198 fans | Vote
Pour poster sur ce forum, tu dois t'identifier
Traductions : vidéos, scripts, interviews...chrismaz66  (27.09.2009 à 12:34)

Je commence un sujet pour traduire les différentes apparitions vidéos des Comic Con spécial TW ! (il s'agira de synthèses, bien sûr, je ne peux pas TOUT traduire, hélas)

A suivre...

iantoculen  (27.09.2009 à 19:05)

Merci pour ton dévouement Tata.

chrismaz66  (10.12.2009 à 11:47)

Pour commencer, et pour se faire plaisir, je vous propose de traduire ce condensé de ">Janto au Comic de San Diego 2008, avec un JB et un GDL assez agités !!!

D'ici quelques jours, ce sera fait ! Foi de Chris !

Arianrhod  (10.12.2009 à 12:26)

Cool, merci beaucoup !!

chrismaz66  (10.12.2009 à 12:31)

Oups le lien ne s'est pas mis correctement, je retente, que vous sachiez de quoi que je suis en train de parler !!!(you're welcome Arian).

https://www.youtube.com/watch?v=SLgno0WT5Wk

iantoculen  (10.12.2009 à 14:51)

Magnifique, merveilleux. J'ai hâte. Un grand merci tata.

merciVianaha  (10.12.2009 à 16:54)

J'aprécie et j'dmire ton travail à sa juste valeur. Je suis moi-même incapable d'en faire autant malgré mes sept années de cours au collège et au lycée. ^^'

oui merci Chrisnath7  (10.12.2009 à 23:31)

je n'avais vu que des extraits et cette vidéo promet...

bonne trad

chrismaz66  (14.12.2009 à 13:15)

Tata Chris a une bonne nouvelle : il existe un transcript en anglais de cette vidéo ici

Alors remercions lv2bliberal pour son boulot.

Je vous propose donc de traduire cette transcription complète, pour ceux-celles qui ne pipent pas un mot d'anglais, mais avouez que j'assure sur ce coup hein?

Ce sera fait dans la semaine, comme promis, encore un peu de patience, mais vous avez de quoi vous éclater d'ici là !!!

ENJOY!

Rhea01  (14.12.2009 à 13:17)

merci, Boss, tu assures comme toujours. c'est tout à fait réjouissant comme lecture. je m'y mets tout de suite.

Charlotte Church reçoit JB 2007chrismaz66  (14.12.2009 à 13:47)

My pleasure, voui, je suis tombée un peu par hasard dessus et j'ai trouvé ça tellement sympa de la part de l'auteur de la vidéo que je suis allée le remercier personnellement, via le web!

En revanche, si quelqu'un est intéressé par cette ITW de John Barrowman, tout aussi "naughty" , je l'ai déjà traduite ! durée 30 minutes.

Vous n'avez qu'à demander, un copié/collé et c'est bon (car il n'y a pas QUE Ianto dans la vie hein????)

 

iantoculen  (14.12.2009 à 14:56)

Oh oui Tata, balance la. S'il te plait.

Sulli  (15.12.2009 à 18:13)

J'ai lu le 'script' (je sais pas comment le dire mais je pense que vous avez compris) du Comic Con de San Diego. Merci Chrismaz, j'étais morte de rire =D Y'a quelque truc que j'ai pas trop compris =S mais bon jsuis qu'en troisième alors jme plain pas trop =)

 

Encore mercii parce que j'ai regardé la vidéo et j'ai juste compris quand JB dit qu'il y a beaucoup de John dans Jack et vice versa et qu'au final il n'a pas compris ce qu'il a dit =)

Suite du transcript anglaischrismaz66  (16.12.2009 à 12:12)

Notre cher Livejournaleux a retranscrit la totalité de la Comic Con 2008, avec aussi la Gallifrey One con. (GDL et Kai Owen, plus excités encore que JB !!!) je vous mets le lien ici.

Que du bonheur !!!!

Sulli, normal que tu ne piges pas tout , c'est très "fleuri" comme langage, je planche sur la trad. comme promis.

Crystalyde, c'est à ta demande que j'ai cherché ces news, tu as bien fait de me demander, c'est du travail en moins pour bibi et il aurait été dommage de rater ces vidéos ! 

Sulli  (16.12.2009 à 14:05)

Oui j'ai remarqué que le language était très fleuri. Mais bon jm'en douté déjà que sur la vidéo JB et GDL pétaient la forme... Et jme suis un peu penché sur les traductions des interviews que j'ai en Anglais car mes amies ne comprennent pas pourquoi je rigoles souvent toutes seule en lisant de l'anglais =) . C'est grâce à ça que j'ai 'découvert' ce language fleuri (pour 'Marry... shag... cliff' par exemple)

mercicrystalyde  (16.12.2009 à 14:11)

j'ai trouvé un travail depuis peu alors me connecte moin souvent mais un grand merci pour tout ce travail pour moi qui suis une vrai nullité en anglais je te remercie grandement

crystalyde  (16.12.2009 à 14:39)

j'avoue que la traduction "Charlotte Church reçoit JB 2007" me plairais bien aussi car effectivement il n'y a pas ianto dans la vie.

chrismaz66  (17.12.2009 à 12:35)

Ravie de savoir que tu as trouvé du boulot, Crystalyde, c'est toujours une bonne nouvelle !!!!

Alors je vous poste la traduction de Charlotte Church, qui vaut son pesant de cacahuètes !!(faudrait peut-être créer un topic pour ça, un lien sur le menu, non?)

Traduction complète de l'émission du 30/03/2007 (environ 30 minutes)
Merci à Antoinette pour sa précieuse collaboration cheers

Charlotte Church reçoit John Barrowman

Mon invité est l’homme le plus chanceux du monde, il fait craquer les filles autant que les garçons, il chante, il danse, et il incarne aussi un super héros féru d’action. Ce ne peut être que …John Barrowman!
(l’orchestre joue « ce soir on vous met, ce soir on vous met le feu ! Je ne connais pas la version UK, NDR).
CC : tout d’abord, toutes mes félicitations vous venez de vous marier.
JB : oui, merci. En fait c’est plus un PACS, et ça s’est passé au Pays de Galles et oui…
(on voit une photo de JB et Scott avec leurs chiens).
JB : ah , c’est nous , oh mon dieu, il faut que je vous dise, vous voyez le petit chien au milieu, eh bien j’ai du l’endormir ( le faire euthanasier)
CC : oh mais que c’est horrible.
JB : ce qui est terrible, c’est que Penny m’a accompagné depuis mes débuts ici en Angleterre, en 1989, elle avait 17 ans et demi, donc elle a eu une belle vie.
CC: oui.
JB : et un soir que je rentrais à la maison, elle n’avait pas l’air en forme, alors je l’ai emmenée chez le véto et voilà, mais je vous remercie de me montrer cette photo. Donc là c’est moi, Scott et les chiens.
CC : ils sont magnifiques vos chiens.
JB : c’était à Cardiff. A Saint David’s.
CC : ah bon. Vous êtes ensemble depuis 17 ans?
JB: oui.
CC : est-ce que le mariage va changer quelque chose pour vous?
JB : mon compagnon, Scott, dit que maintenant on peut se mettre à grossir. On n’a plus à se veiller à sa ligne maintenant qu’on est ensemble. Non, en fait, ça n’a pas vraiment changé quoi que ce soit car nous nous sommes officiellement engagés l’un à l’autre depuis 10 ans , quand nous avons signé notre hypothèque commune , donc voilà , mais pour le symbolisme, si d’autres personnes gays désirent ainsi s’engager de manière publique , cela peut les aider car nous en avons le droit, je pense.
CC : absolument.
JB : bon maintenant que le merdier politique a été évoqué, amusons-nous !!!!
CC: alors vous venez de fêter vos quarante ans, c’était comment?
JB : c’était chouette, j’étais en fait en train de terminer la saison 3 de Doctor Who, les 2 derniers épisodes dans lesquels je joue, en fait j’ai fêté mes deux derniers anniversaires sur le plateau de DW, et à minuit, on a apporté un gâteau « Dalek », et David, Freema et le reste de l’équipe m’ont chanté "bon anniversaire", et on est restés assis là, à manger du gâteau, à boire du champagne, pendant une vingtaine de minutes, alors on a fini de tourner vers 4h du mat, et donc vers la fin de l‘un de ces épisodes, ça se voit on est un peu « pompette », vous savez pourquoi maintenant!
CC: on vous connaît mieux sous le nom de Captain Jack Harkness dans DW, et aussi désormais dans le spin-off Torchwood, alors dites-nous en plus.
JB: Torchwood (il commente la photo sur l’écran : là c’est moi devant le Millenium Square, juste devant la Baie de Cardiff), et L’équipe Torchwood est chargée de combattre des aliens , de récupérer leur technologie pour armer l’humanité, il existe une Faille spatio-temporelle qui traverse Cardiff, et c’est donc là que nous avons notre Base, (au public : ne rigolez pas!).
CC : j’allais dire justement comment ça se faitqu'une agence de veille intergalactique soit basée à Cardiff?
JB: car il y a pas mal, …je me suis aussi posé la question, je peux vous assurer qu’il a pas mal de putains d'aliens à Cardiff, et des bons! (rires)
CC : et des moins bons.
JB : et des moins bons, oui. En fait c’est fun, et ça redonne un élan de vie à cette ville. Nous sommes vraiment une bonne vitrine pour la région.
CC: il parait que vous êtes un dingue de gadgets.
JB : c’est vrai.
CC: alors quel genre de gadget aimeriez-vous emporter avec vous en particulier?
JB : eh bien , il y a bien une sorte de bracelet que Jack porte et qui regorge de secrets que je ne peux vous dévoiler car ce sera dans DW , j’aimerais l’avoir car avec ce bracelet vous pouvez voir à l’intérieur des gens, projeter des hologrammes, je peux aussi voir vos sous-vêtements, par exemple…
CC : **********??????????????
JB (rires) : on a aussi une salle à Torchwood avec tout un équipement médical, ça me tenterait bien aussi, ouh que c’est pas bien , de ramener certains de ces trucs médicaux chez moi. Il y aurait de quoi faire avec ces trucs pointus.
CC : bon je vais une subtile transition...
JB : apparemment vous voyez à quoi je pense hein? (il montre son ventre, car elle est enceinte)
CC : non, pas du tout, le meilleur reste à venir, merci de me le rappeler. (elle parle au bébé: reste là dedans aussi longtemps que tu pourras!).
JB : je viendrai filmer.
CC : arrêtez ça! Alors pour Torchwood, combien de temps vivez-vous à Cardiff pour les tournages?
JB : euh, environ 8 mois par an. J’ai une maison là-bas, c’est un peu ma résidence secondaire. Car on y tourne beaucoup, c’est du boulot. Les gens ne voient que ce type avec cet énorme manteau qui dégouline sous la pluie, c’est inhabituel de voir ça à Cardiff, donc oui j’y passe 9 mois par an.
CC : alors comment trouvez-vous cette jolie ville, car c’est ma ville, non…ce n’est pas vrai…
JB : franchement?
CC : oui.
JB : je l’adore! Ce qui m’a surpris le plus ici, c’est que…on sait et on imagine bien les gens qui vivent à Londres, qui sont ouverts, tolérants, qui s’excusent quand ils vous passent brutalement à côté, mais ici, depuis notre pacs avec Scott, quand j’ai joué dans le pantomime à Cardiff, les gens , en couple, de 50/60 ans venaient nous offrir des cadeaux en nous félicitant, des jeunes mères de familles, des pères célibataires, tous ces gens sont venus à nous, et ça nous a vraiment bluffé, car on ne s’attend pas forcément à ça ici. Non c’est une ville chouette.
CC : c’est vrai.
JB : la seule chose qui m’inquiète un peu, je sais que j’ai des fans d’ici, ne le prenez pas mal, mais je vous en supplie, ne m’envoyez plus d’animaux en peluche.
CC : pourquoi.
JB : on m’a envoyé beaucoup d’animaux en peluche, et il y a des gens que j’appellerais des « amateurs de lapins-toys » (qui se masturbent avec des lapins en peluche , NDR), car j’ai reçu un jour un lapin en peluche un peu…sale. Mais je ne vous fait pas le détail…
CC : si si.
JB : une fille a pris son lapin avec elle dans son lit, et s’est « fait plaisir » en se frottant comme ça (voir le « mime » de JB, NDR), et elle me l’a envoyé, et j’ai vite compris de quel type de « souillure » il était question car quand je l’ai posé (le lapin) , mon chien s’est jeté dessus en le sniffant puis en le lêchant!
CC : c’est dégoûtant!
JB : alors s’il vous plait, plus jamais de peluches.
CC : alors quel est le monstre le plus effrayant que vous ayez rencontré durant le tournage de la série?
JB : vous n’allez sans doute pas aimer ce que je vais dire, mais les monstres les plus effrayants que j’ai rencontrés pendant le tournage , ce sont des blondes, aux brassières sans bretelles, en mini jupe et talons aiguilles, que l’on appelle communément les « pros de la pompe », et qui se battent contre les mouettes, avec les mains pleines de frites et de sauces. Mais ces filles ne sont pas natives de Cardiff.
CC : non.
JB : elles viennent des villages environnants.
CC : j’allais le dire. Jack Harkness a sa propre figurine de super héros, alors je me disais qu'il aurait besoin d'un ennemi juré, je vous présente ma « Rhonda ».
(elle montre une figurine). C’est à peu près ce que vous venez de décrire, vous voyez elle a un bracelet à la cheville, elle a une portion de frites à la main, une mouette, et elle est…(elle relève la jupe de la poupée).
JB : ah, elle est touffue ! (elle a un minou, NDR).
CC : eh oui elle est touffue.
JB : une jolie moule !
CC: ouh…! Alors Jack va jouer avec Rhonda?
JB: Captain Jack va jouer avec Rhonda, je pense qu’il gardera ses distances avec elle, et les « frotteurs de peluches » (bunny rubbers, NDR.)
CC : je pense que c’est pareil pour la plupart des hommes.
JB : je me demande comment elles font pour sortir ainsi . Je n’ai jamais vu…
CC : je vois tout à fait de quoi elles ont l’air : des brassières décolletées, des jupes ras-la -touffe, des bottines talons aiguilles, les cheveux tirés en arrière en chignon, des grandes boucles d’oreilles à la créole.
JB : oui, des yeux maquillés en bleu.
CC : et dans la rue, elle diraient…
JB : ne vous approchez pas de mes frites!
CC : je suis désolée mais j’ai payé ces frites, viens me brouter le minou si tu veux de mes frites.
JB: Reddian, enlève tes mains, pas touche!
CC: ah…!!!!
JB : je plaisante pas! Mais j’adore Cardiff.
CC: oh oui, rien que pour ça , cela vaut le coup d’y aller.
JB : on Cardiff pour ça.
CC : vous devez aller au Flares ou au Reflex pour vous rendre compte.
JB : pensez aux lettres d’injures que vous allez recevoir.
CC : ce n’est pas un souci.
JB : je vous les fait parvenir chez vous alors.
CC: j’ai l’habitude, à chaque fois que je retourne en centre ville, je me fais descendre (elle imite une fille : qu’est ce que tu as encore dit sur nous hein?), mais je les aime, je vous adore les filles!
Fin de la première partie.

Charlotte Church reçoit John Barrowman, 30/03/2007
PART 2/3
CC: j’ai reçu Billie Piper (Rose Tyler dans les premiers DW), et elle m’a avoué que David Tennant était plus sexy que Christopher Ecclecston , qu’en pensez-vous?
JB : à votre avis? Vous savez comment on surnommait David sur les tournages? Billie vous l’a dit ou pas?
CC : oui, Tennish.
JB : ouais, David Tennish- (comme « dix= ten, centimètres= inches, un « grand …engin» !!! NDR)
CC : et pourquoi ce surnom?
JB : parce qu’il a des grands pieds !…Non je ne vais pas le faire , bref, j’ai eu vent de ce surnom avant même que l’on travaille ensemble, et je suis carrément allé le lui demander, si c’était vrai. Et il m’a dit que c’était faux.
CC : non?
JB : si!
CC : et est-ce qu’il l’a sortie ?
JB : non hélas. Mais sa petite amie m’a dit « vous savez, c’est peut-être même plus que ça! »
CC : génial! Bien, Torchwood étant l’anagramme de Doctor Who, on s’est amusés à inventer d’autres anagrammes de différents programmes. Alors voyons si vous êtes bon à ce jeu là?
JB : oh, noooon, je suis nul dans les jeux de lettres.
CC : vous êtes prêt?
JB : ouais.
CC : on commence avec « lethal boy nob », regardez c’est écrit là.
JB : un indice?
CC : une fiction de la BBC1.
JB : pfffffff!!! Aucune idée, je fais de la télé, je ne regarde pas ce genre de mer..!!!
CC : ça parle d’un hôtel….
JB : ah oui, Hôtel Babylon, je l’ai fait ce truc en plus.
CC : exact, HB, bien joué. Un deuxième : « housewive orgy no vat », alors c’est une émission de société marrante.
JB : (au public) ah oui merci, chut, on fait comme si de rien n’était (comme s’il trouvait tout seul) : « haven’t I good news for you? ».
CC : oui. Numéro 3.
JB : je suis nul !
CC : « actual hen penis » (ce qui donne en français « véritable pénis de poule » !!!!, NDR ). C’est sur Channel 4.
JB : ça devrait me plaire comme émission !
CC : un agent immobilier, dans une région viticole (« hock countries »?NDR)
JB : oh oui, « a place in the sun ».(« une place au soleil »)
CC : oui! Super, vous vous êtes bien débrouillé, je suis impressionnée (elle se fout de sa gueule, NDR).
JB : … »un pénis au soleil »! Bien meilleur titre.
CC : au moins.
JB : désolé, je suis obligé de dire ça. Car (à Charlotte) vous avez en main un bien beau garçon!
CC : ouais, *****
JB : à chaque fois qu’il joue au rugby, bon je ne regarde pas ce sport, c’est juste pour le voir en short.
CC : moi aussi.
JB : oui mais vous l’avez en vrai !
CC : oui, quand je rentre à la maison je lui dis « va mettre ton short ». Et fais un petit jogging. C’est là qu’il me dit « fu..off » (va te faire enc…. ») , mais c’est tout lui, il est vraiment canon, fabuleux, adorable, j’ai beaucoup de chance….Vous êtes aussi connu pour vos talents de chanteur et de danseur, combien de comédies musicales avez-vous jouées?
JB : euh…je cois quelque chose comme 16, 17 comédies musicales.
CC : c’est beaucoup.
JB : en effet.
CC : quelle est votre chanson préférée de tous les temps?
JB : c’est la chanson « I am what I am » de la « Cage aux Folles »
CC (elle la chante): « I am what I am »….j’adore cette chanson.
JB : oui, c’est parce qu’elle rend compte de qui je suis vraiment, je veux dire si vous aimez quelque chose que quelque un d’autre n’aime pas, on s’en fout, on continue d’être ce qu’on est et d’aimer ce qu’on veut et le reste importe peu, c’est-ce que dit cette chanson.
CC : vous êtes aussi juré dans l’émission « how do you solve a problem like Maria? »…
JB : oui, on appelle ça aussi « how do you solve a problem like Gonorrhea" (= gonorrhée, maladie vénérienne, ndr).
On a dit ça un jour à des jeunes candidates, vous auriez vu la tronche qu’elles ont fait! Il y en a même une qui a éclaté en sanglots …Non, je blague, je blague, personne n’a pleuré! C’est une blague! Cette année dans « any drea m will do », on était à la recherche d’un garçon pour le show « Joseph et son étonnant manteau de rêves en technicolor « (Joseph and his amazing technicolor dreamcoat NDR).Et j’ai demandé aux producteurs si je pouvais faire le même exercice mais ils ont refusé.
CC : la lauréate, Connie, a été beaucoup critiquée pour avoir annulé sa participation au spectacle, à votre avis, elle n’avait pas les épaules pour ça?
JB : euh, elle a travaillé dur, et je me connais, je pense qu’on ne devrait pas chanter quand on est malade. A mon avis, elle a subi pas mal de pressions de la part des producteurs mais aussi du public, car, le public l’a choisie et 13.9 millions de places vendues, donc la pression était forte, mais vous savez 2 semaines de spectacle sur les planches, par an, ce n’est rien du tout!
CC : j’imagine que de jouer 8 spectacles par semaine, c’est juste incroyable..
JB : oui, vous savez c’est ce que je dis toujours quand la question se pose, ce soir quelque part sur une scène de théâtre, un ou une des artistes principaux ne jouera pas car il/elle est malade, et c’est normal, mais on en a fait tout un flan parce que les gens sont venus pour voir le spectacle, mais bon…
CC : bien sur…alors dans cette nouvelle émission qui démarre demain vous êtes à la recherche de quelque un pour incarner Joseph et son étonnant manteau de rêves en technicolor , ce sera mieux que « how do you solve..? »
JB : je pense que ce sera bien mieux pourquoi? Parce que l’année passée les candidates ne savaient pas dans quoi elles se lançaient, elles n’avaient aucune idée du spectacle. Là, les candidats savent qu’au bout de l’émission il y a un rôle qui attend le gagnant, les enjeux sont plus grands. Et aussi pour être franc, avec les filles, quand l’une d’elles devait partir parce que le public l’avait éliminée, elle disait « au revoir, tant pis, pas pour moi ce coup-ci », alors que les garçons, quand ils sont éliminés, ils font bloc, et c’est marrant à voir, il y a une franche camaraderie entre eux qui est assez exceptionnelle.
CC : vous avez déclaré dans la presse que « les gros n’ont pas besoin de postuler pour jouer une comédie musicale», qu’avez-vous contre un peu d’isolation?
JB : non, ceux qui me connaissent le savent, j’ai toujours pensé que des formes généreuses étaient bien plus agréables que pas de formes du tout. On a déformé mes dires, ce que je disais en fait c’est qu’il faut être en grande forme physique pour jouer 8 spectacles par semaine.
CC : danser…
JB : chanter et danser, mais ça n’a jamais voulu dire qu’il faut être mince pour être en forme, on peut être rond€ et être physiquement au top, mais ça ils l’ont coupé dans l’article alors ça nous a valu quelques bannières du genre « il n’y a pas de gros(ses), bla bla bla, mais si vous regardez bien..
CC : y en a beaucoup.
JB : je vois beaucoup de gros ici oui!(rires) . 2 ou 3 filles de Cardiff avec leur cornet de frites, « ouais, any *****will do! »
CC: *******!!!
JB : (il chante en levant la jambe ) : je vous montre ma poupée !!!
CC : (rires) : on arrête! Bon votre émission sera en compétition avec une autre, ******(grease?, NDR) du même genre mais tout de même différent. Etes-vous confiant vue votre popularité?
JB : ce sera une belle compétition. Ce qui va se passer, certains vont regarder « grease » (?NDR) et les autres vont nous regarder dans « any drea m will do », et aussi certains enregistreront l‘un pour regarder l‘autre, , mais vous m’auriez dit il y a 5 ans que 2 émissions sur les comédies musicales passeraient un soir en prime time, je vous aurais ri au nez, comme n’importe qui, mais là nous avons 2 grosses émissions sur 2 grandes chaînes de télé, alors allons-y, car si cela peut relancer ce genre de spectacles c’est super, car j’ai débuté là dedans et c’est pour ça que j’y participe.
CC : absolument.
Charlotte Church reçoit John Barrowman 30/03/2007
Part 3/3
CC : vous êtes originaire de Glasgow ( Ecosse ), mais vous parlez avec un accent typiquement américain, pourquoi?
JB : c’est parce que durant mon séjour aux USA, à l’école, les gamins se moquaient de mon accent écossais, mais…quand je suis en famille avec mes parents, mes frères et sœurs, je parle avec l’accent écossais .
CC : il vous va tellement mieux !
JB : le truc c’est que mon compagnon Scott , lui n’aime pas quand je parle avec cet accent, sauf si on est dans le noir total , au beau milieu d’une pièce*****.Dégage sale pédé!
Quand on retourne aux USA pour voir mes parents en Floride, on y va la semaine prochaine, je parle comme ça, et ça le rend malade! Il déteste être dans la même pièce que moi et mes parents quand on se met à parler écossais, ça lui est étranger. C’est comme une deuxième personnalité…
CC : et ça vous va tellement bien…
JB : ça te plait chérie !(« gon yarself  Darling)
CC : Je pensais qu’on avait fait le tour de vos racines écossaises, mais ce n’est visiblement pas le cas, Harry qui travaille avec nous, il est de Falkirk.
JB (la reprend sur la prononciation du village) : Fal-kirk.
CC : Falkirk.
JB : moi je ne sais pas prononcer les noms gallois alors…
CC : oui. Fukrou par exemple, c’est dur à dire (= fuck you, NDR).
JB : Fukrou ! A ce propos, mon chauffeur, Sean (en aparté à la caméra « salut Sean, ça va? » ), il est Gallois et quand il était gosse il disait toujours à ses parents « je vais à Fukrou (= en anglais le jeu de mot est plus clair : je vais vous enc……!NDR)», et sa mère faisait « quoi??? », parce qu’il y a un village qui s’appelle comme ça….(en parlant du public) ils en ont rien à foutre , soit. Je trouvais ça drôle, non?
CC : j’aime bien, moi. Alors voyons si vous comprenez ce qu’un de nos collègues raconte. Première phrase.
JB : « tu n’es qu’un pauvre crétin » quelque chose comme ça.
CC : c’est ça « tu n’es qu’un putain d’idiot », c’est moins poli. Bien joué. Deuxième phrase.
JB : « tu es un sacré fumier, enc….* » (*mot bipé).
CC : oui, « tu es vraiment un enc….*». Vous êtes bon, John.
JB : je suis aussi un enc…*(*même mit bipé).
CC : et enfin troisième phrase.
JB : en fait il dit « cette Charlotte Church, quelle chaudasse, elle les veut tous! »
CC : Absolument, quel sagesse cet homme! Euh…pardon je ravale ma salive.
JB : pas de problème.
CC : est-ce vrai que vous avez postulé pour jouer dans « Will & Grace« ? .
JB : oui. En fait quand vous auditionnez pour une série télé, en fait moi j’étais arrivé jusqu’ au truc qu’on appelle « production call », c’est-à-dire que j’étais parmi les finalistes. Ensuite je n’ai plus eu de nouvelles pendant 2 ou 3 jours, alors mon agent m’a dit « appelle, qu’on te donne une réponse claire , j’en ai marre de les entendre dire que ça ne fonctionne pas tout à fait, bla bla bla » et donc j’ai eu la réponse, et vous savez ce qu’ils m’ont dit? Ils ont dit « que je n’étais pas assez « gay » pour le rôle !! ».
J’ai pris ça comme un compliment.
CC : ah bon?
JB : oui car ils ont pris un hétéro pour jouer un homo, ce qui est assez bizarre. Mais je comprends même si je n’approuve pas, parce qu’aux USA, ils pensent que le public accepte qu’un hétéro joue le rôle d’un homo, mais pas qu’un homo joue le rôle d’un hétéro, parce qu’il est homo, ce qui est complètement stupide, non?
CC : et Jack alors, il est gay ?
JB : je ne sais pas, je ne veux pas faire de vagues, mais il ne dit jamais s’il est gay ou pas!
CC : non. Mais mon gaydar (gay + radar = gaydar, Toinette, NDR) est branché sur la bonne onde.
JB : salut !?
CC : et il me dit que Jack est gay!
JB : oui il a bien des marques autour des lèvres !!!! ( à force de s’adonner à la fella… NDR).
CC : j’ai un quizz pour vous, regardez ces photos (sur l’écran, NDR). 3 de ces 4 personnes ont un point commun. Nous avons Philip Sccofield, Billie Piper, Le Prince Charles et Rob Lowe. Pouvez-vous me donner l’intrus parmi eux?
JB : ne serait-ce pas…Philip Scofield? Non…je les ai tous eus ! Non! C’est pas ce que je veux dire, non, j’ai bossé avec ces 3 artistes et j’ai travaillé pour lui (Prince Charles). C’est bon?
CC : non.
JB : oh pitié, ne me faites pas languir davantage.
CC : l’intrus est bien le Prince Charles, parce que vous avez montré votre « zizi » aux trois autres personnes.
JB : et j’ai un aveu à vous faire.
CC : non?!
JB (il montre le Prince Charles): j’ai pissé dans son jardin!
CC : oh !!!!!
JB : j’ai pissé à High Grove. Huh, les flics vont sans doute débarquer pour m’arrêter là! J’ai été convié par le Prince Charles et Camilla pour chanter lors d’une prise de fonctions officielles, donc j’ai chanté devant l’assistance officielle et puis j’ai eu envie de pisser, et la maison était bien à un quart de mile de l’endroit où je chantais. Et j’ai dit à la femme qui me faisait visiter « je dois aux toilettes » et elle me dit « je suis désolée mais c’est impossible, c’est à 400 mètres d’ici. » (il parle avec l’accent très chic d’Oxford)
CC : quel excellent accent!
JB : Merci.
et j’ai dit « vous ne comprenez pas. C’est pressé. », j’ai rajouté « je vais faire ça derrière les buissons, ok? ».
CC : et elle était d’accord?
JB : non, elle a dit « bon je vais tâcher de faire éloigner les gens mais il se peut que vous soyez vu par les caméras de sécurité »..
CC : et vous avez pris le risque ?
JB : oui. Et le truc marrant, c’est que j’étais dans le palais- et là je vous dévoile un peu des secrets- car j’ai rencontré la Reine , et il s’avère que j’ai raconté ce que j’ai fait à quelque un , ce qui fait que l’on sait ce que j’ai fait - une rumeur court selon laquelle j’ai pissé dans le jardin du Prince Charles.
CC : et comment est-elle? Comment avez-vous trouvé la mère du Prince Charles?
JB : ben c’est une mamie, j’avais juste envie de la prendre dans mes bras. Mais impossible de la toucher. Je l’ai rencontrée. Elle était charmante et elle accueillait 400 Américains qui avaient contribué à la vie sociale des Anglais, ce qui est super, mais ce qui fut marrant , c’est que quand vous vous présentez à eux (la famille royale), quelque un leur tend une carte avec votre identité pour qu’ils sachent à qui ils ont affaire, et moi on m’a présenté comme un PDG des pompes funèbres au Prince Phillip, et comme je suis grande gueule, car on n’a pas le droit de leur parler en premier, j’ai quand même dit « non, non, je ne suis pas dans les pompes funèbres, je suis John Barrowman, l’acteur. ». Et il a dit « oh oui , oui, parfait! ». Et je me suis dit « putain qu’est-ce que j’ai fait? ».
CC : eh oui, pas de permission de parler avant qu’elle ne vous adresse la parole, et vous devez répondre avec « oh votre Majesté »…
JB : votre «  Magnificience Royale ».
CC : ah ?!
JB : eh oui, sinon « MAM » , croyez-moi, je suis passé par là.
CC : « MAM »?
JB : « MAM » pas « maman «  (mum, NDR))
CC : Oh , moi je l’appelle juste Liz !!!!
JB (rires) : Lizzie, oui. J’ai en tête cette image d’elle quand les portes s’ouvrent après qu’elle ait parlé à l’audience, les portes de son bureau privé s’ouvrent, et elle s’en va, et l’image que je retiendrais d’elle c’est quand elle marche ********( il parle de boisson? Comme quoi la Reine serait adepte de la Dive bouteille? NDR).
CC : oh oui, c’est certaine. Et nous garderons vos formidables anecdotes pour nous John, merci infiniment de « les avoir gardés « dans votre caleçon (= ses parties intimes, NDR). Et d’avoir été un invité extraordinaire.
JB : je vous les montre plus tard, en privé.
CC : oh s’il vous plait, mon chéri. Mesdames et Messieurs , le magnifique John Barrowman.

FIN.
NB : juste deux petits blancs sur cette dernière partie, promis je me replonge dedans dès que possible. C'est bizarre mais quand JB commence à parler " cru" mon cerveau bug, je suis si sage ...

mercicrystalyde  (18.12.2009 à 16:45)

c'est super sympa d'avoir traduit l'interview

Toshiko17  (18.12.2009 à 22:22)

c est super sympa merci

chrismaz66  (19.12.2009 à 11:17)

You're welcome girls...Je suis en train de plancher sur la TOTALITE du Comic Con '08 (1h. de délire non-stop), c'est top à traduire, mais c'est hyper long donc patience, cadeau de Chrismaz pour...Noel !!!

Sulli  (19.12.2009 à 15:19)

Merci Chrismaz. Je viens de finir de lire Charlotte Church reçoit JB et je me suis dit heureusement qu'elle est là parce que là... j'aurai rien compris en anglais ^^

Rappel pour Space new chez nous !chrismaz66  (21.12.2009 à 13:07)

Notre cher Livejournaleux a retranscrit la totalité de la Comic Con 2008, avec aussi la Gallifrey One con. (GDL et Kai Owen, plus excités encore que JB !!!) je vous mets le lien ici.

Que du bonheur !!!!

Patience encore pour les traducs.

chrismaz66  (16.01.2010 à 16:22)

Bientôt fini avec la traduction Comic Con 08, encore un chouia de patience les filles^^^^

Space  (16.01.2010 à 18:16)

Whaou! C'est super! J'attends ta traduction avec impatience depuis longtemps car je suis incapable d'en faire autant, surtout que c'est effectivement très long. Encore merci!

Sulli  (16.01.2010 à 18:21)

C'est génial Chris, et quel courage !!

Même si je pense avoir compris la plupart des choses qu'ils disent, on ne sait jamais! Surtout avec leur language 'fleuri' ^^

chrismaz66  (17.01.2010 à 14:50)

Demain sans fautes la traduction Comic Con (Space, tu as un MP je crois^^^).

Foi de Chris.

Space  (17.01.2010 à 18:01)

Merci encore Chrismaz. Toi aussi , voir MP!

chrismaz66  (18.01.2010 à 16:42)

Comme promis, voici la Comic Con de juillet 2008 en version française.

Merci encore à Lv2bliberal pour son énorme travail.

BONNE LECTURE.

Torchwood Comic Con San Diego 2008

Traductions des transcripts de Lv2bliberal

PARTIE 1/7 (arrivée du panel, annoncé par la productrice TW Julie Gardner).

JG (Julie Gardner) : Cet homme est vraiment, vraiment sous-estimé, bon, *John embrasse Julie* ensuite nous avons GDL qui incarne Ianto, *John et Gareth s’embrassent…presque* ah…et qui joue Tosh, …Naoko Mori.

Modérateur (président de l’évènement : Mod) : Whoua, je sens qu’on va s’amuser…

JB (John Barrowman): je m’excuse à l’avance pour tout ce qui sera fait ou dit…non je blague.

Mod: cachez vos enfants.

JB : c’est du délire ici !

JG : c’est géant!

JB : j’adore!

JG : bref…

Mod : bienvenue donc, et comment…êtes-vous bien rentrés? Tout s’est bien passé?

JB : oui, je n’ai jamais de problèmes pour rentrer. Ouais, en fait j’ai passé hum…j’ai été étudiant à l’université de San Diego, donc je connais bien cette ville, mais ah…je reviens de… oui coucou San Diego…je rentre de Toronto là, depuis mardi, car j’enregistre une émission là-bas pour la chaîne CBC et hum…ouais, il y a des Canadiens , Youhou, y’en a 4...toute une malle , euh j’adore!

Mod : vous êtes arrivés dans une voiture bondée…

JB : oui, il y a toute ma famille, assise là , faîtes coucou, ma maman, mon papa, levez-vous…ma sœur, ma nièce et au fond Scott. Scott, mon compagnon, hey Scott, lève-toi, debout, et vous reconnaissez le tee-shirt que porte mon papa, normal,bref, oui, on était sept dans la voiture. (s’adresse à GDL et Naoko) Mais vous êtes là depuis quand vous?

GDL (Gareth-David Lloyd): euh…hier.

NM (Naoko Mori): Mais je connais la région pour y avoir passé quelques temps, j’ai mangé beaucoup de plats mexicains…euh mais cette fois-ci, j’ai passé une quinzaine de jours à Los Angeles, et c’est très sympa.

GDL : j’ai mangé beaucoup de Mexicains.

JB : oui mais tu es plus proche du bord, donc ça va, bref…

Mod : eh bien, Torchwood est franchement fascinant et bien plus « sexe » que Doctor Who. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur…

JG : tout ce que je peux dire c’est dieu merci Steven Moffat est parti d’ici, je n’ose imaginer ce que nous aurions fait sinon. Il serait en train de nous bassiner avec les histoires de ses ex.

JB : je ne sais pas trop , franchement, est-ce que c’est plus « sexe » que…je pense que…très bien…

GDL : ça l’est.

JB : ok, ça l’est. Mais ça n’est pas…est-ce que ça n’est pas simplement le reflet de la vie réelle, et du comportement humain, vous voyez, la condition humaine et tout ça. On a tous des compagnes/ons . On vit tous des histoires. On a tous des hauts et des bas. On flirte tous…C’est vrai, quand l’autre a le dos tourné. Tout le monde le fait et Torchwood ne fait que le montrer.

Mod : on couche tous avec des aliens.

JB : écoutez.

JG : surtout Tosh…

NM : c’est vrai, oui.

JB : Tosh est lesbienne, experte en alien.

NM : vous savez ce qui est marrant? Il me semble que vous en avez parlé mais vu que Tosh a quand même la vie amoureuse la plus misérable, elle s’en…

JB : c’est ça, ouais.

Public : *ce que crie le public n’est hélas pas compréhensible*

JB *rires*: c’est vous qui l’avez dit! C’est pas moi ! Oui, mais non…c’est drôle, les gens me disent sans cesse que Captain Jack , vous voyez, il est « sexe », il le fait , qu’il le fait tout le temps avec plein de gens …En réalité Jack ne fait quasiment rien.

JG : il garde toujours son manteau.

JB : oui, faire l’amour avec un manteau (= capote) c’est du sexe sans risque.

GDL : épisode 11? Il n’y avait pas de manteau dans la partie de cache-cache tout nu !

JB : c’est vrai. En réalité c’était marrant à tourner, car moi et Gareth, en fait on se demandait comment ça allait rendre à l’image, hein Gareth?

GDL : gros culs.

JB : gros culs, oui, et euh…toute la séquence a été…parce qu’on se marre quand on tourne des scènes de ce genre. Parce qu’en fait, on est…on ne peut pas…on ne…on ne se touche pas, on ne fait rien de bizarre, mais pour être franc… ma main a tâtonné sa cuisse.

GDL : et j’ai posé ma main sur ton pantalon par accident, non?

JB : c’est vrai. Très drôle. J’ai adoré.

Mod : et si chacun de vous nous parlait un peu de vos personnages?

PARTIE 2/7

Mod: et si vous nous en disiez plus sur vos personnages. Comme la façon dont vous avez abordé votre personnage, ses particularités, son passé, le…

NM : pardon je n’ai pas entendu…

JB : * imitant le japonais*

NM : ah je vois..

JB *avec accent japonais*: comment toi faire personnage?

NM : ah, euh…mon personnage.

Mod : oui, comment le définiriez-vous?

NM : j’adore Tosh. Comme tout le monde en fait…j’ai pas mal de points communs avec elle, je suis une mordue de technologie comme elle. Mais ce sont les geeks qui dirigent le monde. Et je l’adore car même si elle n’est pas douée pour exprimer ses sentiments, ce que j’aime chez elle, c’est qu’elle s’en sort toujours. Elle apprend beaucoup sur elle-même et sort peu à peu de sa coquille, et durant ce périple elle va davantage s’affirmer et se comprendre. J’aime bien ce genre de choses et…c’était quoi la question?

Mod : c’est bon, c’est bon.

NM : j’ai bu trop de café.

JB : vous avez ça aussi en commun, vous passez toutes les 2 du coq à l’âne.

NM : absolument, oui, elle est un peu comme…en fait je pense que comme elle met pas mal de temps avant de s’épanouir, et le fait qu’elle soit…

JG : elle meurt.

NM : je crois que je vais y aller là. *à John*: t’as dit quoi?

JB : quoi?

NM : quoi? Ah oui…je disais juste que comme elle a mis pas mal de temps pour s’épanouir. Elle a reçu une éducation très stricte, académique, donc..j’ai pris beaucoup de plaisir à la jouer, à la rendre de plus en plus sereine, plus entière, et hors de sa coquille.

JB : Gaz? *à Gareth*

GDL : c’était quoi déjà la question?

JB : comment décrirais-tu ton personnage et qu’est-ce que tu aimes chez…

GDL : hum…

JB : Ianto.

GDL : Ianto, c’est ça. C’est lui que je joue dans TW. Euh…j’aime les aspects mystérieux de son personnage, le fait qu’on connaisse peu de choses sur lui, , son euh…le fait qu’on ne voit jamais son appartement, où il vit, rien de son passé. Tout ça le rend un peu plus secret, un peu plus intéressant, plus marrant à jouer. Et il finit par se taper le héros, donc c’est pas mal non? Cela joue beaucoup dans sa notoriété.

JB : euh…Captain JH, euh…ce que j’aime chez CJH c’est qu’il est mystérieux. Il est atypique. La première fois qu’on voit Jack dans DW, il n’est pas vraiment estimable. Mais j’aime la façon dont, les scénarios, et là je redis merci à Steven car c’est en partie grâce à lui que je suis ici aujourd’hui, et grâce aussi à Russell et Julie, pour avoir crée Jack, et la façon dont Jack devient plus humain car il aime profondément les gens. Il comprend qu’il est important de sauver les gens, d’épargner le danger, et si pour cela une personne doit être sacrifiée pour en sauver un millier, boom. Il le fait. C’est ce genre d’attitude. Il y a beaucoup de JB dans le personnage de Captain Jack. Et il y a beaucoup de Captain Ja…*rires* je viens de réaliser ce que je dis.

GDL : il y a pas mal de Ianto aussi là-dedans.

JG : oh mon dieu, que c’est coquin.

JB : mais…le truc que j’adore, et c’est en partie grâce à vous tous, les fans, c’est qu’il est devenu une icône, un héros, et rien n’est plus jouissif que de jouer un super héros, et chaque jour de tournage, même si j’ai passé une mauvaise journée la veille ou que je ne suis pas en grande forme, il faut que je vous dise, j’adore jouer ce personnage, et savoir que vous l’aimez aussi, j’en suis ravi…

Mod : bien ils demandent à voir un extrait donc nous allons éteindre les lumières et envoyer la vidéo…

-vidéo-

JB : nous devions nous y tenir. Et Eve et moi-même avions eu du mal à répéter ces scènes, même en parler maintenant…Ce fut un choc psychologique car non seulement nous perdions des membres de l’équipe, mais aussi des membres de notre famille, de notre famille TW, et *à Naoko* tu as été magnifique dans cette scène.

NM : merci beaucoup. C’était si dur. C’était si bizarre, et c’est la deuxième fois que je meurs dans les bras de John.

JB : c’est vrai.

NM : on a joué ensemble…oui.

JB : on a joué « Miss Saigon » ensemble, il y a pas mal d’années de ça, elle jouait Kim et moi j’étais Chris, et elle embrassait déjà super bien.

NM : non mais sérieusement, tu me fais pleurer…

JB : c’est marrant car ma nièce , Clare, dit toujours , elle regarde tout ce que je fais, et elle dit « j’aime regarder jusqu’à ce que je vois oncle John pleurer, là je ne peux plus regarder ».

NM : vous savez, il y a toujours…

JB : elle devient…c’est pour ça qu’elle a baissé la tête pendant la vidéo, à l’instant. Tu sais qui est gentil avec elle, hein Clare?

JG : je suis désolée. Désolée, elle devait mourir.

JB : ok.

PUBLIC : ramenez-la!

JG : vous déclenchez la manif là non?

Mod : bien, à présent nous allons…je pense qu’on va répondre aux questions du public. Veuillez avancer. Merci de poser des questions courtes, , pas de préambules, pas de déclaration perso, pas d’histoires à rallonge, et oh, aucune question sur la suite de la série car ils ne vous répondront pas .

JG : non.

JB : mais j’ai lu un script.

JG : oui, s’il parle il explose.

PUBLIC : bonjour tout le monde.

JG : j’adore votre adipose. Whouah!

PUBLIC : voilà ma question, il y a une scène du film Downfall (le Dictateur, NDR) qui passe sur you-tube, qui a été remontée avec de nouveaux sous-titres, et on voit Hitler qui dit être très déçu par la fin de TW.

GDL : je l’ai vu. C’est marrant, vraiment très marrant.

JG : jusqu’où les gens peuvent aller!

JB : je l’ai vu, mais je trouve qu’ils y sont allés un peu fort.

GDL : mais c’est drôle.

JB *à la personne du public* : c’est vous qui l’avez fait? Non, ok, non. C’est en effet très, très drôle mais un peu malsain…mais j’adore.

PUBLIC : une question pour Julie…vu le final de DW, et la dernière scène avec Jack, quelle est la probabilité que l’on retrouve les deux personnes qu’il a laissées derrière lui dans TW?

JG : je ne peux rien dire. Vous n’aurez qu’à regarder. Mais ce que je peux dire c’est que TW3 sera distribué par BBC America. Le contrat est scellé. Nous ignorons si ce sera diffusé mais TW3 le sera au Royaume-Uni au printemps prochain, donc j’imagine que cela ne tardera pas trop, donc, pour répondre à votre question concernant ces deux personnages, il vous faudra attendre de le voir. Désolée.

Mod : vous avez signé le contrat ce matin non?

JG : ouais.

Mod : donc c’est tout neuf…et c’est une nouvelle excitante.

PARTIE 3/7

PUBLIC : bonjour tout le monde. John, j’ai déjà posé ma question à Gareth qui en a été déconcerté, euh…maintenant que l’on sait que Jack est Face of Boe, et qu’il a donc des millions d’enfants, n’est-ce pas le bon moment pour Jack et Ianto de se marier et fonder une famille?

JB : Ecoutez, tout ce que je peux dire c’est que…

JG : saison 6 ou 7.

JB : ouais, Jack a dit une fois qu’il avait été enceint et qu’il ne le sera plus jamais.

-son micro ne fonctionne plus-

JB : ne me fermez pas mon micro!

JG : surtout pas, jamais!

JB : je vous donne un bon conseil : ne me fermez pas le micro.

JG : on essaie tout le temps.

PUBLIC : ma question est pour mon fils de 15 ans qui est trop timide pour la poser, alors en bon père, je vais lui faire honte, il est juste là!

JB *lui fait signe* : Où es-tu?

JG : hourrah, Bonjour.

PUBLIC: ma question concerne le nouveau format de 5 épisodes de TW, en quoi cela sera-t-il différent des saisons précédentes?

JG : eh bien ce que nous voulions faire, et je pense que vous êtes tous de mon avis, c’était une saison 3 avec 5 épisodes pour raconter une seule histoire. Donc c’est une course contre la montre. Tout est minuté à la seconde, et on ne raconte qu’une seule grande histoire complexe au cours de ces 5 épisodes. On frappe un grand coup. Il s’agit ici de propulser l’équipe de TW hors de son univers habituel. Jamais ils n’ont été aussi proches du danger, aussi tendus, aussi impliqués. Euh…John toi qui as lu le script, qu’en penses-tu, sans dévoiler quoi que ce soit.

JB : ce que j’en pense…c’est que je l’ai lu dans l’avion et que je n’aime pas voyager en avion. J’étais complètement absorbé que j’en ai oublié que j’étais dans un avion. C’est bourré d’action. Certains évènements de la série m’ont choqué et la façon dont l’histoire est traitée est telle que vous en voulez toujours plus.

JG : il se passe des choses pas sympa.

JB : oui.

JG : et Russel a signé cet épisode donc, on commence à tourner dans 4 semaines et ça va être vraiment excitant.

JB : ouais!

PUBLIC : ma question s’adresse aux 3 acteurs ici présents, quand vous avez reçu le tout premier script de TW, au tout début, quelle a été votre toute première réaction à la lecture de ce script, quel sentiment avez-vous éprouvé?

NM : je commence. Une fois calmée de savoir que j’allais travailler avec RTD, je suis tombée du canapé et j’ai commencé à saliver et à m’exciter. Après ça le truc qui m’a le plus frappée c’est que TW ce n’était pas uniquement une série de science-fiction. Bien d’autres éléments entrent en jeu. Chacun peut y trouver son compte, même si au départ on n’est pas féru de science-fiction. Il y a de l’action, il a de l’émotion, de l’humour, de vraies histoires annexes, et dès le départ je savais que ça allait être super et plein de promesses. Je savais qu’il fallait juste accepter le rôle.

GDL : euh…j’avais lu un article bien avant que l’on me propose de passer une audition pour TW, et j’étais emballé, plongé dans l’univers de DW, mais avec beaucoup de siex et de flétrissement, euh non de sexe et de mots grossiers, uh génial… *au public = incompréhensible* et j’ai réussi l’audition et me suis retrouvé au septième ciel. Je n’avais jamais bossé aussi dur pour une audition de toute ma vie, je pense. L’audition portait sur les deux premiers épisodes, quelques répliques seulement, mais je les ai tellement répétées encore et encore, j’étais gonflé à bloc, super enthousiaste !

JB : eh bien, moi j’étais déjà Captain Jack ,dans DW… et qu’ai-je donc ressenti? Je vais juste vous montrer ce que j’ai ressenti quand j’ai appris pour TW : AAAAAARRRGGGGHHH….J’AI MA PROPRE SERIE ET JE VAIS DEVENIR UN SUPER-HEROS, ET JE VAIS PEUT-ETRE AVOIR MA PROPRE FIGURINE ET TOUT SERA SUPER GENIAL, CAR JE SUIS UN GEEK ET QUE J’ADORE LA SF !!!!!!! Et Julie peut en témoigner car elle était avec moi ce jour-là.

JG : c’est vrai. On était dans un endroit public, et c’est ça le souci avec cette histoire. On était au bar d’un hôtel à Londres, dans le centre-ville, et là il ne veut pas qu’on lui le coupe le micro, et j’étais là posant mes mains sur sa bouche et lui demandant de se calmer, de se taire.

JB : ouais, c’est une des meilleures choses qui soient et euh…chaque script qu’on lit est une aventure et je pense parler pour toute l’équipe, mais…on devient le petit gamin qu’on est tous et chaque jour on vit notre rêve de gosse, donc, quand on lit les scripts c’est ça, oui monsieur.

PUBLIC : question pour vous John, je suis étudiant en art dramatique ici en Californie. Comment c’était d’étudier avec Sara et Andy Barnicle?

JB : ha, ha, ha, mais certains de vous ne les connaissent pas, je n’ai pas étudié avec Sara mais avec Andy Barnicle. C’était mon prof d’art dramatique à l’université. Ce que j’aimais chez lui c’est qu’il me défiait sans cesse, il me poussait à bout, j’avais envie de lui prouver le contraire de ce qu’il disait, il nous forçait à adopter cette attitude, vous voyez, de penser qu’on perdait notre temps avec lui , et blah blah blah,…Hé, regarde où je suis arrivé !!! Non mais Andy est un bon prof. Je sais qu’il enseigne encore et ils habitent près de l’Océan je crois, hein oui. Salut!

PUBLIC : à John, de vos trois camarades ici présents, vous épousez qui? Vous baisez qui? Vous jetez qui du haut d’une falaise?

JB : de mes 3 camarades…écoutez, je ne vais pas…

GDL : je pense qu’on a déjà une des 3 réponses, non?

NM : et je suis déjà morte moi.

JB : je ne jetterai personne, quoi?

NM : tue-moi, je suis morte.

JB : elle est morte de toute façon. Ok Naoko, ne m’en veux pas donc, mais tu tombes de la falaise comme cadavre…mais…non…je la baise avant de la jeter!

NM : encore?

JG : on reconnaît bien Captain Jack!

JB : tout juste! Tout juste!

JG : c’est comme Captain Jack et John (du moins c’est comme ça que je l’entend).

JB : je pense que je vais devoir baiser Julie.

JG : youpi, je dis oui!

JB : car je sais qu’elle a un côté sauvage en elle. Euh…et j’épouserais Gareth..car…car je l’ai vu à poil, si. Désolé Julie.

JG : saison 6.

JB : saison 6.

JG : et pas avant.

JB : monsieur?

PUBLIC : des couples se forment dans l’équipe assez naturellement. Serait-t-il envisageable que Steven Moffat écrive un épisode de TW intitulé « l’enfer des fessées lesbiennes »?

JG : vous savez quoi? Pour reprendre une de ses réponses lors du panel DW, …il est très occupé. Il ne sort pas de chez lui. C’est DW.

PUBLIC : une question pour John, beaucoup de rumeurs circulent au sujet des castings de films à venir, et sans vouloir vous cataloguer à nouveau en Capitaine, mais vous avez déjà été blond, une chance de vous voir incarner Captain America?

JG : comme Steven Moffat, il est très occupé.

JB : eh bien tout d’abord, Captain America est l’un de mes super-héros préférés , avec Superman l’incontournable et tout le tintouin. J’ai grandi dans cet univers et cette période. J’adorerais jouer Captain America, je n’ai aucun prob…en fait mon agent Gavin est assis là-bas, et en ce moment même il doit sans doute envoyer un mail aux studios pour le leur faire savoir.

JG : j’intercepte les emails.

JB : mais on est en plein dans les réunions et discussions, on en parle mais il vous faudra surveiller tout ça…Oui?

PARTIE 4/7

John : oui mon cher (ma chère)…

PUBLIC : je m’appelle Esme, un de mes épisodes préférés de cette saison 2 , c’est Fragments, et je voulais savoir si vous saviez beaucoup de choses au moment de lire le script et ensuite quelle a été votre réaction en lisant ce qui se passait durant cet épisode?

JG : eh bien , ils ne savaient rien. C’est un épisode à flash-backs, car les personnages existaient déjà avec les acteurs qui les jouent, et qui les jouent magistralement, et on ne voulait pas qu’ils s’encombrent de trop d’informations, pour qu’ils restent frais, neufs, lors du tournage.

JB : j’ai toujours dit que je ne savais rien…je suis assez bizarre. En fait quand je reçois…oui, en plus de ça, oui. Mais quand je reçois un script, généralement quelques jours ou une semaine avant le tournage je vais voir Julie ou je ne sais qui…

JG : motus et bouche cousue.

JB : c’est ça. Et ce n’est pas que je ne veuille pas lire le script. J’attends le dernier moment pour le lire pour être frais et vierge, sinon je cogite trop avant et cela se ressent quand je joue. Donc pour Fragments, comme pour tout épisode, j’attends souvent la lecture générale pour le découvrir. Et j’ai une totale confiance dans les auteurs. Je ne sais pas. Je pense que vous êtes d‘accord. On leur fait confiance car ils comprennent les personnages, bon parfois il arrive qu’un réalisateur nous demande de jouer une scène différemment que ce qu’on imaginait être logique pour le personnage, et là on en discute. Mais pour ce qui est de l’écriture, j’adore faire des sauts dans le passé.

JG : et oui, là on doit évoquer le moment où tu découvres que tu es Face de Boe.

JB : oh…

JG : on en a parlé un peu tout à l’heure et Naoko se souvient des cris de délires.

NM : on a dû l’entendre crier au-delà des plaines du Pays de Galles, il aurait fait briser du verre!

JB : c’était aussi quand nous….parce que j’étais aussi avec David (Tennant) on tournait ensemble, on faisait d’une pierre deux coups avec David, on tournait DW, et TW, et donc on tournait un truc ensemble et là David me demande « tu l’as lu? Tu l’as lu? », je lui dit non, je ne l’ai pas encore lu, dégage et je le lirai, et en fait il n’a pas arrêté « tu l’as lu, tu l‘as lu? ». DAVID !!! Non je l’ai pas encore lu ! Je le lir…alors je me suis dit que je le lirai pendant la pause déjeuner . Donc j’ai lu, j’ai lu et je suis allé le voir dans sa caravane et « toc toc »…DAVID JE L’AI LU ! Oh MON DIEU! Et on s’est dit ensemble « tu peux le croire? » Oh, put…désolée j’allais dire un gros mot .

JG : non.

JB : c’est bon, c’est excellent, put…! Mais en fait pour c’est…c’est le fan qui parle, ce n’est pas John l’acteur, …c’est le fan de DW et de tout ce genre d’univers…cela a tout accéléré dans la relation entre Jack et le Docteur. Car si le Docteur a pensé que Jack était une anomalie et qu’il ne devrait pas exister, Jack s’est quand même tourné vers lui pour qu’il l’aide, le conseille, et cela a tout changé. C’est une idée brillante! Vraiment brillante, oui.

JG : et si on parlait de Naoko, …découvrir qu’un jour Tosh a été prisonnière , avec une combinaison de parachutiste orange?

NM : eh bien comme l’a dit John, on fait tellement confiance aux auteurs, et ils connaissent nos personnages si bien et parfois mieux que nous. Donc tout était logique. Et j’attends toujours avec impatience les prochains scripts car je sais qu’ils seront parfaits, et celui-ci est un l’un de mes préférés, sans conteste, car il sonne juste, c’est vrai, pourquoi irait-elle aussi…jusqu’où iriez-vous pour quelque un , si un membre de votre famille était traité de cette façon, vous feriez l’impossible. Vous donneriez un bras ou une jambe pour le/la sauver, et cela lui ressemble tant, à Tosh, c’est tout à fait dans l’esprit. Et j’adore comment ils se sont tous trouvés. C’est un de mes préférés.

JG : Mais je savais qu’Ianto, quand il harcelait Jack pour qu’il l’engage, Lisa? Tu l’avais installée au sous-sol du Hub sur une machine de survie, pour la cacher à l’intérieur de TW.

GDL : très malin.

JG : beaucoup de pistes cachées, alors qu’on pensait que Jack avait craqué à cause du café, et bien pas du tout.

GDL: absolument…euh…c’était le dessein de sa vie à Ianto, avant que…c’était le truc, son but. Et je pense qu’il ne s’attendait pas à ce que Jack lui plaise autant non?

JB: mais ce que j’aime aussi dans cette scène , c’est que Jack et Ianto attrapent le ptérodactyle, je l’appelle comme ça, Myfawny, et oui après qu’ils l’aient attrapé Jack dit « au fait, j’adore le costard » et la caméra…on voit Ianto qui marche devant la caméra, et on peut lire sur son visage le soulagement et la tension qu’il a dû endurée. Vous voyez, il est troublé car il vient de tricher avec ce type, comme Jack avait arnaqué Rose et le Docteur. Il a arnaqué Jack, mais il est soulagé car il va pouvoir sauver Lisa…Je ne sais pas…c’est ce que je…c’est le fan que je suis qui parle c’est ouh! Bonjour!

PUBLIC : Salut. J’aurais aimé me souvenir de la citation exacte d’Asimov, mais si on considère que la SF est une métaphore ou une allégorie de notre monde, et surtout de notre monde actuel, quel est selon vous, chacun de vous, l’épisode qui sert le mieux cette idée convenue de métaphore?

JG : euh…je vais parler en premier pour leur laisser le temps de réfléchir à cette question. Mais je pense que la SF joue tout le temps sur la réflexion d’un temps donné. Et TW parle de sacrifice, de tentations, elle nous montre ce qu’est la vie actuelle dans une ville moderne…dans les villes contemporaines, et ça parle aussi d’espoir, c’est l’histoire d’une équipe dont chaque membre se tuerait pour sauver les autres…Alors choisir un épisode?

JB : eh bien, si je suis ce que tu dis, je devrais dire….en fait j’aime tous les épisodes, mais je dirais les 2 derniers épisodes de la dernière saison.

JG : ouais.

JB : car là certains membres se sacrifient oui.

JG : tout est question de choix, on en a parlé tout à l’heure, bon il y a pas mal de sexe dans TW, mais en réalité pas autant que ça…c’est le…nous avons fait…je vais essayer de vous convaincre, on a consacré l’épisode 2 au monstre assoiffé de sexe, le gaz alien sexuel, et je pense que c’est depuis cet épisode que tout le monde se dit « oh mon dieu mais il n’y a que du sexe, du sexe et du sexe » . Et pourtant cela n’a duré qu’un épisode, l’essentiel parle de la perte d’êtres chers, d’amour et d’attirance physique qui vous fait perdre toute notion d’expression. Et puis y a Owen et Tosh.

JB : hum…c’est semé de sous-entendus là.

JG : oh c’est bourré de sous-entendus. Mais c’est comme dans la vie.

JB * à Gareth et Noako*: et vous , vous choisiriez quel épisode ? Le dernier ou…?

GDL : je pense que oui, ne serait-ce que pour…oui.

NM : les 2 derniers, sans hésiter.

JB : oui les 2 derniers.

NM : c’est clair.

JB : mais ils sont tous bons, moi je les aime tous. Bref, au suivant…

PUBLIC: je peux y aller? Ok, vu le succès grandissant de ces épisodes ici en Amérique…Julie…projetez-vous de venir filmer de nouveaux épisodes chez nous ou bien de créer un spin-off américain (spin-off= dérivé de …)?

JG : pardon, il me fait trop…il me disait quelque chose à l’oreille. Pardon, vous pouvez reposer votre question? C’est terrible, c’est tout le temps pareil, ce type est un vrai cauchemar sur un plateau.

JB : je m’excuse.

PUBLIC : mon micro marche? Ok, donc avec le succès de séries comme DW et TW, projetez-vous de venir filmer de nouveaux épisodes chez nous ou bien de créer un spin-off américain ?

JG : on ne dit jamais non, ni à l’une ni à l’autre de ces 2 propositions. Sérieusement tout ce que je veux continuer de faire c’est de la télé et encore de la télé. J’adore notre travail.

JB : y a intérêt à ce que je sois dans le spin off!

JG : tu serais Captain America.

JB : parce que je…suis l’Américain.

NM : je…non….est-ce que Burn et moi on n’était pas un peu comme dans la série spin-off de happy days, qui s’appelait Joanie loves Chachi?.C’est notre série.

JB : rendez-nous Joanie loves Chachi !!!

NM : je déconne, je déconne…

PARTIE 5/7

PUBLIC : bonjour.

JG : salut.

PUBLIC : je suis relativement passionné de psychologie. Dans les 2 derniers épisodes, saison 2, on apprend que Jack a passé 2000 ans sous terre, alors comment allez-vous traiter cette période dans les prochaines saisons?

JG : je pense que c’est quelque chose que le personnage porte en lui.. Là encore il est question de sa souffrance et comment aura-t-il tenu le coup durant 2000 ans dans la terre? Cela suppose, je le concède, un moral à toute épreuve.

JB : c’est clair.

JG : comment as-tu vécu ce moment du tournage?

JB : ben j’étais assez flippé, quand j’ai tourné cette scène car…je suis claustrophobe. Euh…Si…donc la seule façon pour moi de…en tant qu’acteur j’ai voulu montrer que Jack avait le don de ralentir son rythme, comme de se mettre en pause, d’entrer en transe pour ne plus en sortir, donc quand on me voit à ce moment là, il part Ahhhh…

JG : c’est comme une délivrance.

JB : j’ai simplement fermé les yeux, et il avait vu Captain John, ils étaient de connivence, et il savait ce que la bague allait…il savait qu’on le retrouverait, alors il s’est mis en transe, mais c’est ça TW, euh…même si vous savez ce qui se passe dans un épisode…vous n’avez pas plus d’information dessus. Et c’est tellement…non, on ne saura pas comment, non.

JG: je dois dire que j’ai adoré les rushs de ce jour de tournage. Car on a sacrément bien recouvert le visage de John avec de la terre.

JB : ils me la jetaient sur le visage…ouais, et Lachlan qui joue mon frère Gray, et tout le monde en profitait, du genre ouais on va lui faire payer toutes ses plaisanteries à Barrowman, voilà une pelle pleine de terre, même les membres de l’équipe technique me jetaient de la terre.

MOD : c’était fun.

JG : oui c’était fun. Mais je les ai envoyés acheter des sacs de terre fraîche . Avec un peu d’engrais dedans mais bon…oui.

PUBLIC : salut tout le monde, c’est sympa de vous avoir ici, surtout Naoko, car Tosh était mon personnage préféré,…mais ma question est pour John…euh…*le public rit* la question que je voulais poser à Tosh a déjà été posée, donc…A la fin de la saison 1 de DW, on en revient un peu à la lecture générale de scripts, quand vous découvrez que vous êtes Face de Boe, vous lisez le script et découvrez que Captain Jack meurt. Tué par un Dalek et puis quelle est votre réaction quand quelques pages plus loin vous voyez que Jack est de retour?

JB : euh…*son micro est coupé* combien de fois doit-on vous le dire? S’il vous plait, ne coupez pas mon micro ! Hum…ils pensent que je blague…

JG : ils vont l’électrocuter d’ici peu.

JB : pas de souci, je suis immortel…franchement je…j’étais au-delà de l’excitation car l’histoire est plus longue que ça, je ne veux pas trop m’attarder dessus mais si vous achetez mon livre…vous y trouverez tout à ce sujet. Mais je pensais pas revenir car vous savez une fois qu’on m’a dit que j’allais être tué, bon je me suis préparé à passer à autre chose, et alors quand on m’a dit que j’allais revenir dans la saison 3, euh…j’étais surexcité! Il n’y a rien qui…que Jack récupère une nouvelle vie, avec une véritable existence en tant que personnage, et ce sont ces choses grandioses qui arrivent dans ma carrière, avec un personnage immortel.

MOD : hey, John, c’est quoi le titre de votre livre?

JB : pardon?

MOD : le titre de votre livre.

JB : ça s’appelle « anything goes » (= tout peut arriver) et c’est arrivé…oui?

PUBLIC : Salut. Ma question s’adresse à vous tous. Quel genre de délires avez vous partagés sur les plateaux, quels sont vos souvenirs les plus marrants, entre les prises?

JG : je peux quitter le plateau maintenant, vraiment.

NM : combien de temps nous reste-t-il?

JG : oui, franchement.

JB : en fait dans le coffret DVD qui sort là , il y aura toutes les prises non gardées.

JG : tout est là.

JB : et les délires sont dans cette partie. Quelques uns…beaucoup ne sont pas racontables car il y a sans doute des enfants dans le public mais …j’aime…on fait bien notre boulot mais j’aime bien me marrer en le faisant, hein Gareth?

NM : c’est fou ce que vous pouvez vous imaginer.

JG : ça c’est certain.

NM : et vous n’avez aucune idée de ce qui se passe depuis quelques minutes sous la …

JB : sous la table. Euh…Eve Myles, qui joue Gwen, et qui la joue formidablement, …Eve n’a qu’à me regarder et…car nous avons des surnoms, les seins de Eve on les appelle « les filles », et mes parties intimes « les garçons », alors elle dira des trucs du genre « oh enlève tes garçons de là » , ouais, et…je ne dirai pas comment on appelle Naoko…Et Gareth? Gareth, c’est juste « grand » …bref…tu as une dette envers moi, tu n’imagines pas la réputation que je te fais ici…

GDL : San Diego va m’épuiser.

JB : oui mon cher (=chéri).

PUBLIC : je parle au nom de toutes les femmes et jeunes filles du public qui sont fans de Captain Jack/DW. Ouais, il y en a quelques unes…possible d’après ce que vous savez que TW ou DW soit un jour édité sous forme de mangas? *énorme gémissement dans le public*

JG: Non. Mais vous savez bien , ne jamais dire jamais.

JB : oui ne jamais dire jamais, mais non. (mdr, NDR).

JG : non.

JB : mais merci d’avoir posé la question….oui?

PUBLIC : Salut, je voulais savoir si Torch…euh…pardon…je…*le type tripote nerveusement son micro*

JB : imagines que c’est moi (le micro, NDR).

GDL : j’ai tenu ma langue, j’ai pensé non, ne le dis pas, surtout pas.

JB : je vous prie de m’excuser, bref…allez-y.

PUBLIC : je voulais savoir si TW3 se passerait, dans le temps, après le final de la dernière saison de DW ou bien avant?

JG : euh…ça commencera après…ils travaillent dessus en ce moment.

JB : ils vont tous…ils font tout coïncider…oui?

PUBLIC : bonjour.

JB : salut.

PUBLIC : Tosh et Owen me manquent beaucoup. Mais je voulais savoir ce qui allait changer dans les rapports entre les membres de la nouvelle équipe, si nouvelle équipe il y aura dans la saison 3, et aussi si il y a des anciens membres…*(incompréhensible fin de phrase)*

JB : eh bien il vous faudra attendre pour voir car …euh…plus de Tosh ni d’Owen, donc il ne reste plus que Ianto, Jack et euh…Gwen…mais..

PUBLIC : une partie fine à 3!

JB : quoi? Un ménage à 3? Oh mon dieu, vous êtes aussi tordus que moi et j’adore !!!!

PARTIE6/7

GDL (*à John*): Lisa?

JB : non, Lisa est partie, Lisa est morte!

GDL : Lisa?

JB : vous voyez…

JG : je pensais que c’était de la jalousie. Que Captain Jack était jaloux de Lisa.

JB : un peu oui. Il vous faudra regarder la saison car beaucoup de choses vont changer…Je ne dirai rien de plus. Mais Li…euh…oui Jack, non ce qui est marrant c’est cette blague qu’on faisait tout le temps sur le plateau, Gareth…même bien longtemps après ce fameux épisode (Cyberwoman, NDR), on plantait une photo de temps en temps, et lui , ça ne loupait pas, il…je disais « c’est qui là-bas? »

GDL : Lisa?

JB : bref…

JG : oh bonjour.

JB : oui, salut.

PUBLIC : ma question est pour Julie. Parmi les chutes , les scènes coupées au montage si on peut dire, y aurait-il assez de matière pour construire un ou plusieurs épisodes à venir?

JB : écoutez, c’est horrible mais non. Car notre planning est tellement serré. La cadence à laquelle on tourne est vraiment intense, alors on fait gaffe à la durée des épisodes, donc il y a peu de scènes coupées, elles seront dans le coffret DVD mais sinon, non. Pas de director’s cut (version voulue par le réalisateur, NDR), hélas. Oh oui je suis là pour les mauvaises nouvelles, il n’y a pas de scènes bonus. Tosh est morte (*incompréhensible*), oui, Russell est ici quelque part. Il est sous la table.

JB : euh…en réalité je suis en ce moment une marionnette de ventriloque.

JG : je prends DONC la prochaine question, recule mon pote…bonjour.

PUBLIC : salut. Dès le départ, après l’épisode Cyberwoman , la série a un peu dévié, car euh…en fait il y a eu des rumeurs, car on a demandé aux fans leur avis sur les personnages. En fait au départ on avait Jack et Gwen mais les gens aimaient Ianto et Tosh….Donc ma question est pour Gareth et Naoko, comment avez-vous vécu ce changement radical dans l’écriture qui vous a donné plus d’importance au fur et à mesure, ce qui n’était pas le cas au début.

GDL : euh…

JG : nous n’avons pas …changé en cours de route.

Il n’y a jamais eu de changement de direction ni à droite ni à gauche, ce qui importe c’est l’histoire, toujours. La façon de faire de la télé est assez désuète . On discute, on développe, on cherche à raconter la meilleure histoire possible et parfois certains personnages sont mis en avant et d’autres fois, ils restent en dehors de l’intrigue.

GDL : c’est exactement ce que j’allais dire.

JG : pardon, pardon. Je me suis emballée, je ne suis ni Tosh ni Ianto.

NM : oui, ai-je changé en cours de route? On n’envisage jamais les choses sous cet angle car comme le dit Julie, ce sont les histoires, ils en discutent et nous les soumettent. Nous jouons les histoires. Parfois oui ce sont des histoires individuelles, oui, Gareth tu es d’accord?

GDL : complètement.

JB : oui, question suivante?

GDL : mais…c’est exactement ce que j’allais dire. Ta réponse est géniale.

JB : parfait. Souris chéri-e-, Oui monsieur?

PUBLIC : je viens d’assouvir mon fantasme de me prosterner devant Captain Jack…mais ma question est pour Julie. Est-ce que TW, est-ce que le Tardis est directement lié aux pics de la Faille?

JG : est-ce que le Tardis…

JB : est directement responsable de la Faille.

JG : non, non, pas du tout. Une fois le Tardis a fait le plein de carburant sur la Faille à Boom Town..mais non le Tardis n’est pas lié à la Faille. Du moins pas encore. Steven Moffat a peut-être une autre théorie.

JB : oui, mais vous pourriez avoir envie de vous prosterner devant Julie car elle est très puissante, hey, oui?

PUBLIC : quelle a été votre réaction en voyant le décor de TW, car c’est assez impressionnant à la télé.

JG : merci.

JB : vraiment extraordinaire boulot des décorateurs, oui, les peintures, les peintres, les monteurs de décors, tout le monde fait un boulot génial. J’ai vu le Hub avant qu’il soit construit, pendant sa construction, quand il n’y avait que des draps et du bois, mais le premier jour où j’y suis entré, une fois terminé, j’ai eu le même sentiment que quand j’ai pénétré dans le Tardis, et j’étais à nouveau comme un gosse, et je disais whouah c’est mon terrain de jeux.

JG : et dans nos studios de Cardiff le Hub et le Tardis sont à côté, ils sont voisins.

JB : ils sont séparés par un rideau.

JG : oui.

JB : ouais, alors on peut se promener de l’un à l’autre. Quand j’ai envie d’un petit docteur je vais par ci, quand j’ai envie d’un petit Ianto je vais par là.

PUBLIC : à propos de John en marionnette, euh…verra-t-on les aventures de célibataire de Face de Boe?

JB : les quoi?

PUBLIC :verra-t-on les aventures de célibataire de Face de Boe?

JB : je n’en sais rien. Ce serait très intéressant. Et aussi un peu tordu car on parle d’une tête dans un bocal…Avec quelque un qui le baladerait « hey je vous présente mon ami Boe » Ce qui m’intrigue énormément c’est comment il a fini décapité.

PUBLIC : sans corps.

JB : c’est ça.

GDL : j’ai une théorie à ce sujet.

JB * lui coupe la parole* : oui, c’est bon, …oui?

PUBLIC : Salut. Vous avez évoqué tout à l’heure Miss Saigon, pourriez-vous nous fredonner Sun & Moon en duo?

JG : là c’est un virage à 90°.

JB : un virage à 180°.

NM *commence à chanter* : you are sunlight etc….

JB : ça tu le chantes toute seule. J’ai jamais su les paroles. Euh..non, et si…oui, song prête? tu commences, ok on y va…song

NM : played on a …

JB : solo saxophone, c’était bien.

NM : vraiment?

JB : oui, et a song…….Oui c’est un peu…

NM : a crazy sound.

JB : a lonely sound etc

JB et NM : played on a solo saxophone…etc…

JB : dieu merci je porte des sous-vêtements serrés aujourd’hui. Oui monsieur.

PUBLIC : bonjour. C’était comment de jouer avec Freema (de DW, NDR) sur la saison 2?

NM : écoutez elle s’est parfaitement intégrée. En fait c’était ridicule, comme si elle avait toujours été là en quelque sorte.

GDL : elle est canon.

JB : j’adore Freema. Son surnom je l’appelle Freema Agyvegymagymen (?, NDR), elle est du genre à s’adapter dans n’importe quel groupe, elle a apporté pas mal d’énergie dans TW, car entre les personnages féminins, pas entre les actrices, mais c’était du style « c’est qui cette poulette, et que sait-elle sur Jack que nous ignorons », et le fait qu’elle ait sauvé la planète, vous savez, en faisant dire au monde entier le mot « docteur », ce qui fait que Jack la respecte, la respecte énormément, je l’ai adorée, on l’a adorée.

PARTIE 7/7

JB : hé Freema, oh mon dieu, tu es là !!! Mesdames et messieurs lâchez-vous pour Freema Agymagyvegyman.

JG : bonjour.

NM : vous avez la même voix que Freema aussi.

JB : Martha Jones.

PUBLIC : je n’ai pas son accent désolée.

JB : c’est pas grave.

PUBLIC : c’est une question que mon ami ne peut pas vous poser, il est reparti en Floride.

JB : ok.

PUBLIC: il voulait savoir, John, s’il y a une chose que vous aimeriez changer chez Jack.

JB : rien.

PUBLIC : j’aurais dit oui.

JB : non et…à chaque nouveau script il grandit, grandit et grandit encore…et c’est étonnant..

PUBLIC *cri de femme dans le public*

JB : elle a compris, les autres vous êtes trop lents…Oui monsieur?

PUBLIC : ceci n’est pas vraiment une question de grammaire Nazi,( ?, NDR) Jack n’est pas si immortel dans le sens où il meurt effectivement souvent mais il est systématiquement ressuscité , comment faîtes-vous cette différence ?

JG : je pense, désolée, là je vais me lancer car je trouve ça fascinant. Je pense que cela le maintient en tant qu’humain, cela le tient relié aux personnes qui l’entourent. Il garde ainsi les pieds sur terre, et quand on parle de sacrifices, de douleurs, de tristesse pour celui qui travaille à TW, c’est ce qui le rattache à ça. C’est douloureux. Et c’est je crois Chris Chibnall qui a commencé à évoquer dans l’écriture de la saison 2 ce que Jack peut ressentir quand il revient à la vie. On n’en a pas parlé dans la saison 1. Mais il y a un lourd prix à payer pour ça. Une douleur associée.

JB : et c’est pourquoi, quand je reviens à la vie, je voulais montrer que c’est un choc. Une violente secousse. C’est pour ça qu’à chaque fois qu’il revient à la vie il suffoque , car c’est totalement traumatisant et douloureux. Et pourtant on n’en a jamais vraiment discuté de la manière dont il reprenait vie, cela s’est fait naturellement, et ça montre que nous étions tous sur la même longueur d’onde , tellement on adore ce qu’on fait….Oui?

PUBLIC : c’est pour Gareth, euh…on voit l’évolution de Ianto au cours des saisons 1 et 2, et vous avez dit tout à l’heure combien vous aviez travaillé dur pour l’audition, même si vous n’aviez que quelques lignes à dire, donc selon vous de quelle façon votre manière de jouer a-t-elle pu influencer la progression de votre personnage de Ia

chrismaz66  (18.01.2010 à 17:11)

Oups la suite et fin :

PUBLIC : c’est pour Gareth, euh…on voit l’évolution de Ianto au cours des saisons 1 et 2, et vous avez dit tout à l’heure combien vous aviez travaillé dur pour l’audition, même si vous n’aviez que quelques lignes à dire, donc selon vous de quelle façon votre manière de jouer a-t-elle pu influencer la progression de votre personnage de Ianto?

GDL : je pense que c’est une pièce ajoutée à l’humour cynique de Ianto, car je suis moi-même assez cynique quand je fais de l’humour, et je trouve les rapports entre les acteurs et les auteurs assez fascinants. Si vous apportez quelque chose, en tant qu’acteur, par accident, un auteur va s’en saisir et l’intégrer à l’ensemble. Et c’est super marrant de voir quelque chose que vous avez fait par accident, ou quelque chose que vous avez vu dans le personnage et qui n’était pas forcément dans le texte, et que parfois l’auteur ne va pas le mettre de côté mais l’utiliser et approfondir le truc, donc oui en tan t qu’acteur, je pense qu’on a une part de…une part de…comment dire?

JB : de Gareth en lui.

GDL : de Gareth en lui.

JG : mais nous en apprendrons bien plus sur Ianto dans TW3.

JB : ah oui?

JG : ils n’ont lu que le premier script.

MOD : nous avons le temps de poser une dernière question.

PUBLIC : ouh je me sens mal.

JB : ne t’inquiète pas chéri-e-, tu vas poser ta question et ne t’en fais jamais pour le reste.

PUBLIC : d’accord, je m’adresse à vous tous., étant moi-même un collègue à vous, j’adore jouer, je voulais savoir comment vous avez débuté dans le métier et tout le toutim.

GDL : une dernière question. Supe…(=super).

NM : très bien, quand ai-je commencé? En fait j’ai débuté par la chanson, je devais avoir 12 ans quand j’ai commencé les cours de chant classique. Et vers l’âge de 14/15 ans je savais que je voulais faire du théâtre, hum…être sur les planches, et à 17 ans j’ai joué mon premier spectacle, Miss Saigon.

JB : elle dit qu’elle avait 17 ans.

NM : tu veux jouer à ce jeu avec moi?

JB : nous,… non, …ne joue pas à ça.

GDL : Euh, dès l’école. J’ai joué un robot. J’ai suivi les cours de théâtre pour la jeunesse, j’ai joué Mack le couteau. J’ai pris un impresario. Je suis passé à la télé. Puis dans TW, brillant.

JB : achetez mon livre.

MOD : eh bien, super, je pense qu’on va devoir quitter le meilleur des panels de la journée.

MOD : les acteurs de TW! Les formidables, formidables auteurs, producteurs de BBC America. Veuillez les applaudir comme il se doit.

FIN

Traduit par Chrismaz66 (l'adorable^^^) le 18/01/2010.

 

 

Ajouter un message sur la dernière page

Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente
Actualités
Nouveau Survivor spécial Aliens

Nouveau Survivor spécial Aliens
Enfin, désolée du retard, voilà le nouveau survivor un peu commenté, j'ai fait court, consacré aux...

Calendrier de juin

Calendrier de juin
Et hop, voici le calendrier de juin avec une spéciale dédicace pour chrismaz66 dont tous les fidèles...

NOUVEAU SONDAGE

NOUVEAU SONDAGE
Le dernier sondage en date vous demandait ce qu'est l'amour à Torchwood, 4% ont répondu que c'est...

Calendrier du mois!

Calendrier du mois!
En ce joli mois de mai, qui a commencé dans la tumulte, f***ing casseurs, c'est Andy qui est à...

ANNIVERSAIRE

ANNIVERSAIRE
Aujourd'hui, en ce beau mois d'avril qui a vu éclore des gens parfaits (!), c'est l'anniversaire de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

bloom74, 21.06.2022 à 07:34

Bonjour, dernier jour pour voter pour la manche2 de la SuperBattle du quartier The Boys. A vous de jouer.

KylianM, 21.06.2022 à 17:12

Venez récompenser les séries quotidiennes françaises avec Les Quotidiennes Awards sur le quartier de Plus belle la vie !

CastleBeck, 22.06.2022 à 11:27

Le survivor du quartier This Is Us compte sur vos votes! Merci

ShanInXYZ, 22.06.2022 à 17:10

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, quelle photo de Dan Lewis allez vous nous dénicher ? Passez voir le Docteur

bloom74, 22.06.2022 à 17:34

Et voilà la 3e Manche de la SuperBattle est en cours, les combats de titans ont commencé. Retrouvez les sur le quartier The Boys !

Viens chatter !