comment on arrête ça ? Dis-moi ce qu'on doit faire, Jack !

Jack regarde chacun des membres de l'équipe sans dire un mot. Il leur fait tacitement comprendre que c'est lui qui reprend les choses en main. Déterminé, il fixe Gwen.

JACK : Seulement toi. Emmène-moi sur un terrain vague.

Gwen s'exécute et aide Jack à marcher en le soutenant par l'épaule.

 

EXTERIEUR - COLLINE SURPLOMBANT CARDIFF

Gwen fonce au volant du 4x4 et s'arrête en plein milieu d'un immense terrain vague. Jack sort du véhicule. Abaddon menace toujours la ville au loin. En chancelant un peu, Jack s'éloigne de la voiture et Gwen le rejoint en courant, craignant pour lui.

GWEN : Qu'est-ce que tu vas faire ?

JACK : Abaddon est le pourvoyeur de la Mort, voyons ce qu'il va faire de moi. S'il se nourrit de la Vie, alors pour lui je suis un buffet à volonté.

Gwen le saisit par le bras pour l'empêcher d'avancer.

GWEN : Non, attends, tu es trop faible.

Jack se défait de son emprise et la repousse. Il ne voit plus rien d'autre qu'Abaddon.

JACK : Dégage d'ici, allez vas t'en ! Remonte dans la voiture et roule aussi vite que tu peux.

Gwen reste là figée, tandis que Jack remonte sur le haut de la colline pour affronter Abaddon.

GWEN : Jack !

JACK : amène-toi !

Abaddon se tourne vers Jack. Il sent toute la force de vie en lui, et vient le dominer de sa gigantesque présence. Tandis que son ombre vient se repaître de la vie de Jack, Abaddon hurle d'énergie à mesure qu'il se rassasie du flux vital - il finit par s'effondrer et se désintègre. Jack retombe en arrière, mort. Gwen court vers lui, le prend dans ses bras et le berce avec douleur.

 

INTERIEUR - APPARTEMENT DE GWEN - JOUR

Gwen court dans son appartement et aperçoit Rhys dans le salon.

GWEN : Oh tu es là.

RHYS : Ça fait pas plus d'une minute que tu m'as quitté !

GWEN : Tu es là!

Gwen court l'embrasser, tellement soulagée.

GWEN : Vas te coucher, dors un peu, je vais revenir très vite.

Gwen l'embrasse à nouveau puis repart.

 

INTERIEUR - LE HUB - MORGUE

Jack est allongé sur une des étagères mortuaires, Owen et Tosh le veillent d'un côté, Ianto se tient debout de l'autre côté. Gwen les rejoint et se tient près de Ianto. Elle regarde le visage de Jack - blanc et livide.

GWEN : On est sûrs ?

OWEN : Il est glacé et il n'y a aucun signe de vie.

GWEN : Il a survécu quand tu lui a tiré dessus. Quand je suis arrivée à Torchwood, il m'a dit qu'il ne pouvait pas mourir.

OWEN : Il s'est trompé.

GWEN : Je veux rester avec lui.

Owen lui fit signe qu'elle peut rester, et s'en va, tandis que Gwen caresse doucement le visage de Jack. Sans faire de bruit, Toshiko s'en va à son tour, laissant Gwen seule avec Jack. Les heures passent et Gwen fait les cent pas dans la morgue, elle attend que Jack se réveille pour la libérer de sa culpabilité. Les autres suivent ses mouvements à travers l'écran de contrôle dans le hub.

OWEN : Elle va encore restée longtemps comme ça ?

Ianto lui lance un regard noir qui le fait taire derechef. Ianto met de l'ordre dans les effets personnels de Jack , puis il prend le manteau de celui-ci et y plonge son visage, un chagrin qu'il a voulu cacher aux autres. Toshiko se trouve dans la morgue aux côtés de Gwen.

TOSHIKO : Ça fait plusieurs jours maintenant, on doit se résigner. Il ne reviendra plus.

GWEN : J'ai foi en lui.

TOSHIKO : Laisse-le partir.

Toshiko s'en va. Sachant que Tosh a raison, Gwen prend la main de Jack et la pose contre son visage. Puis elle se penche vers lui et l'embrasse tendrement. Et elle s'en va.

JACK : Merci.

Gwen a entendu le murmure de Jack, elle s'arrête et sourit. Elle fait demi-tour et court vers Jack qui lui sourit faiblement. Jack entre dans le hub, tenant Gwen par la main. Toshiko lève les yeux et court vers lui pour le serrer dans ses bras. Ianto le voit aussi et s'approche à son tour, mais plus timidement, pour lui serrer la main. A la place, Jack lui donne une accolade puis l'embrasse. Owen sort d'un coin et voit Jack, il fait une partie du chemin qui les sépare. Jack fait le reste du chemin et se tient face à Owen, qui lutte et cherche ses mots.

JACK : Je te pardonne.

Owen fond en larmes et Jack le prend dans ses bras, comme un père calme son fils. Les autres se contentent de regarder.

 

INTERIEUR - BUREAU DE JACK - PLUS TARD

Jack est assis à son bureau, et feuillette des papiers. Gwen est assise sur le bureau près de lui.

GWEN : Qu'est-il arrivé à la Faille ?

JACK : Elle s'est refermée quand Abaddon a été détruit. Mais elle risque de devenir de plus en plus incontrôlable.

GWEN : Toutes ces visions, on a tous vu quelque un qui nous est cher. Et toi, tu as vu quoi ?

JACK : Rien. Absolument rien.

GWEN : Jack, qu'est-ce qui aurait pu te tenter ? Quelle vision aurait pu te convaincre toi aussi d'ouvrir la Faille ?

JACK : Le bon docteur.

Jack se lève et quitte le bureau, ne voulant pas en dire davantage.

GWEN : Jack !

JACK : Ils sont passés où les autres avec les cafés ?

Une alarme retentit alors. Jack jette un œil vers la main dans le bocal. Celui-ci s'illumine et Jack sourit légèrement. Pas tout à fait certain de savoir ce qui se passe avant qu'il n'entende le bruit au loin - le TARDIS. Un vent vient soulever les feuilles de papier dans toute la pièce. Gwen entre dans le hub, à l'endroit où se tenait Jack- mais il n'est plus là. Toshiko, Ianto et Owen arrivent par la porte coulissante et Gwen descend les rejoindre.

GWEN : Vous avez vu Jack en revenant ?

TOSHIKO : Non.

OWEN : Je croyais qu'on avait tout rangé ici. Qu'est-ce qui s'est passé ?

GWEN : Euh... Il se tenait juste là. Quelque chose l'a pris. Jack a disparu.

 

Générique de fin

 

DISTRIBUTION ANNEXE

Bilis Manger - Murray Melvin/ PC Andy - Tom Price/ Lisa - Caroline Chikezie/ Diane Holmes - Louise Delamere/ Docteur - Matthew Gravelle/ La mère de Toshiko - Noriko Aida/ Policier - Russell Jones/ Soldat romain - Jamie Belton/ Journaliste - Carrie Gracie/ Weevil - Paul Kasey/ Femme religieuse - Rhian Wyn Jones.

 

Veuillez noter que ce script a été rigoureusement retranscrit (pour le compte du site web Torchpédia) d'après l'épisode télévisé. Ce n'est pas le script original signé par Chris Chibnall.

 

Opening shots and series recap

JACK : (VO) Torchwood. Outside the government, beyond the police. Tracking down alien life on earth and arming the human race against the future. The 21st century is when everything changes and you gotta be ready.

 

INT. GWEN’S APARTMENT - BEDROOM - MORNING

Gwen leans on her elbow in bed watching Rhys sleep.

RHYS : You know it’s rude to stare.

Gwen laughs as he rolls over towards her.

GWEN : Is it too late to get you to make me a cuppa.

RHYS : What’s it worth ?

GWEN : What do you want ?

RHYS : I’ll draw you a diagram shall I ?

They kiss and Rhys gets out of bed, naked.

GWEN : Nice arse.

Rhys slaps a tune on his butt as he leaves the room, Gwen laughs at him and her phone rings.

RHYS : Don’t answer it !

Gwen picks up the phone, checks the screen and stops laughing when she answers.

GWEN : Yep.

JACK : (Over phone) You watchin’ the news ?

 

CUT TO :

GWEN’S APARTMENT - LIVING ROOM

Gwen stands before the television in her dressing gown.

REPORTER : (On TV) There’s speculation that the incidents over night may be linked. Initial reports suggest terrorist involvement, but this morning some intelligence experts have claimed the incidents may be a stunt. The first sightings were of UFOs over the Taj Mahal in India…

The news station shows footage of UFOs before moving to a London location where English civil war soldiers fire their muskets at armed police officers.

REPORTER : (On TV) …they came in just after midnight. In London this morning there were reports of men in historic dress firing upon police. Some religious groups proclaiming are a vindication of their teachings.

RHYS : Do you think it is terrorists ?

GWEN : Terrorists bomb things, this is different.

RELIGIOUS WOMAN : (On TV) …People didn’t believe us, now they should. Judgement day is finally here. This is the End of Days.

 

OPENING CREDITS

 

INT. THE HUB

Ianto reads from the Bible.

IANTO : …and I heard but did not understand, and I said ‘Master what is the end of all these things ?’ and he said ‘go Daniel, for the things are closed up and sealed until the end of time’. Daniel twelve, verse ten.

GWEN : Sounds a bit close for comfort.

Owen looks at the hand in it’s jar, holding his shoulder still.

OWEN : This machine’s on the blink, keeps loosing power. Sorry don’t let me stop your portents of doom, or have you finished ?

IANTO : No, plenty more where that came from.

Jack sits in his office with Toshiko looking at a laptop thinking. As Ianto starts reading another end of the world story he gets up and walks into the main hub.

IANTO : Abaddon, the Great Devourer, will lead the world into shadow.

JACK : Yeah, thanks, Ianto I can do without the superstition. You people love any story that denies the randomness of existence.

IANTO : Thanks, that makes me feel a lot better.

JACK : Okay, I’ve been fielding calls all night, the government, UNIT, the CIA. Half the Western world and a good proportion of the Eastern are all asking the same question : is this anything to do with us ?

Jack glances at Ianto who looks away, knowing it is and thinking it’s as much his fault as Owen’s because he didn’t stop him.

GWEN : Is it ?

TOSHIKO : I’ve run a profile on every reported temporal anomaly and tracked any physical temporal pattern.

Toshiko uses her palm pilot and a global map appears on the monitor. Red lines clearly extend from Cardiff.

GWEN : Shit !

JACK : The cracks in time track back here to the rift: this city, this hub, is the centre. What you’re seeing around the world are ripples and aftershocks. The rift is splintering because of you.

Jack looks directly at Owen who looks up defiantly.

OWEN : What ?

JACK : You opened the rift without knowing what you were doing. You’ve caused the temporal cracks to widen, time is seeping through.

OWEN : If it wasn’t for me you’d still be in the 1940s. so are we going to sit around crying into our lattes or are we going to do something about it ?

JACK : Bring those who’ve fallen through time back here, into the vaults.

OWEN : And do what with them ?

JACK : We’ll deal with phase one first, then I’ll tell you about phase two.

OWEN : You can’t control time, you can’t send ‘em back ! What are you gonna do !

JACK : We’ll think of something !

They all fall to silence in the face of Jack’s spilling anger and the lack of any cohesive plan.

JACK : Hey, this is not the end of the world. I’m certain of that.

An alarm sounds and Ianto moves to Jack’s laptop to check.

IANTO : Priority one attendance requested at the hospital, mortality rate’s gone through the roof. They’re sealing off the area and designating a hot zone.

OWEN : I’ll go.

JACK : Tosh go with him.

OWEN : Er, no thanks, I’m fine on my own.

TOSHIKO : Then you’ll be even better with me alongside. Shut upo Owen.

GWEN : Did you have to pick on his in public like that ?

JACK : All of our actions have consequences.

GWEN : And all your staff have feelings, Jack. Even Owen.

JACK : Well, you would know.

Jack walks away leaving Gwen stunned.

GWEN : He brought you back ! Would you rather be stuck in World War II ?

Gwen’s phone rings and she answers it angrily while Jack looks at her impassive.

GWEN : Hello ?

PC ANDY : (Over phone) Gwen ? This is Andy. Listen…

 

CUT TO :

POLICE STATION

PC ANDY : (Into phone) I didn’t know who else to call.

A Roman soldier shouts in a cell. Jack and Gwen stand at the custody desk with PC Andy watching the inmate on the CCTV camera.

PC ANDY : Double murder, stabbed two blokes in Penarth. Brutal it was, no mercy. What are we supposed to do ? He doesn’t speak a word of English and he’s dressed as a bloody Roman soldier.

JACK : He’s not dressed as a Roman soldier, he is a Roman soldier and he’s shouting in Latin.

PC ANDY : The only word I could pick out was Gethly Geyer ?

GWEN : Gathly Gyer. There’s a Roman fort out in Gathly Gyer, built around seventy five a d.

JACK : So he was on his way there, time splintered and he ends up here.

PC ANDY : ‘scuse me, hi. Any time you feel like talking sense…

JACK : That soldier came through a crack in time.

PC ANDY : He’s not serious is he ?

They walk down the cell block to the soldier, Jack leading the way while Andy still tries to make sense of he situation.

PC ANDY : This sort of thing just doesn’t happen, not in Cardiff.

JACK : Just because you can’t understand it doesn’t mean it isn’t true.

GWEN : I know it sounds mad Andy but…

PC ANDY : Alright, Mulder and Scully, say I do believe you, which I don’t, ‘cause it’s bollocks, say I do, how exactly are we going to handle a prisoner from two thousand years ago ? I mean, has he got the same rights as anyone else ? How’s this gonna work with the CPS ?

Jack opens a small tin enclosing a syringe and faces the cell door.

JACK : We’ll take him off your hands.

Jack opens the window in the door and the soldier runs towards him and starts shouting through the hole.

SOLDIER : Ego somesempre homo indomitus. Varere, valva varere. (I always dream to be an untamed man... truly great and powerful.)

JACK : Under any other circumstances and exuberant Roman soldier would be my idea of a perfect morning.

Jack hands the tin to Gwen, keeping the syringe.

GWEN : Careful Jack.

Jack enters the cell and Gwen and Andy force the door closed behind him.

PC ANDY : Everyone’s saying it though, word on the streets. Do you think it’s the end of the world ?

GWEN : Oh, Andy, don’t be silly. Do you think the world’s gonna end on your shift ?

PC ANDY : I’ve seen you use that smile on a lot of people.

GWEN : What smile ?

PC ANDY : The smile you use to reassure people when deep down you know everything’s going to shit.

 

INT. HOSPITAL - ISOLATION WARD

Owen walks into the ward speaking to a doctor, Toshiko behind them. All wearing bio-suits.

DOCTOR : This was the first one to die, no ID on her, just appeared in the middle of A&E. nobody saw her come through the doors, she didn’t register at the desk.

TOSHIKO : So what happened ?

DOCTOR : She started coughing up blood, we moved her into isolation immediately. An hour or so later the staff started presenting similar symptoms.

The enter a plastic lined cubicle housing the body of the first victim.

TOSHIKO : Which were ?

DOCTOR : Bit-like bumps on the skin, chills, fever, headaches, along with black patches on the skin.

OWEN : Indicating bleeding into the skin and possibly other organs.

DOCTOR : From the staff it started spreading to other patients who’d been in reception when she came in.

Toshiko opens the plastic bag at the end of the bed and pulls out some of the woman’s clothes, confirming the worst.

TOSHIKO : These aren’t contemporary clothes.

OWEN : Her teeth aren’t exactly modern style either. Shit.

DOCTOR : As soon as we realised the rate of infection we closed down the whole area.

Owen leaves the cubicle, having seen all he needs. The Doctor and Tosh follow.

OWEN : How many others are infected ?

DOCTOR : Thirty, maybe forty.

OWEN : All quarantined off ?

DOCTOR : We think so.

OWEN : Then have their clothes and their sheets destroyed immediately.

Owen looks at Tosh, breathing shallowly as the Doctor leaves to issue instructions to burn the material.

TOSHIKO : What is it ?

OWEN : That woman isn’t from this century. More like the fourteenth. It’s the, it’s the fucking black death Tosh. She’s infected Cardiff A&E with the plague. And it’s, my fault.

DOCTOR : The team are instigating procedures.

Owen and Toshiko start to walk away, nothing more they can do.

OWEN : The infected will need thirty milligrams of Streptimisin, four grams phenecol plus two of tetricyclin.

DOCTOR : That’s plague medicine ! Standard issue for Bubonic.

OWEN : Well done House, that’s what you’re up against.

DOCTOR : So, what are you going to do now ?

OWEN : Well, you’re a hospital, you’ve got procedures haven’t you ?

DOCTOR : Yes, but everybody said that Torchwood would sort it out. What if we get more carriers appearing out of the blue ?

TOSHIKO : We’re working to stop that.

DOCTOR : We’ve waited for you ! You’ve gotta stop this ! You’ve gotta do something !

OWEN : No, you’ve gotta do something. People are dropping through time and they are going to bring every disease in history through your doors, so you better be ready.

TOSHIKO : Owen.

OWEN : You scarred enough yet ? ‘Cause fuck knows I am ! Common, Tosh.

TOSHIKO : Make sure they get the medicine, call us if things get worse.

DOCTOR : How much worse can they get ?

Toshiko looks at the Doctor without answering and leaves the area to catch up with Owen. Toshiko removes her head cover and walks into a cross corridor. Owen nowhere in sight.

TOSHIKO : Owen ? Owen ?

Toshiko looks around for Owen. Toshiko’s mother stands in the corridor a distance away and speaks to Tosh in Japanese.

TOSH’S MOTHER : It is coming… Out of the darkness.

TOSHIKO : (In Japanese) What is coming ?

TOSH’S MOTHER : If there is no other way… You’ll have to do it.

TOSHIKO : (In Japanese) Do what ? Mum !

The apparition disappears and Owen walks into the corridor.

OWEN : Tosh ! Come on, stop messing about.

 

INT. POLICE STATION - CELL

Jack and Gwen scan the comatose body of the soldier.

GWEN : If Owen managed to open the rift to get you and Tosh back, can’t we do the same for these people ? We’ve still got the rift manipulator.

JACK : Huh. There’s a world of difference. We’re talking about taking control of time not bringing two people back from the past. Besides, look at the damage Owen caused. We mess with it further, we’ll put the whole planet in danger. When have I ever let you down ?

Gwen half smiles and walks down the cell block leaving Jack to continue his work. As she walks she hears a voice call her name. She turns to see Bilis sitting in the cell to her left.

BILIS : (Telepathically) I’m sorry. I’m so sorry.

Jack looks up to see Gwen staring into the cell.

JACK : Gwen. Gwen ! Gwen !

She turns to Jack when he shouts.

JACK : Come on. Hustle.

When Gwen looks back into the cell Bilis has vanished. She goes in to check but there is no sign of him. She backs out concerned.

 

INT. THE HUB - VAULT

The Roman soldier lies in one of the cells unconscious. Gwen and Jack stand looking at him through the glass wall.

Jack : Are you sure it was the same guy ?

GWEN : It was definitely him, Bilis, the caretaker at the dance hall.

Gwen walks away from the cell.

JACK : That’s all he said, ‘sorry’ ?

GWEN : Uh huh.

JACK : Well what’s he got to be sorry for ?

The door at the end of the corridor bangs open and Ianto enters pushing a weevil in front of him, holding anti-weevil spray toward the creature’s head.

IANTO : Coming through.

The weevil hisses at Ianto and he sprays it in the face before pushing it into a cell where the weevil stands close to the glass howling.

IANTO : Thirty more reports of weevils on the loose, we’re not gonna keep up with this one.

JACK : Everything’s on the increase.

GWEN : Can’t we stop them from making that noise ?

IANTO : If you’ve got any ideas how.

JACK : Maybe they’re time sensitive, this disturbance may be too much for them.

IANTO : We’re now full in all vaults across all nine levels. Do you want me to activate the vaults below ? It’s just we’ve never used them since I’ve been here.

JACK : Do it. Gwen, maybe you’re right, lets run a search on your dance hall buddy, we need to find him.

GWEN : Okay.

Jack leads the way from the vault, Gwen following, leaving Ianto to watch the weevil as it continues crying. He notices movement to the side and turns to see Lisa standing by the wall - fully human.

LISA : Hello, Ianto.

Ianto is rendered speechless at the sight of Lisa, remembering their last moments together. Lisa walks towards him slowly.

IANTO : What do you want ? Why are you here ? This isn’t happening.

LISA : There’s only one way to stop this, before things get worse. People will die, Ianto, thousands of people, unless you open the rift.

Ianto closes his eyes, when he re-opens them Lisa is gone. The weevil growls at the place where she was standing - it wasn’t just Ianto who saw Lisa. Ianto looks around, breathing hard at the vision. He glances once at the weevil who hisses at him.

 

INT. THE HUB - CENTRAL

Owen enters the hub and is spotted by Jack walking back into the central hub with Gwen.

JACK : Owen, how was the hospital ?

OWEN : Laugh a bloody minuet. They’ve got an outbreak of the black death.

Toshiko enters behind Owen and stops at her computer staring aghast at the monitor.

GWEN : What ? Oh my God !

JACK : Have they got it under control ?

Does doesn’t respond.

JACK : Tosh ! How are they coping ?

TOSHIKO : Erm, Owen got the place quarantined and organised treatments for those who’ve been affected.

OWEN : Only consolation is, it’s treatable these days, but you know, what happens when the next carrier comes through, Jack ? Someone carrying small pox or Ebola or something from the future we don’t even know about yet, what do we do then ?

JACK : Yeah, well, it’s not doing us any good standing around speculating.

Jack starts to walk away and Owen stands in his way before he can pass, standing face to face while Owen demands answers.

OWEN : We need to be prepared. We’re helpless. All we’re doing here is putting sticking plasters on gaping wounds !

JACK : What do you suggest ?

OWEN : I suggest you lead us and you tell us what the instructions are.

Toshiko and Gwen both watch, Gwen taking a step forward and calling to him as he gets progressively more aggressive.

GWEN : Owen.

Ianto enters the central hub and stands near Toshiko, watching.

OWEN : No, I can’t. You’re all thinking it to, you’re the Big Man here, you keep all the secrets, well now’s the time to tell us a few and tell us how the hell we’re gonna get out of this !

JACK : You wanna know a secret ? There is no solution. I can’t fix this, because this was never meant to happen. The first thing you learned when you joined Torchwood was don’t mess with the rift, you disobeyed those orders and now everything that’s happening is down to you.

OWEN : I only disobeyed instructions to get you back !

JACK : Now people are dying.

OWEN : What ? So I shouldn’t have bothered ? Who the fuck are you anyway, Jack Harkness ? You don’t even exist, we’ve looked. So if you’re not even a real person then why the hell should I follow your orders ?

JACK : Get out.

OWEN : What ?

JACK : Get out ! I am relieving you of your duty.

TOSHIKO : No, you can’t do that.

OWEN : Bollocks you are.

GWEN : Jack, wait.

Jack ignores the protests and leans into Owen’s face menacingly.

JACK : You’re done here.

OWEN : What so that’s it ? The whole world is going to shit and you’re going to fire me !

GWEN : Stop it both of you ! We need to stick together on this.

JACK : If I can’t rely on you , if I don’t have your complete trust you don’t belong here, that goes for the rest of you. Anyone who agrees with Owen, leave now.

Gwen, Ianto and Tosh all look at Owen and look away, knowing they won’t leave. Owen nods to himself.

OWEN : So now we know how it is, so that leaves me twenty four hours to savour the good times.

GWEN : What you talking about ?

OWEN : You know it Gwen. Nobody leaves this place intact. Sometime in the next twenty four hours, I get retconed, all my memories erased. I don’t know where, or when, but he’ll get me.

GWEN : Jack,, this has gone far enough.

Owen removes his gun from the back of his trousers and holds it briefly, really not wanting to leave but unwilling to back down and apologise to Jack.

OWEN : Well, I guess this is goodbye.

He puts the gun down and moves to leave.

OWEN : Yeah, good luck with the end of the world.

Owen pauses next to Gwen.

OWEN : I would say thanks for the memories.

Owen leaves the hub.

GWEN : Jack ! For god’s sake !

 

CUT TO: THE HUB - COG DOOR

Owen exits through the cog door and when it shuts behind him he pauses, leaning on the banister and the wall fighting back tears before the lift opens. He stands in the lift for a moment before pressing the button, still unable to take any action against his removal.

 

INT. SHOPPING ARCADE - DAY

Jack and Gwen walk through a shopping arcade, Ianto directing them over the com.

IANTO : (Over com) Okay guys, Bilis’s shop is coming up twenty meters on your left.

A sign outside Bilis’s shop reads ‘A Stitch In Time. Timepieces repaired and refurbished’ - it is a watch and clock shop. Jack and Gwen enter the store which is filled with antique clocks. They glance around waiting for Bilis to enter without going to find him.

GWEN : Wow. Some of this stuff must go back centuries.

JACK : Scavenges antique pieces from the past, brings them here, sells them for profit, not a bad business plan.

GWEN : Hum.

Bilis enters the shop down a spiral staircase at the back.

BILIS : We all have to earn a living.

JACK : You’re from 1941.

BILIS : As you were. Hello again.

Bilis walks between Jack and Gwen into his work area at the side of the shop.

GWEN : How can you be in two time zones at once ?

BILIS : I can step across eras, like you’d walk into another room. At first it was the most incredible gift, now I know the reality. It’s a curse.

GWEN : Why ?

BILIS : I can see the whole of history, but I don’t belong anywhere within it. So, you’re return to this time had a price, time splintering. This city exists on a rift in time, the only way to make it right is to re-open that rift and let it suck back what fell through.

JACK : No way. It’s too dangerous.

GWEN : Can we even do that ?

BILIS : Of course you can. Isn’t that right, Captain ?

GWEN : Jack ?

JACK : You’ve seen what happened, we open that rift fully, millions of lives will be at risk.

BILIS : And yet if you don’t, more will fall through, lives will be lost.

Bilis speaks directly to the humanitarian in Gwen. Jack laughs in response and aims his gun at Bilis, seeing the attempt. Gwen steps back out of the way and Bilis holds his hands up in surrender.

JACK : You know so much you’re coming back with us.

BILIS : I’m sorry.

Bilis smiles and disappears. Gwen enters the room to wonder at his vanishing act and Jack holsters his gun.

JACK : Damn it. Trace the temporal activity around this location, we need to find out where he is. Come on.

Jack leaves the shop, Gwen backs out slowly, the clocks becoming deafening to her. She hears Bilis’s voice say her name. As she turns to leave she nearly crashes into Bilis. Gwen goes for the door and Bilis reaches over to hold it shut. Gwen steps back to allow Bilis to talk.

BILIS : I am not your enemy.

GWEN : In the cells, why did you say you were sorry ?

BILIS : Sometimes it’s better to live in ignorance. Unless… do you really want to know ?

GWEN : Know what ?

BILIS : Hold my hands, I’ll show you.

GWEN : Okay.

BILIS : Only if you’re sure.

GWEN : I’m sure.

Bilis holds out his hands and Gwen takes them. Her eyes wide, Bilis shows her a vision of the future as he would have her believe it: Rhys lies on the floor of their flat in a pool of his own blood. Gwen rips her hands away terrified.

BILIS : I’m sorry.

GWEN : What did you just show me ?

BILIS : The future.

Gwen grabs open the door and sprints from the shop past Jack who walks along casually.

JACK : What took you so long ? Gwen ?

Jack starts to jog after her but she turns down an alley at the side of the arcade and Jack doesn’t see where she goes.

 

INT. GWEN’S FLAT - ENTRANCE

Gwen enters the flat and runs to the living room. She looks round unable to see Rhys until he looks up from the kitchenette.

RHYS : Hey you.

Gwen smiles in relief at the sight of him.

GWEN : Yeah. It’s me. Ah ! You’re cleaning the oven !

RHYS : Aye, somebody’s gotta love.

Gwen grabs his arm.

GWEN : We’ve gotta go.

RHYS : Why, why ? What’s happened ?

GWEN : We’ve gotta go, that’s all.

RHYS : Well let me finish here first.

GWEN : Rhys, we’ve gotta go, now.

RHYS : Oh, here we go again, always in a hurry with you, every since you started that bloody job…

Gwen takes a tranquiliser gun from her bag and shoots Rhys in the chest. Rhys collapses to the floor crying out quietly in painful surprise.

GWEN : I’m sorry.

 

INT. A BAR

Owen leans on the bar, three empty glasses beside him as he holds his head. A voice whispers his name and he looks round. Diane stands next to him.

DIANE : Owen.

OWEN : Jesus, Diane. Oh, Jesus.

DIANE : I’m lost, Owen.

Owen reaches out to the vision.

OWEN : I can touch you. I don’t understand. Where did you end up ?

DIANE : Please. Bring me back, Owen. You can do that can’t you ?

OWEN : Dunno. Everything’s out of sync.

DIANE : Please. Please, bring me back. Open the rift.

A barman leans in between them to pick up a glass, unable to see Diane.

BARMAN : You want another drink there mate ?

When the barman leaves Diane is gone. Owen stands open mouthed, tears running down his cheeks, looking at the place Diane stood seconds before.

 

INT. THE HUB - VAULT

Gwen looks into a cell where Rhys lies. He wakes with a start and sees Gwen.

GWEN : wow, take it easy.

RHYS : What’s going on ? Am I dreaming ?

GWEN : This is where I work.

RHYS : You work at a prison ?

GWEN : These are just the cells.

RHYS : You locked me in a cell ? What the hell are you playing at ?

GWEN : I was just trying to keep you safe.

RHYS : I was safe at home !

GWEN : No, you weren’t. You really weren’t.

RHYS : Listen here, Gwen. You better tell me exactly what’s going on, ‘cause I’ve taken some shit through the last few months. I mean what’s all this ?

GWEN : Rhys, listen to me. I need you to trust me. Okay, it may not seem like it at the moment but I am just trying to take care of you. I love you, sweetheart.

A howling echoes through the vault from an upper level and Rhys looks around.

RHYS : What the hell was that ?

GWEN : Just try and relax and I’ll come back for you.

RHYS : What do you mean ? You’re not gonna leave me down here !

Gwen backs away from the cell towards the door.

GWEN : I’m sorry.

RHYS : Gwen ! Gwen !

GWEN : I’m sorry.

Gwen leaves the vault, closing the door behind her leaving Rhys alone in his cell.

RHYS : Shit.

 

INT. THE HUB- CENTRAL

Gwen re-enters the main hub and goes to her station. Jack stands with Tosh and Ianto nearby.

JACK : Did he wake up ?

GWEN : Yeah. Yeah, he did. Tosh, can you bring up the CCTV of the vaults ?

Toshiko nods and looks to her palm piolet.

GWEN : Just leave it on the screen, I know it sounds crazy but…

TOSHIKO : Sure, no problem.

GWEN : Thank you, for helping me bring him here.

TOSHIKO : I can’t understand how Bilis was able to show you that vision.

Gwen looks at Rhys on the CCTV, pacing his cell before sitting on the bunk with his head in his hands before she answers.

GWEN : It was so real, Tosh. I was in my flat, it smelt of my flat, it had all of the sounds of my flat…

Ianto looks uncomfortable and Jack walks over to Gwen as she gets more distressed recounting the vision.

GWEN : …I could touch the blood, I can still feel it on my hands. Rhys’s blood.

Jack takes Gwen’s hand to comfort her.

JACK : Not gonna happen.

Gwen closes her eyes trying to believe him.

JACK : Come on, there’s still work to be done.

Jack walks back over to Toshiko and Ianto. The lights go out and an alarm sounds.

JACK : What’s going on ?

TOSHIKO : We’ve got a security breach.

Toshiko and Ianto move to deal with the situation.

JACK : Alright, nobody panic.

Gwen runs past Jack back to the vault.

GWEN : Rhys !

Jack chases Gwen from the room.

 

CUT TO : VAULT

The front of Rhys’s cell swings open. He walks carefully to the entrance, looking around. He tries the vault door but it is locked down. He turns to see Bilis kneeling at the other end of the corridor, facing away from him. Bilis stands quickly and turns to Rhys.

RHYS : Oh, do you work here ?

Bilis smiles tightly without answering and walks towards Rhys with his hands clasped behind his back.

RHYS : I’m Rhys, Gwen’s boyfriend.

Bilis walks quickly to Rhys without responding, when he gets close he thrusts a knife into Rhys’s stomach. Rhys steps backwards pulling free from the knife, glancing from the blood seeping from the wound to his attacker. Bilis impassively steps closer and pushes the knife into Rhys’s chest, up into his heart. Rhys falls to the floor, dying. Bilis calmly walks away wiping the knife with a hanker chief. Bilis disappears.

 

CUT TO :

THE HUB - CENTRAL

Toshiko and Ianto are at their stations, the power returns unaided and they look to each other in confusion.

 

CUT TO : VAULT.

Gwen rushes into the vault, closely followed by Jack. She sees Rhys’s body on the floor. In a pool of blood the same as in her vision.

GWEN : No !

Gwen grabs ar Rhys’s body, trying to pull him to her while shouting incoherently. Jack tries to pull Rhys back away from her. She turns to Jack in desperation.

GWEN : We can bring him back !

Jack holds Gwen’s cheek, forcing her to look at him. His eyes are wet with tears knowing that he has failed her.

JACK : There’s nothing we can do.

Gwen clings to the body screaming.

 

INT. THE HUB - AUTOPSY ROOM

Rhys’s body lies on the autopsy table. Toshiko and Ianto stand on the stairs looking on. Gwen sits next to Rhys holding his forehead and gazing at his face, trying to take in his death. Jack cleans the blood from her other hand.

GWEN : I’ll have to tell his family.

IANTO : We’ll deal with it.

GWEN : The way you dealt with that porter the first time I met you ? No, you won’t deal with him, Ianto.

TOSHIKO : Gwen, I’m so sorry.

Gwen laughs at Toshiko.

GWEN : You never even met him.

Jack stops cleaning Gwen’s hand and moves away.

GWEN : This is what happens here. We all end up alone. Not me. No way. You bring him back.

JACK : No.

GWEN : The resurrection gauntlet…

IANTO : Was destroyed.

GWEN : We’ve got to have something else.

JACK : I said no.

GWEN : Well, there’s something wrong with time so, er, we can go back and, to the moment, to the very moment…

JACK : Gwen.

GWEN : Well there’s gotta be something that you can do otherwise, what’s the fucking point of you ?

Gwen lunges at Jack screaming and lashing out at him. Jack holds her gently from him while she struggles, before pulling her into a fight embrace.

JACK : Sorry, I’m so sorry, I’m sorry.

Tears stain Jack’s face as he holds her crying to his chest. Owen runs into the autopsy room and stops at the top of the stairs at the scene before him.

OWEN : Shit. What happened ?

TOSHIKO : You came back.

Toshiko smiles broadly at Owen’s return but he runs down the stairs to Gwen ignoring her. He pulls Gwen away from Jack and she pushes him away brutally.

GWEN : Don’t touch me !

OWEN : How many other people have gotta suffer ?

Gwen returns to sit next to Rhys’s body. Jack looks at Owen unspeaking.

OWEN : I’m gonna fix this. I’m opening the rift.

Owen walks back up the stairs to the main hub. Ianto looks at Jack and then follows Owen.

JACK : Make sure you stop him.

Ianto stops and turns to Jack.

IANTO : No.

Jack stares after Ianto as he leaves, not believing that even Ianto would side against him. Toshiko follows.

TOSHIKO : I’m gonna help him.

Gwen gets up and leaves the autopsy room quickly, pausing to speak to Jack as she leaves, madness colouring her eyes.

GWEN : Bilis was right, he said open the rift and everything goes back to normal. Owen’s right. I’m gonna get Rhys back.

JACK : Gwen. Gwen !

 

CUT TO :

THE HUB - CENTRAL

Owen types onto a computer to Ianto’s instructions.

IANTO : Enter emergency protocol one.

Gwen pushes Owen from the keyboard and takes over typing. As the code is entered an alarm sounds through the hub.

 

CUT TO :

THE HUB - AUTOPSY ROOM

Jack picks up his gun and runs upstairs.

 

CUT TO :

THE HUB - CENTRAL

Gwen continues typing as Jack enters. Owen stands in front of him.

JACK : Get away from the computer, Gwen. This is a trap, all these cracks around the world, they’re diversions, this is what Bilis wants.

OWEN : What are you afraid of, Jack ?

Gwen continues typing regardless and the computer requests a password. Ianto leans over.

IANTO : Rhea Silva.

Gwen types in the code and Jack aims his gun at her. Owen backs out of the way.

JACK : I said move.

They all look round at Jack.

TOSHIKO : What the hell are you doing ?

JACK : Final warning.

Gwen walks towards Jack, straight towards the gun.

GWEN : Come on, Jack.

JACK : You’re a united front now. Toshiko, the poor girl who’ll screw any passing alien who gives her a pendant; Owen, so strong he gets in a cage with a weevil, desperate to be mauled; Ianto, hiding a cyber girlfriend in the basement, your three comrades here pumped bullets into her, remember ?

GWEN : I’ve gotta get Rhys back.

Jack lowers the gun to look at Gwen.

JACK : Yeah, ‘cause you’re so in love with Rhys that you spend half your time in Owen’s bed.

Gwen punches Jack hard in the face, knocking him to the floor in anger. Owen takes the gun and aims it at Jack.

GWEN : Fuck you !

OWEN : We are relieving you of your command, Captain. We’re opening that rift and getting back what we lost.

Gwen returns to the computer which now reads ‘retina prints of all Torchwood personnel required for authorisation. Enter’.

GWEN : Shit !

Jack starts to get to his feet, glaring at Owen.

OWEN : Stay down !

JACK : You wanna be in charge, Owen ? You gotta have significantly bigger balls.

Jack stands and Owen shoots him in the forehead. Jack falls to the ground dead and Owen fires two further shots. Toshiko puts her hands to her mouth in shock while Owen shakes holding the gun.

OWEN : I am sick of people doubting me.

Gwen slowly reaches to take the gun from Owen while Ianto moves to Jack, crouching down next to him.

IANTO : What have you done ?

They all stare at Owen in disbelief. They must continue what they started and all input their retina scans into the computer.

GWEN : We’ve still gotta do Jack’s.

Owen scans Jack’s eye. The scans are checked and the computer screen changes : ‘Authorisation complete. Institute emergency protocol one ?’ Gwen presses ok and a notice appears : ‘Warning. Protocol activation will endanger Torchwood infrastructure’. Gwen glances at the rest of the team before her eyes land on Rhys’s body, furthering her resolve. She presses return to institute the protocol. An alarm sounds immediately and the hub starts to shake as the rift starts to open. The guests in the vault start shouting as the team looks around them. Jack gasps back to life, Gwen screams as he grabs her ankle. The rest of the team stare at Jack shocked.

OWEN : Oh my god !

JACK : What have you done ?

Gwen looks round towards the water tower. Electricity sparks onto the tower from the surroundings and the water tower becomes a blaze of light, powering up the tower and into the sky, as the rift opens in earnest. The hub shakes more violently and the team rush to vacate the premises. The roman soldier vanishes from the cell - opening the rift did reverse the process. Gwen tries to pull up Jack, Ianto goes to help as the board room explodes in a shower of glass.

GWEN : Help me move him !

Jack staggers through the hub towards Owen and Tosh, an arm slung around Ianto and Gwen’s shoulders. Unseen by Gwen Rhys’s body disappears from the autopsy room. Owen forces open the gates to the cog door. As Jack, Ianto and Gwen goes through Jack’s office Ianto picks up Jack’s coat and Jack pushes him in front as they go down the narrow stairs, gaining strength.

JACK : Go.

They exit the hub in a maze of falling walls.

 

CUT TO :

NARROW BACK STREET - DAY

Owen jogs down the street, Toshiko next to him. Jack, Ianto and Gwen bring up the rear, Jack still leaning on them for support.

GWEN : It’s alright Jack, everything is gonna go back to normal.

Owen and Tosh stop and look ahead of them. Following their gaze Gwen moves away from Jack to stand between the others, leaving Jack to lean on Ianto. Bilis stands in the road looking at them, confidently. Gwen walks forward, stopping a distance away as Bilis speaks triumphantly.

BILIS : From out of the darkness, He is come.

GWEN : What is he talking about ?

Gwen shouts in angry dismay, realising that she has been tricked by Bilis.

BILIS : Son of the Great Beast. Cast out before time, chained in rock, and imprisoned beneath the rift.

GWEN : What !

Bilis doesn’t answer but stares upwards.

BILIS : All hail Abadon. The Great Devourer…

Gwen follows Bilis’s gaze behind them, followed by the rest of the team. A huge horned beast towers above the buildings behind them striding towards them roaring, setting off car alarms as the ground trembles with each step.

BILIS : …come to feast on life. The whole world shall die beneath his shadow.

Abadon roars down at them and moves away, striding over the city as the terrified public run screaming from him. As his shadow falls over them they fall to the ground dead.

BILIS : And look upon him my god and know my work is done.

Gwen hears Bilis vanish and turns slowly to check. She returns to the rest of the team, Jack now firmly back in charge.

GWEN : How do we stop it ? Tell me what to do, Jack.

Jack looks around at his team and makes no comment - allowing them to accept his leadership once more without telling them that he told them so. He lands his gaze on Gwen, knowing how to stop this monster.

JACK : Just you. Get me to an open space.

Gwen willingly drapes Jack’s arm over her shoulder.

 

EXT. HILLSIDE - OVERLOOKING CARDIFF

Gwen speeds the SUV to a stop on a large piece of wasteland and Jack gets out of the vehicle. Abadon still moving over the city before them. Jack staggers away from the car and Gwen runs to him, afraid for him.

GWEN : What are you gonna do ?

JACK : Abadon is the bringer of death, let’s see how he does with me. If he feeds on life, then I’m an all you can eat buffet.

Gwen grabs Jack trying to stop him.

GWEN : No wait, wait you’re too weak.

Jack forces Gwen’s hands away and pushes her back towards the SUV, his eyes only on Abadon.

JACK : Get out of here. Get, go ! Drive as fast as you can.

Gwen stands where she is, watching Jack walk to the top of the hill to confront Abadon.

GWEN : Jack !

JACK : Bring it on !

Abadon turns to Jack, sensing his life force and coming over to tower above him. As his shadow falls over Jack he feeds, howling as he pulls the life force from him until he collapses in his gluttony and disintegrates. Jack falls to his back, dead. Gwen runs to Jack’s side and rocks his body in grief.

 

INT. GWEN’S FLAT - DAY

Gwen runs into her flat and sees Rhys in the living room.

GWEN : Oh you’re here.

RHYS : Weren’t you just here a minuet ago ?

GWEN : You’re here !

Gwen goes to Rhys and pulls him down for a kiss in relief.

GWEN : Go to bed, get some sleep and I’ll be back for you.

Gwen kisses Rhys again before she leaves.

 

INT. THE HUB - MORTUARY

Jack lies on one of the shelves, Owen and Tosh standing to one side, Ianto on the other. Gwen walks towards them and stands next ot Ianto. She looks down on Jack, lying pale and dead.

GWEN : You’re certain ?

OWEN : He’s ice cold, no vital signs.

GWEN : He survived when you shot him. When I first joined he said he couldn’t die.

OWEN : He was wrong.

GWEN : I want to sit with him.

Owen nods and moves away while Gwen strokes Jack’s face lightly. Toshiko leave silently, leaving Gwen alone with Jack. Hours pass while Gwen paces the mortuary, waiting for Jack to come back and alleviate her grief and guilt. The others watch her from the central hub on a monitor.

OWEN : How long is she going to do this ?

Ianto glances at Owen, silencing him. Ianto tidies Jack’s desk before picking up Jack’s coat and holding to his face, a grief hidden from the others. Toshiko stands in the mortuary with Gwen.

TOSHIKO : It’s been days. We have to face up to it, he’s not coming back.

GWEN : I believe in him.

TOSHIKO : Let him go, Gwen.

Toshiko walks away. Gwen knowing Toshiko is right picks up Jack’s hand and holds it to her face before leaning over and kissing him softly. She walks away.

JACK : Thank you.

Gwen stops in her tracks at the Jack’s whisper and smiles. She jogs back to him and Jack grins at her. Jack holds Gwen’s hand as they walk into the main hub. Toshiko looks over and runs to hug Jack when she sees him. Ianto sees and follows Toshiko, approaching Jack more slowly he reaches out to shake Jack’s hand. Jack pulls Ianto into a hug before kissing him. Owen rounds a corner and sees Jack, half approaching. Jack walks to Owen and stands silently while Owen struggles to find words.

JACK : I forgive you.

Owen starts to cry and Jack pulls him into a fatherly embrace while the others watch.

 

INT. JACK’S OFFICE - LATER

Jack sits behind his desk flicking through papers. Gwen perches on the desk.

GWEN : What’s happened to the rift ?

JACK : Closed up when Abadon was destroyed, but it’s gonna be more volatile than ever.

GWEN : The visions we had, we all saw people we loved. What did you see ?

JACK : Nothing. There was nothing.

GWEN : Jack ? What would have tempted you ? What visions would have convinced you to open the rift ?

JACK : The right kind of doctor.

Jack gets up from his desk, not wanting to share any more and leaves his office.

GWEN : Jack.

JACK : Where are they with those coffees ?

An alarm sounds and Jack looks over at the hand in its jar. The light inside flashes slowly and Jack smiles slightly. Uncertain that it is really happening until he hears a sound in the distance - the TARDIS. A wind flows through the hub throwing papers to the floor. Gwen walks through the hub to where Jack was standing - he is no longer there. Toshiko, Ianto and Owen enter the hub through the cog door and Gwen walks down the stairs to meet them.

GWEN : Did you see Jack on your way in ?

TOSHIKO : No.

OWEN : I thought we tided up in here. What’s the matter ?

GWEN : Erm, he was just here. Something’s taken him, Jack’s gone.

 

CLOSING CREDITS

 

GUEST CAST :

Bilis Manger - Murray Melvin / PC Andy - Tom Price / Lisa - Caroline Chikezie / Diane Holmes - Louise Delamere / Doctor - Matthew Gravelle / Toshiko’s Mother - Noriko Aida / Policeman - Russell Jones / Roman Soldier - Jamie Belton / Newsreader - Carrie Gracie / Weevil - Paul Kasey / Religious Woman - Rhian Wyn Jones.

Please note that this script has been re-produced as accurately as possibly for [www.torchpedia.co.uk Torchpedia] from the televised episode. It is not a transcript of the original script by Chris Chibnall.

Kikavu ?

Au total, 38 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stephane25 
18.02.2018 vers 20h

Phoebus 
17.02.2018 vers 07h

LaFriteFan 
24.02.2017 vers 21h

tauriel 
04.01.2017 vers 12h

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Le capitaine dans un nouvel audio !

Le capitaine dans un nouvel audio !
L'année chez Big Finish se terminera avec l'épisode "Torchwood: Expectant" avec le Captain Jack...

Martha Jones est de retour !

Martha Jones est de retour !
Plus de 10 ans après sa dernière apparition dans l'univers Doctor Who, Freema Agyeman reprend son...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui, 1er septembre, veille de la rentrée, fini les vacances d'été, la plage etc... reste...

Years and Years débarque en France

Years and Years débarque en France
Ecrite par Russell T.Davies, l'homme à qui on doit Torchwood, Years and Years a été diffusée il y a...

Photo du mois : tous au blond!

Photo du mois : tous au blond!
Non vous ne vous êtes pas trompé(e)s de quartier, vous êtes bien à Torchwood (et pas chez Buffy)! Et...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

God Save The Queen JOHN BARROWMAN le forum

HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Locksley, Hier à 11:26

Dernier jour pour vous inscrire au tirage au sort permettant de gagner une HypnoCard Collector Roswell Bonne chance !

serieserie, Hier à 15:31

Sortez votre plus belle Plume! L'HypnoPlume vous attend

pretty31, Hier à 20:37

Plus que huit chapeaux disponibles pour Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

bloom74, Hier à 23:06

Le quartier Supernatural a besoin de votre vote de thème pour pouvoir changer notre thème sur le quartier. D'avance merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site